Bande-annonce
Affiche Les Raisins de la colère

Les Raisins de la colère

(1940)

The Grapes of Wrath

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 7
  2. 12
  3. 21
  4. 61
  5. 153
  6. 490
  7. 1360
  8. 2077
  9. 963
  10. 365
  • 5.5K
  • 427
  • 4.5K

Un jeune homme rentre à la ferme familiale en Oklahoma, après avoir purgé une peine de quatre ans de prison pour homicide involontaire. La Grande Dépression sévit alors et comme beaucoup d’autres fermiers, sa famille est chassée de son exploitation. Ensemble, ils partent à travers le pays dans...

Casting : acteurs principauxLes Raisins de la colère
Casting complet du film Les Raisins de la colère
Match des critiques
les meilleurs avis
Les Raisins de la colère
VS
Les raisons de la galère

Ce qu'il y a de parfait dans les raisins de la colère, c'est cette absence de personnification du mal. Ce dernier est diffus, protéiforme, omniprésent: c'est la crise, l'absence de filet de protection des populations, et l'incarnation, sans état d'âme mais aussi sans personnalité haïssable, des nervis du capital. A travers le portrait terrible d'une famille prise dans la tourmente de l'histoire, rien de larmoyant, condescendant ou facile. C'est dur mais terriblement passionnant et juste....

61 5
Avatar Casse-Bonbon
4
Casse-Bonbon
Un road-movie sur fond de misère.

Pourquoi ce film s’est-il retrouvé dans ma liste des plus grands chefs d’œuvres du cinéma ? Après l’avoir visionné, je me le demande. Je suis complètement passé à côté de son intérêt et de ses qualités… Le simple fait qu’il puisse figurer parmi les listes d’excellence me laisse perplexe. « Les raisins de la colère » raconte le sort d’une famille américaine modeste chassé de son exploitation par une banque suite aux conséquences de la Grande Dépression (encore… oh non je sors tout... Lire l'avis à propos de Les Raisins de la colère

1
Critiques : avis d'internautes (57)
Les Raisins de la colère
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
"Le gouvernement s'intéresse plus aux morts qu'aux vivants"

C'est en 1940 que John Ford décide de mettre en scène la grande dépression américaine faisant suite à la crise de 1929 via l'œuvre de John Steinbeck sortie un an auparavant. Il met en scène la famille Joad et notamment Tom, qui sort tout juste de prison, famille qui doit traverser les États-Unis pour trouver un travail et de quoi vivre. Dès les premières minutes, Les Raisins de... Lire la critique de Les Raisins de la colère

64 4
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
La migration par l'exemple

L'adaptation du roman de Steinbeck alors que le livre venait tout juste de sortir fut un combat non sans risque de la part de la Fox. Pour son regard cru sur l'exode rural des années 30 aux USA, le livre était déjà très controversé. Son sujet était tellement brûlant à l'époque (car l'écrivain l'avait écrit sur le vif en côtoyant les habitants des bidonvilles), que personne n'imaginait que le... Lire l'avis à propos de Les Raisins de la colère

3 3
Avatar Jean-François Sturm
8
Jean-François Sturm ·
Découverte
Errance dans la poussière

Qu'est-ce qui fait de John Ford un des plus grands cinéastes de l'histoire ? Parce que dans ses films, il n'y a pas une image en trop. Tout ce qu'on y voit y est résolument indispensable. Parce que ses films coulent tout seul, sans en avoir l'air, alors qu'ils sont particulièrement travaillés. Parce qu'il est à l'aise dans de nombreux genres très différents, depuis la comédie jusqu'aux films de... Lire l'avis à propos de Les Raisins de la colère

57 1
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·
Empathie pour les sébiles

“Who do we shoot ?” demande, désemparé, le fermier qu’on vient exproprier. Personne, et tout le monde à la fois. Le système est si tentaculaire qu’il en a perdu tout visage. La crise ravage le pays et met sur la route des familles entières, et chaque emploi semble être une occasion supplémentaire d’aliéner l’ouvrier et de l’enfermer dans sa misère croissante. Des exploitants, on n’aperçoit que... Lire l'avis à propos de Les Raisins de la colère

85 19
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Racines

On regarde Les Raisins De La Colère comme d’autres vont à l’église, avec ce même silence religieux et respectueux, avec même une sorte de recueillement devant une œuvre qui dépasse les capacités humaines de compréhension. Il y a une part d’irréel dans l’existence d’un tel film, une absence presque absolue de défauts et une beauté de l’histoire qui en font presque une parabole biblique. Les... Lire la critique de Les Raisins de la colère

45 7
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·
Toutes les critiques du film Les Raisins de la colère (57)
Bande-annonce Les Raisins de la colère
Vous pourriez également aimer...