Bande-annonce
Affiche Mirage de la vie

Mirage de la vie

(1959)

Imitation of Life

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 3
  2. 4
  3. 9
  4. 14
  5. 53
  6. 131
  7. 274
  8. 409
  9. 243
  10. 161
  • 1.3K
  • 164
  • 1.4K

À New York, Lora Meredith jeune veuve et mère d'une fillette, Susie, veut se lancer dans la carrière d'actrice mais a du mal à joindre les deux bouts. Elle fait la rencontre d'Annie Johnson, une femme noire, également seule dans la vie avec sa fille Sarah Jane. Les deux femmes se lient d'amitié et...

Casting : acteurs principauxMirage de la vie
Casting complet du film Mirage de la vie
Match des critiques
les meilleurs avis
Mirage de la vie
VS
Tant qu’il y aura des femmes

Aux âmes aristocratiques, l'aspiration au bonheur des personnages de Mirage de la Vie pourra paraître plébéienne. D'aucuns diront que le malheur de vouloir être heureux n'est plus de mise dans le cinéma aujourd’hui. À d'autres, ce songe semblera une chimère féminine. On peut se demander si une telle œuvre, point final et paraphe de la carrière hollywoodienne de Douglas Sirk, gagnerait la faveur du public si ses personnages principaux étaient masculins. Est-ce à dire qu'il est plus...

20 1
Avatar In_Cine_Veritas
3
In_Cine_Veritas
L'illusion d'un genre rebattu

Sorti en 1959, Mirage de la vie est le dernier mélodrame américain réalisé par Douglas Sirk. Dans l’Amérique conservatrice de la fin des années 50, le cinéaste d’origine danoise s’attache à traiter de la différence raciale. Un sujet qu’il caractérise par un duo de femmes, l’une est blanche et carriériste, l’autre est noire et servante. Malgré une indispensable re-contextualisation historique, Mirage de la vie n’est le réceptacle que d’un traitement... Lire l'avis à propos de Mirage de la vie

1 2
Critiques : avis d'internautes (25)
Mirage de la vie
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Une vie sans amour n'est qu'une pâle imitation de LA VIE

Quatre beaux portraits de femmes : Lora, jeune veuve, mère d'une fillette, Susie, comme elle blonde et ravissante, qui rêve de devenir actrice et peine à s'en sortir, sa servante noire et amie, Annie, mère elle-même d'une petite Sarah Jane si blanche de peau que la fillette ombrageuse et complexée donne le change, niant ses origines. Un monde de... Lire la critique de Mirage de la vie

88 55
Avatar Aurea
9
Aurea ·
Imitation of life, true beauty.

Avec « Mirage de la vie », Douglas Sirk, cinéaste mésestimé de son temps, livre son chant du cygne, son apothéose, qui, bien des décennies plus tard, conserve des allures testamentaires en cristallisant une double ascension : l’une privée, l’autre public. Remake d’un film des années 1930, « Mirage de la vie » a beau figurer comme l’un des archétypes du genre du mélodrame, il s’en libère... Lire l'avis à propos de Mirage de la vie

18
Avatar Kiwiwayne Kiwinson
8
Kiwiwayne Kiwinson ·
Critique de Mirage de la vie par Le Blog Du Cinéma

La ressortie par Ciné Sorbonne de deux titres, et pas des moindres, de l’œuvre américaine de Hans Detlef Sierck, plus connu sous le nom de Douglas Sirk, est l’occasion de se replonger dans l’âge d’or du mélodrame hollywoodien des années 1950. À cette époque, deux cinéastes se tirent la « bourre » dans un genre encore très populaire : Vincente Minnelli (Comme un torrent, Celui par qui arrive... Lire l'avis à propos de Mirage de la vie

2
Avatar Le Blog Du Cinéma
7
Le Blog Du Cinéma ·
Découverte
Imitation of life

Voici un film que j'ai vu et revu, vu à nouveau et re-revu …C'est le dernier film de Douglas Sirk réalisé en 1959 : un chef d'œuvre. Bien sûr, il faut accepter de replacer ce film dans un contexte des années 50 où il y avait un racisme latent très fort aux USA et où la femme (au sens général) commençait à "exister" professionnellement et sentimentalement.... Lire la critique de Mirage de la vie

12 4
Avatar JeanG55
10
JeanG55 ·
L’adieu aux larmes

Douglas Sirk fait partie de ces réalisateurs dont le visionnage d’un ou deux films permet de définir une patte qu’on retrouvera sur l’ensemble de son œuvre. Inséparable du mélodrame dont il a fait les grandes heures à Hollywood, son cinéma obéit à une série imprescriptible de codes qui renvoient aussi à l’âge d’or des studios. Un pathos très affirmé, des situations de... Lire la critique de Mirage de la vie

14
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·
Toutes les critiques du film Mirage de la vie (25)
Bande-annonce Mirage de la vie
Vous pourriez également aimer...