Affiche Salò ou les 120 journées de Sodome

Salò ou les 120 journées de Sodome

(1975)

Salò o le 120 giornate di Sodoma

12345678910
Quand ?
6.6
  1. 356
  2. 308
  3. 354
  4. 514
  5. 1130
  6. 1651
  7. 2313
  8. 2067
  9. 1002
  10. 619
  • 10K
  • 459
  • 6.6K

Quatre notables fascistes kidnappent 9 jeunes garçons et 9 jeunes filles de la campagne. Ils sont soumis à 120 jours de torture mentale et sexuelle.

Casting : acteurs principauxSalò ou les 120 journées de Sodome
Casting complet du film Salò ou les 120 journées de Sodome
Match des critiques
les meilleurs avis
Salò ou les 120 journées de Sodome
VS
Critique de Salò ou les 120 journées de Sodome par FrankyFockers

Même si relativement peu de gens ont vu Salo lors de sa sortie en 1975, il est souvent décrit comme un film extrême, repoussant les limites de la représentation jusqu'à un degré encore inédit. L'histoire de ce film est simple puisqu'il s'agit de l'adaptation, somme toute assez fidèle, des 120 journées de Sodome du Marquis de Sade. Sauf que Pasolini a eu l'idée, qui lui coûta peut-être la vie, de transposer ce récit dans la république fasciste de Salo. Quatre notables s'isolent dans une grande...

181 15
Avatar busterlewis
3
busterlewis
Une douleur sans fin.

Je n'utilise jamais le "je" pour mes critiques mais là, je n'ai pas le choix car je veux être certain d'exprimer ma propre voix. Je pense avoir vu un certain nombre de films dans ma courte existence. Et il est toujours délicat d'aborder des oeuvres comme ce film de Pasolini qui a un statut de film culte. Je suis tout à fait enclin à reconnaître ses qualités esthétiques, de mise en scène et de construction. Le film possède une belle lumière mais que nous apporte Salo ? Depuis que j'ai vu ce... Lire la critique de Salò ou les 120 journées de Sodome

101
Critiques : avis d'internautes (177)
Salò ou les 120 journées de Sodome
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Salò ou les 120 journées de Sodome par Alligator

Duraille. Le cercle de merde a été le plus difficile à passer pour moi. "C'est du chocolat, c'est du chocolat". Devant cette réticence continue, défense immunitaire devant l'horreur absolue, on est rudoyé, interpellé. Qu'est-ce à dire? Pourquoi? Quand je prends un uppercut j'ai envie de savoir pourquoi. Parce que finalement on n'apprend pas grand chose. Que la barbarie, la perversion de la... Lire l'avis à propos de Salò ou les 120 journées de Sodome

5 1
Avatar Alligator
8
Alligator ·
Découverte
La seule vraie anarchie est celle du pouvoir

Sous l’égide de Salo ou les 120 journées de Sodome, Pasolini, crée l’un des plus grands témoignages que l'on ait pu exprimer sur la domination de l'être humain, et de son emprise sur l’identité d’autrui par le biais du pouvoir, que les Hommes s’attribuent par le armes ou l’affabulation divine. Retranscrit par l’explicite du dégoût, terrible et mortifère, agressif et malheureux, Salo n’en... Lire l'avis à propos de Salò ou les 120 journées de Sodome

106 6
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
Critique de Salò ou les 120 journées de Sodome par Jukebox Baby

Plus de 20 ans après, le souvenir de ce film est encore un traumatisme. Je mets 5, non pas parce que ce film est moyen, mais parce que je le trouve tout simplement in-notable. Il pose la question des limites, de celles que l'homme peut repousser, de celles que l'auteur peut concevoir et filmer, de celles qu'on peut supporter, de notre propre voyeurisme. Toutes interrogations auxquelles je me... Lire la critique de Salò ou les 120 journées de Sodome

41 2
Avatar Jukebox Baby
5
Jukebox Baby ·
Délivrez-leur du mal.

[Note : Salò appartient à cette catégorie de film qu’on ne souhaiterait pas noter, pour éviter tout malentendu, notamment sur ce que signifie « aimer » un film radicalement fait pour ne pas l’être. La note attribuée ici correspond à l’intérêt réflexif que provoque son visionnage, et qui, en réalité, s’élabore bien après lui.] Toute culture a ses points... Lire l'avis à propos de Salò ou les 120 journées de Sodome

60 9
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Un film impossible à aimer ?

J'ai enfin osé affronter ce film-monstre. Premier constat, il s'agit d'une œuvre vraiment puissante, dont la vision est très douloureuse. Que les fans de torture-porn façon Hostel passent leur chemin, il n'y a rien d'amusant, de distrayant ou d'excitant dans ce grand film malade. On est confronté à la dégradation - jusqu'à la négation ? - de l'être humain de manière frontale,... Lire la critique de Salò ou les 120 journées de Sodome

65 6
Avatar Citizen-Ced
8
Citizen-Ced ·
Toutes les critiques du film Salò ou les 120 journées de Sodome (177)
Vous pourriez également aimer...