Bande-annonce
Affiche On achève bien les chevaux

On achève bien les chevaux

(1969)

They Shoot Horses, Don't They?

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 5
  2. 4
  3. 13
  4. 20
  5. 59
  6. 195
  7. 598
  8. 964
  9. 524
  10. 181
  • 2.6K
  • 347
  • 3.9K

En pleine dépression économique, les primes des marathons de danse attirent jeunes et vieux accablés par la misère. Robert et sa partenaire Gloria dansent à en perdre la raison. Ils tiendront coûte que coûte. A moins que la mort ne les sépare...

Casting : acteurs principauxOn achève bien les chevaux
Casting complet du film On achève bien les chevaux
Match des critiques
les meilleurs avis
On achève bien les chevaux
VS
Trois petits tours, et puis...

Venez faire un tour de piste ! Vous tous, les affamés, les va-nus-pieds, les déchus de la grande Crise. En ce début d'années 30, venez traîner vos guêtres sur la poste. Venez tenter votre chance. C'est ouvert à tous. Tout le monde a sa chance de réussir, c'est ça l'Amérique ! venez tous ! Le principe est clair, un marathon de danse. Le couple qui tient le plus longtemps gagne 1500 dollars. Par les temps qui courent (ou qui dansent), c'est énorme ! Allez, encore un tour. Encore un...

37
Critique de On achève bien les chevaux par Faustt

"Tiens, j'ai une idée : je vais faire un film sur un marathon de danse. On verra tout en détail, on expliquera bien les règles au début, on suivra la progression de quelques couples. On verra l'envers du décor, les astuces qu'utilisent certains concurrents pour tenir longtemps, on montrera régulièrement un panneau qui indique combien de couples il reste en course comme ça les spectateurs sauront où on en est." se ressert un verre - "Par contre, on arrêtera avant... Lire la critique de On achève bien les chevaux

2 3
Critiques : avis d'internautes (44)
On achève bien les chevaux
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
The Show Must Go on

Les années 30, la Grande dépression, le chômage, la misère, la faim. La Californie, la mer, les vagues, le soleil, une terre d'opportunité. Des dizaines de couples se pressent pour participer à un marathon de danse : plus de 1000 heures de danse, entrecoupées de pauses de 10 minutes. A la clé pour les gagnants : 1500 $ et pour les perdants l'assurance d'avoir des repas chauds tout le long du... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

66 8
Avatar Stéphane Bouley
9
Stéphane Bouley ·
Danse avec les fous.

Quelle place accorder au divertissement en période de crise ? Dans quelle mesure le spectacle, censé panser les plaies ou offrir des chemins de traverse à la souffrance du réel, peut-il finir par l’exacerber ? La question est universelle, puisqu’elle remonte au fameux Panem et Circenses de la Rome Antique ; Pollack en donne ici une déclinaison dans... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

55
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Critique de On achève bien les chevaux par AMCHI

La moindre des choses c'est de reconnaître le pessimisme de On achève bien les chevaux mais pour être honnête j'imaginais un film plus marquant, je trouve par exemple que l'on ne ressent pas assez la douleur des participants à ce marathon de danse (oui bon vous allez me rétorquer "toi coco t'as regardé ce film tes fesses bien calées dans ton canapé" oui certes mais...) sinon... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

5 6
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·
Découverte
A corps perdu

Sydney Pollack peut être chaudement remercié. Bien sûr pour avoir réalisé ce grand film qu'est "they shoot horses, don't they ?". Mais aussi et surtout pour deux choses à travers ce film terrible: 1- en choisissant d'adapter le roman de Horace McCoy, il choisit en 1969 de mettre à l'écran un roman qui date de l'époque dans laquelle se déroule le récit: 1935 et sa grande dépression. L'occasion,... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

35 2
Avatar guyness
8
guyness ·
Danse Survie

Tragique et dur comme le titre du film, ce concours de danse est l'ultime moyen de survie de la Grande dépression. La misère et le malheur des uns y font le bonheur du spectateur avide de soulager son fardeau d'idées noires en profitant du pire des spectacles grotesques s'étaler devant lui. Le tout est managé et présenté avec fougue par un businessman tellement aguerri qu'il ne garde d'humain... Lire l'avis à propos de On achève bien les chevaux

27 37
Avatar drélium
7
drélium ·
Toutes les critiques du film On achève bien les chevaux (44)
Bande-annonce On achève bien les chevaux
Vous pourriez également aimer...