Affiche Là où chantent les écrevisses

Critiques de Là où chantent les écrevisses

Film de (2022)

Là où pousse la guimauve

Bah en fait... Comment dire... On dirait que la réalisatrice s'est contentée de lire le résumé figurant sur la quatrième de couverture et en a fait un film de plus de deux heures. Il n'y a absolument aucune substance ; la colonne vertébrale du récit est aseptisée, lissée et ponctionnée au possible. Il ne reste qu'une romance mélodramatique sirupeuse et un procès totalement... Lire l'avis à propos de Là où chantent les écrevisses

13 1
Avatar Tex_AS
3
Tex_AS ·

Une belle mélodie

SPOILER ALERT D’un côté vous avez le scénario plutôt classique : un meurtre dans une petite ville américaine où les ragots se diffusent à la vitesse de la lumière, et le suivi du procès pour savoir si le personnage marginalisé et attachant est coupable ou non. L’ensemble est jalonné par certains personnages clichés, le quarterback beau gosse mais con comme deux pieds par exemple.... Lire l'avis à propos de Là où chantent les écrevisses

11
Avatar Dominic-Decoco
7
Dominic-Decoco ·

Critique de Là où chantent les écrevisses par Aurélien Boucher

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent...LA OU CHANTENT LES ECREVISSES est l'adaptation cinématographique d'un des récents phénomènes littéraires. Et c'est un... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

9
Avatar Aurélien Boucher
9
Aurélien Boucher ·

« La Fille des Marais connaît même des mots latins »

En abordant une ville réfractaire à la déviation du droit chemin et une masculinité délétère, le film atteint des sommets. Amoureuse des coquillages et de la nature plus généralement, l’héroïne est éloquente en recluse de la société. Passionnant à l’image de tous les films de procès, le métrage s’amuse avec nous notamment en jouant avec le bonnet de laine, nous faisant suspecter le garçon et... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

5
Avatar Trilaw
8
Trilaw ·

Parcours de vie passionnant !

Là où naît la passion pour un film... On ne s'y attendait vraiment pas, on l'avait choisi pour son titre décalé, n'ayant pas lu le livre. Quelle magnifique et délicieuse erreur (on pensait s'ennuyer, on est resté fixé sur l'écran). Là où les écrevisses chantent est un film de passion, d'abord pour son personnage principal, qu'on nous présente si bien... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

5
Avatar Aude_L
9
Aude_L ·

La Fille des marais !

Tout d'abord, une précision, je n'ai pas lu le best-seller dont ce film est adapté. En conséquence, je ne sais pas quelle est sa valeur littéraire, si c'est un livre qui déchire grave ou non. De toute façon, je pars du principe que les qualités et les défauts d'une adaptation cinématographique ne se mesurent pas sur sa fidélité au matériau d'origine, que ce qui peut fonctionner sur le papier... Lire l'avis à propos de Là où chantent les écrevisses

22 5
Avatar Plume231
3
Plume231 ·

Kya, la luciole.

Une histoire assez passionnante, celle de Kya, une jeune enfant qui va s'élever seule au milieu des marécage, dans la très humble maison familiale.Un père violent, une mère qui l'abandonne, tout comme le reste de la famille, cette gamine va passer le reste de sa vie quasiment seule...... Quasiment!Le film va suivre le court de la vie de Kya avec un chassé-croisé... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

1
Avatar domdom2006
7
domdom2006 ·

“Là où déchante le cinéma !”

1969, Kya Clark (Daisy Edgar-Jones), une jeune femme vivant seule dans les marécages de Caroline du Nord, est accusée du meurtre d’un certain Chase Andrew - fils de notables de Barkley Cove - avec lequel elle a eu une liaison. Dans un décorum de carte postale où les marais sont magnifiés à outrance (la boue, les moustiques, les autochtones et les alligators ont dû partir en RTT lors du... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

1
Avatar RAF43
4
RAF43 ·

Là où l'on n'a pas peur du mélo

Adapté d'un best-seller dont je n'avais absolument jamais entendu parler, « Là où chantent les écrevisses » peut séduire par son classicisme bon teint, relativement sobre voire élégant, développant un léger charme suranné plutôt bienvenu. Cela se regarde sans déplaisir, le film trouvant un équilibre à peu près cohérent entre flashback et scènes de procès, le second étant une véritable... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

1
Avatar Caine78
6
Caine78 ·

Ça chante pas les écrevisses

Je... ne suis clairement pas le public visé par ce film. Clairement pas. Mais comme c'est mon avis que je donne et pas celui du public visé, alors ce film n'aura pas une bonne note.En tant normal je ne serai pas allé le voir (même si y'a Daisy Edgar-Jones dedans), mais c'est ma mère qui a proposé une sortie ciné en famille (désolé pour toi maman, tu croyais bien faire),... Lire la critique de Là où chantent les écrevisses

1
Avatar Random_23
3
Random_23 ·