Affiche The Fabelmans

Critiques de The Fabelmans

Film de (2022)

L'enfant éternel

Qui n’a pas grandi avec son « tonton » Spielberg favori ? Les dernières décennies ont été marquées par un monopole conséquent des studios américains à l’international et des auteurs qui y travaillent, mais il n’en existe pas deux comme lui en ce monde, qui ne sont pas près de disparaître. À l’origine des blockbusters, des effets visuels révolutionnaires, notamment dans le développement des... Lire l'avis à propos de The Fabelmans

4 2
Avatar cinememories
9
cinememories ·

Critique de The Fabelmans par Yasujirô Rilke

Sans l'élégant détour de la fable ou par les codes du genre, Spielberg met en scène son enfance (la découverte de sa passion et le divorce de ses parents). En résulte une oeuvre d'une sensibilité généreuse et d'une cinéphilie folle ! Lire l'avis à propos de The Fabelmans

2
Avatar Yasujirô Rilke
7
Yasujirô Rilke ·

Spielberg childhood.

On aurait aimé l’aimer encore plus le dernier film de Steven Spielberg. Parce que c’est certainement son film le plus personnel à ce jour, celui d’un artiste parmi les plus célèbres et méritoires du septième art qui, sentant le crépuscule de sa vie arriver, a voulu partager avec le monde et sans prétention un film qui le résume. Une œuvre autobiographique donc où le cinéaste a mis beaucoup de... Lire l'avis à propos de The Fabelmans

1
Avatar Rémy Fiers
7
Rémy Fiers ·

Tonton fait encore du bon

En délivrant son film le plus intimiste et autobiographique, Spielberg offre également une véritable déclaration d'amour à l'art mais aussi à sa famille parvenant finalement à concilier ces deux entités avec un équilibre parfait. C'est beau, c'est à voir. Lire l'avis à propos de The Fabelmans

1
Avatar Cinéphage0073
10
Cinéphage0073 ·

L'étoffe dont sont faits les films

Il y a quelque chose de particulier quand les cinéastes réfléchissent à leur art et évoquent leur passé. Comme une réminiscence, un souvenir ouateux. The Fabelmans est un portrait à peine déguisé de l'enfance et l'adolescence du réalisateur. De la découverte du cinéma à ses premiers pas derrière la caméra, du New Jersey jusqu'à Hollywood en passant par l'Arizona, Steven... Lire la critique de The Fabelmans

Avatar Slapkanovitch
9
Slapkanovitch ·