Bande-annonce
Affiche Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour

(1954)

Rear Window

12345678910
Quand ?
8.1
  1. 33
  2. 27
  3. 50
  4. 126
  5. 446
  6. 1713
  7. 6822
  8. 12870
  9. 8184
  10. 3369
  • 34K
  • 2.6K
  • 8.3K

À cause d'une jambe cassée, le reporter-photographe L. B. Jeffries est contraint de rester chez lui dans un fauteuil roulant. Homme d'action et amateur d'aventure, il s'aperçoit qu'il peut tirer parti de son immobilité forcée en étudiant le comportement des habitants de l'immeuble qu'il occupe...

Casting : acteurs principauxFenêtre sur cour
Casting complet du film Fenêtre sur cour
Match des critiques
les meilleurs avis
Fenêtre sur cour
VS
Avatar real_folk_blues
7
Microcosm Windows

On va pas encore ressasser le fait que Rear Window est un film de voyeur mis en scène par un voyeur mettant en scène un voyeur —photographe de surcroit, presque un pléonasme— par ce que ça va, hein, tout le monde il a compris. Moi ce qui m’a plu, en dehors du minois intemporel de Grace Kelly, c’est cette façon très pertinente, et j’allais dire assez visionnaire, qu’a Hitchock de pointer l’isolement de l’individu moderne enfermé en microcosmes voisins, avec fenêtres ouvertes (notez le double...

133 18
Avatar Psychedeclic
5
Psychedeclic
Simple vitrage

J'ai trouvé "Fenêtre sur cour" vraiment décevant... Mais il ne faudrait pas le dire, parce que vous comprenez, c'est du Hitchcock. C'est pourtant une oeuvre qui a extrêmement mal vieilli. Pendant quasiment deux heures, on voit un type qui espionne les gens depuis sa fenêtre, puis en vient à soupçonner un meurtre. Il est plâtré, il s'ennuie. Et nous aussi. Il ne se passe presque rien, son entourage vient lui rendre visite, mène une pseudo-enquête sans suspense. On sent que le réalisateur veut... Lire la critique de Fenêtre sur cour

57 16
Critiques : avis d'internautes (211)
Fenêtre sur cour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le vice du voyeur

Mon Hitchcock préféré. Je l'adore car il explore l'un de nos plus gros vice: le voyeurisme! Le fait qu'au milieu du film, nos deux héros se rendent compte qu'ils ont peut être tort, et qu'après tout cet homme est peut être innocent, et qu'ils ne peuvent s'empêcher d'être déçus, montre bien le paradoxe de la situation. Ils sont déçus qu'elle ne soit pas morte, déçus d'avoir tort, et c'est un des... Lire la critique de Fenêtre sur cour

51 2
Avatar Melly
10
Melly ·
Monument de Cinéma

Critique rapide de "Fenêtre sur cour" d'Alfred Hitchcock Hitchcock est considéré comme l'un des plus grand réalisateurs de tous les temps et comme le maître du cinéma classique. Il sera reconnu comme un auteur grâce à son style très reconnaissable. Au cours de ses différentes réalisations filmiques, il a réussi à créer de tout nouveaux concepts qui sont toujours fort utilisés... Lire la critique de Fenêtre sur cour

5
Avatar Vladimir_Delmotte
10
Vladimir_Delmotte ·
Découverte
Vois, vis, deviens.

Souvent, le film parfait est intimidant : c’est un monument qui nous écrase de sa grandeur, un sommet dont on entreprend l’ascension avec l’appréhension du cinéphile qui se demande s’il sera à la hauteur, ou si le panorama promis aura effectivement la superbe qu’on lui a toujours promis. Fenêtre sur cour est doté de cette rarissime qualité supplémentaire qui le dote d’une... Lire la critique de Fenêtre sur cour

87 9
Avatar Sergent_Pepper
10
Sergent_Pepper ·
Photo obsession

Aujourd'hui encore, Rear Window reste l'une des oeuvres les plus célèbres d'Alfred Hitchcock, voire même de l'histoire du cinéma et ce n'est pas pour rien. Le maître du suspense réalise un véritable tour de force et nous enferme dans un appartement donnant sur une cour ouverte, au côté de James Stewart pour d'abord passer le temps puis observer les activités plus ou moins douteuses... Lire la critique de Fenêtre sur cour

58 7
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·
And your love life ?

Rear Window, une des très grandes pellicules d'Alfred Hitchcok, personnellement ma préférée, où le maître du suspens parvient dans une maestria de mise en scène à faire du spectateur un voyeur fouineur aussi impudique et impertinent que James Stewart. Il faut dire que vissé à sa chaise roulante, la patte folle et l'ennui profond, il n'a que ça à faire, James Stewart. Regarder... Lire l'avis à propos de Fenêtre sur cour

106 17
Avatar Hypérion
10
Hypérion ·
Toutes les critiques du film Fenêtre sur cour (211)
Bande-annonce Fenêtre sur cour
Vous pourriez également aimer...