Ça chante pas les écrevisses

Avis sur Là où chantent les écrevisses

Avatar Random_23
Critique publiée par le

Je... ne suis clairement pas le public visé par ce film. Clairement pas. Mais comme c'est mon avis que je donne et pas celui du public visé, alors ce film n'aura pas une bonne note.

En tant normal je ne serai pas allé le voir (même si y'a Daisy Edgar-Jones dedans), mais c'est ma mère qui a proposé une sortie ciné en famille (désolé pour toi maman, tu croyais bien faire), et voilà que je me retrouve devant... ça.

Que dire ? Au départ, je pensais me retrouver face à une intrigue policière qui se passerait dans les marécages, tout ça tout ça. Et ça commence plutôt bien en plus, après un joli plan sur le marais, on nous montre direct un corps à moitié immergé dans la boue et la capture de la suspecte n°1 (la protagoniste, Kya), qui se retrouve traîné en cellule après avoir essuyé les huées de ses semblables.

Et après... ça tombe dans le mélodrame pour ménagère vu et revu.

Et vas-y que papa boit et tape tout le monde, et vas-y que je me retrouve toute seule, et vas-y que le voisin trop mignon me drague, et puis y'a des violons, et un jour il revient pas, et du coup y'en a un autre mais il est pas très sympa, et blablabla et gnagnagna...

Pourtant le film est pas mal construit. L'histoire se déroule lors du procès de Kya et fait plusieurs flashbacks pour montrer au spectateur le cheminement de l'enquête. Mais dans ces flashbacks, t'as 10% de filmage du marais (ça c'est beau) et 90% de roulage de pelles qui ne font pas avancer l'histoire d'un iota. Ah oui, et des dramas nuls avec un triangle amoureux aussi (c'est inclus dans les 90% et ça fait pas avancer l'histoire non plus).

Et puis sérieusement, Kya vit dans le marais depuis toujours mais elle apparaît toujours impeccable, comme si l'humidité, les moustiques et la boue la fuyait (ah si, y'a un moment où elle a du sable sur la joue), parce que tu comprends, si elle avait un peu de terre sur le visage ça gâcherait la séquence galoche, enfin... On sent pas le marais. On sent surtout l'équipe technique et le plateau de tournage qui sont pas loin avec la retouche maquillage.

'fin bref, c'était pas top, mais je mets quand 4 pour la photographie, le jeu d'acteur de David Strathairn et le jingle de Columbia Pictures au début (le petit plaisir).

Non en fait je mets 3 parce qu'on m'a arnaqué : 2h10 de film et je n'ai vu aucune écrevisse, pas plus qu'une écrevisse qui chante.

Forbans

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 51 fois
2 apprécient

Autres actions de Random_23 Là où chantent les écrevisses