Bande-annonce
Affiche Série noire

Série noire

(1979)
12345678910
Quand ?
7.8
  1. 14
  2. 15
  3. 34
  4. 68
  5. 189
  6. 512
  7. 1605
  8. 2347
  9. 1189
  10. 464
  • 6.4K
  • 768
  • 4.1K

Franck traîne son existence minable dans la triste banlieue parisienne. Il fait bientôt la rencontre de Mona, une adolescente de 17 ans.

Casting : acteurs principauxSérie noire

Casting complet du film Série noire
Match des critiques
les meilleurs avis
Série noire
VS
Avatar Ze Big Nowhere
9
L'histoire du rat qui construit son propre labyrinthe

Franck Poupart est représentant de commerce. Des peignoirs "made in Austria" en pure laine des Pyrénées, du Calvados d'Ecosse et autres robes de chambre molletonnées à motifs floraux. "Poupée" a du mal à boucler ses fins de mois. Il hante ces banlieues Parisiennes naissantes. Ces terrains vagues boueux où de vieilles maisons, ces vieilles carcasses, tiennent péniblement debout, s'appuyant sur les béquilles que sont les échafaudages métalliques de ces futures tours décrépites; comme une...

104 49
Avatar l'homme grenouille
2
l'homme grenouille
D’habitude Dewaere ça va mais là, bonjour les dégâts !

Ah ça ! Le générique d’ouverture m’avait pourtant mis si bien ! Une voiture arrive au beau milieu d’une friche en bordure de Créteil. Cadre maitrisé. Photographie élégante. Dewaere qui sort de la caisse et qui cabotine déjà. Et surtout ces grands noms qui défilent au générique ; des noms qui se posent quand même là : Dewaere donc, mais aussi Alain Corneau à la réalisation, Bernard Blier, Myriam Boyer et Andreas Katsulas à l’interprétation… Oh ça oui je me régalais déjà… …Et pourtant la... Lire la critique de Série noire

6
Critiques : avis d'internautes (82)
Série noire
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Mona Mona ! T'as beau être une sacrée gonzesse !

Série Noire. Le titre fait inévitablement penser à la fameuse collection de romans noirs initiée par Marcel Duhamel en 1945, collection où fut justement édité le roman de Jim Thompson, Des Cliques et des Cloaques, dont le film de Corneau est l'adaptation. Jim Thompson était plutôt à la mode dans ces années 70 et même au début des années 80, puisqu'on trouve plusieurs de ses titres adaptés au... Lire la critique de Série noire

55
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·
En-dehors de l'histoire

Second film d'Alain Corneau que je découvre après Police Python 357 qui m'avait laissé un assez bon souvenir. Série Noire est probablement, avec le premier cité, l'oeuvre de référence de Corneau. De mon côté, ce film m'a laissé assez indifférent. En fait, il n'y a rien de base dans l'histoire sur lequel j'accroche. Il y a des personnages qui sont complètement à l'ouest, on est dans... Lire la critique de Série noire

5
Avatar batman1985
5
batman1985 ·
Découverte
« On sait pas où on va, mais quand faut y aller, faut y aller »

Film majeur, qui s’inscrit dans la lignée des grands polars sur les petites gens. Dans une banlieue déserte et crasse, où seule la radio, omniprésente, semble tenir compagnie aux gens, le fait divers semble être la seule distraction envisageable. Sordide, déconcertant, d’une noirceur sans échappatoire, si ce n’est le panache du personnage principal, héros romanesque sans lecteur, qui se... Lire l'avis à propos de Série noire

62 1
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Rêve en rouge et noir

"Je m'appelle Frank Poupart. VRP de troisième zone, je me coltine à bout de bras une grosse valise d'échantillons pouilleux que je démarche à domicile, dans les périphéries hirsutes et décrépites cernées de béton et d’ordures. Mon épouse me déprime : prostrée dans le capharnaüm de ses fringues de midinette, guettant sur ses jambes mal épilées l'accroc fatal qui va filer ses bas, se... Lire la critique de Série noire

40 2
Avatar Thaddeus
10
Thaddeus ·
Moonlight Fiesta

Que c'est sombre et sordide. Un polar s'arrêtant sur des personnes banales, une zone industrielle où les combines et faits divers sont les principales occupations, avec en fond une radio omniprésente et au milieu un Dewaere s'agitant beaucoup pour finir par se perdre dans ses mensonges et machinations. D'une très grande violence, Série Noire nous emmène donc dans un... Lire l'avis à propos de Série noire

30 5
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·
Toutes les critiques du film Série noire (82)
Bande-annonce
Série noire
Vous pourriez également aimer...