Bande-annonce
Affiche Quand passent les cigognes

Quand passent les cigognes

(1957)

Letyat zhuravli

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 10
  2. 7
  3. 15
  4. 35
  5. 52
  6. 149
  7. 595
  8. 1298
  9. 1045
  10. 476
  • 3.7K
  • 705
  • 5.5K

A Moscou, en 1941. Boris et Veronika sont épris l'un de l'autre. Ils se promènent, le soir, tendrement enlacés, au bord de la Volga. Ces amours juvéniles sont bientôt interrompues par la déclaration de guerre. Boris s'engage, malgré la violente réprobation de son père, Fiodor Borozdine, médecin à...

Casting : acteurs principauxQuand passent les cigognes
Casting complet du film Quand passent les cigognes
Critiques : avis d'internautes (68)
Quand passent les cigognes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Les amants du front veufs.

[Série "Dans le top 10 de mes éclaireurs : J. Z. D.] S’il fallait choisir un exemple parlant de la preuve qu’une mise en scène brillante permet de transcender le scénario le plus convenu, Quand passent les cigognes serait l’un des choix les plus pertinents. L’amour à l’épreuve de la guerre, de l’attente et des remords. Une fois les cartes distribuées, l’intrigue se déroule avec une évidence...

123 7
Avatar Sergent_Pepper
9
·
Quand l'amour fait plus mal que la guerre

Comment aurais-je pu deviner, en lançant Quand passent les cigognes, que j'étais sur le point de voir le plus beau film de ma petite vie ? C'est sous le coup de l'émotion que j'écris ces quelques lignes ! Le générique de fin vient de retentir, j'essuies sur mes joues mes dernières larmes, je me rappelle de toute cette beauté... Veronika ne reverra pas Boris ! Comment se faire à cette idée ?... Lire l'avis à propos de Quand passent les cigognes

60 7
Avatar gaatsby
10
gaatsby ·
Critique de Quand passent les cigognes par RedacJack

Une scène peut résumer à elle seule l'un des thèmes du film : l’héroïne échappe à un bombardement, retourne chez elle et découvre l'appartement de ses parents en ruines et en feu. Seule encore debout à fonctionner, la grande pendule marquant le temps qui continue d'avancer. Les plans passent de l'horloge au visage défiguré par la douleur de la jeune femme qui fixe le pendule avec tristesse... Lire la critique de Quand passent les cigognes

6 5
Avatar RedacJack
7
RedacJack ·
Découverte
Russie, je t'aime

Décidément, j'aime et j'admire le cinéma russe. Je l'avais découvert avec Eisenstein, poursuivi avec Sokourov, Tarkovski ou encore Vertov il y a seulement 2 jours avec L'homme à la caméra, une autre perle de cette contrée cinématographique merveilleuse. Je dois aussi dire que chacun de ses réalisateurs a récolté au moins un 10 de ma part, c'est dire si j'aime ce cinéma. Donc, j'attends toujours... Lire l'avis à propos de Quand passent les cigognes

47 1
Avatar Northevil
10
Northevil ·
Quand le génie vampirise l'émotion

Revoir ce film m'aura au moins permis de me rassurer sur une chose : je sais (parfois) être cohérent avec moi-même. Je me dois donc de séparer deux choses afin d'être totalement objectif. L'analyse de l'œuvre d'art en tant que telle et celle du film à proprement parler, l'une ayant d'ailleurs une répercussion directe sur l'autre. Que les choses soient claires, ce film est tout simplement... Lire l'avis à propos de Quand passent les cigognes

52 12
Avatar takeshi29
7
takeshi29 ·
Toutes les critiques du film Quand passent les cigognes (68)
Bande-annonce Quand passent les cigognes
Vous pourriez également aimer...