Avis sur

Là où chantent les écrevisses par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur " la Fille des marais " de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent...

LA OU CHANTENT LES ECREVISSES est l'adaptation cinématographique d'un des récents phénomènes littéraires. Et c'est un très bon film.

L'histoire du film est très bonne où on suit la vie d'une jeune fille qui vit seule dans les marécages en Caroline du Nord et qui va être accusée du meurtre d'un de ses anciens petits amis qui a finit par la violer.

L'intrigue est divisée en deux temps, un sur le présent où Kya est jugée au tribunal pour la mort de Chase Andrews, et l'autre sur la vie de Kyla dans les marais (avec un peu de son enfance) et des différentes relations qu'elle a pu avoir malgré sa solitude.

C'est un beau film avec les thématiques graves de la maltraitance (notamment Kya, et aussi sa mère et ses frères et soeurs à cause de leur père violent) avec notamment le fait de faire confiance à des personnes pour au final être trahi, et aussi sur le rapport de l'homme face à la nature, où la société dans l'ignorence enferme les personnes vivant seules dans les marées dans une case et en balançant des rumeurs et des histoires farvelues autour de ses personnes (ce qui a mené à l'accusation sans preuves concrets de Kya du meurtre de Chase).

C'est une histoire très juste dans les émotions avec des moments de tendresses simples mais qui fonctionnnent.

Le casting est très bon, avec en tête la jolie et prometteuse Daisy Edgar-Jones qui est très bonne et attachante dans le rôle de Kya, la jeune fille qui a commencé par vivre dans la violence lors de son enfance, et qui a continué sa vie dans la sollitude dans les marais, mais qui va de plus en plus s'instruire notamment grâce à ses relations. L'actrice est vraiment très bonne et juste donnant des moments touchants. Et ses scènes intimes et amoureuses avec les autres personnages sont vraiment bonnes et tendres, notamment avec Tate.

Et la fin est assez touchante, où on voit Kya qui a viellit et qui voit pour la dernière fois (et seule fois depuis qu'elle ne l'a plus vu) le fantôme de sa mère avant de mourir.

Donc une belle histoire avec des moments touchants et tendres.

La mise en scène est très bonne, surtout dans la représentation de la nature donnant un coté onirique à l'oeuvre, et renforçant les émotions des personnages, notamment le premier baiser entre Kya et Tate quand les plumes et les feuilles s'envollent.

Et la musique est très belle.

Un très beau film et une des belles surprises de cet été.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 393 fois
10 apprécient

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 6 listes Là où chantent les écrevisses

Autres actions de Aurélien Boucher Là où chantent les écrevisses