Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Le Sludge Metal

Avatar Alyta Liste de

36 albums

par Alyta

Je vais essayer de dresser un historique de ce sous genre, a la croisée entre un doom metal mortifère et l'agressivité du punk hardcore. Surtout caractérisé par son tempo lent et suffocant, une voix criée souvent haineuse et un aspect noisy et profondément crade. Bien entendu, comme beaucoup de sous genre de metal, il a été soumis a énormément d'hybridations : le crust punk, le post hardcore, le doom metal plus tradi, le stoner metal, ou encore le drone metal. C'est une approche subjective évidemment , comme l'on ne peut pas tout connaître et tout écouter je me base surtout sur ce que j'ai écouté, lu ou entendu. Pour cela n'hésitez pas a me faire des suggestions !
L'approche est chronologique mais les albums influents côtoieront autant les albums plus mineurs et oubliés.
[En construction]

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1
  • 2
  • Écouter

    My War (1984)

    mars 1984. Hardcore punk et punk. 9 morceaux.

    Album de Black Flag

    Souvent considéré comme l'album qui a le plus inspiré le genre. La face A est typique punk hardcore (et encore on remarquera que le son est plus lent) , mais la face B a un son plus metallisé / heavy tout en restant ancrée dans le hardcore. On est pas encore sur le son purement typique du sludge, c'est même plus proche du doom de black sabbath, mais il fallait bien commencer quelque part ! Je le cite tout de même en précurseur car black flag est un groupe très influent de la scène hardcore old school (le sludge ayant profondément des racines esthétique dans ce genre).
    Je le vois comme une réponse a Discharge qui fait du hardcore metallisé mais au tempo très bourrin, la face B mise sur la lourdeur et l'atmosphère.
  • Écouter

    Cop (1984)

    1984. Noise rock et no wave. 8 morceaux.

    Album de Swans

    Un précurseur indéniable. Le sludge étant ancré dans l'aspect révulsant/dissonant du noise rock, le fait qu'il soit ici joué aussi midtempo et menaçant en fait basiquement du proto sludge. Swans est la bible de l'esthétique la plus sombre du rock comme du metal, un groupe d'une très grande importance notamment pour Godflesh mais aussi Neurosis ou encore Zeni Geva, un groupe de sludge japonais qui ont un son complétement calqué sur les Swans.

    a écouter également l'ep young god qui est exactement dans la même veine.
  • Black Dust (1985)

    1985. 11 morceaux.

    Album de YDI

    Un album exactement dans la veine de "My War"cité plus haut , assez mineur historiquement mais tout de même il confirme un changement de tendance pour le hardcore qui se metallise tout en étant plus lent que le d-beat et le crust punk.
  • Écouter

    Gluey Porch Treatments (1987)

    1987. Rock alternatif et doom metal. 18 morceaux.

    Album de Melvins

    Bien sûr, quand on parle du sludge il ne faut pas nier l'importance indéniable des melvins. Ils ont littéralement popularisé cette esthétique et l'ont radicalement forgée et influencée. Et oui, le grunge vient du sludge, avec un côté rock alt. plus efficace et catchy mais l'éthique misanthrope est très similaire, ainsi que le côté metallisé des riffs.
  • Écouter

    Streetcleaner (1989)

    . Electronique, rock, industrielle et expérimental. 9 morceaux.

    Album de Godflesh

    On me dira que c'est du metal indus et pas exactement du sludge... et je vous donnerais tord ! Certes il y a un aspect plus mécanique dans les riffs et un tempo plus rapide, mais c'est un album d'une importance capitale pour l'esthétique de ce genre. Le nihilisme / la misanthropie (empruntée des premiers albums de Swans) y est a son paroxysme. L'ambiance est apocalyptique, les riffs dissonants et le chant plus écorché vif que jamais. Et surtout cette basse qui sature a balle qui donne ce son si caractéristique a ce groupe sera très influente.

    Les textes moribonds "you breed like rats" etc

    Un album fondamental du genre qui influencera autant Neurosis que Eyehategod et toute la clique.
  • Total Castration (1991)

    1991. Rock alternatif, rock et industrielle. 8 morceaux.

    Album de Zeni Geva

    le Swans japonais. En plus metallique. Il y a même un morceau du nom de godflesh, la comparaison est plus qu'évidente !
  • Écouter

    Bullhead (1991)

    1991. Rock alternatif, sludge metal, avantgarde et doom metal. 8 morceaux.

    Album de Melvins

    Un album d'une grande influence, qui donnera même son nom au groupe Boris.

    Une filiation se fait également avec le stoner metal, les riffs sont hypnotisant et quasiment psychédéliques.

    Il est également une porte d'entrée plus aisée dans le sludge car moins délétère et plus groovy.
  • Lysol (1992)

    1992. Rock alternatif et heavy metal. 1 morceau.

    Album de Melvins

    Les melvins expérimentent + avec cet album et donnent au passage naissance au drone metal, un sous genre du doom/sludge encore plus lent, répétitif et hypnotique. A la manière du drone, l'emphase est mise sur la texture du riff et l'atmosphère créée.
  • Écouter

    In the Name of Suffering (1992)

    . Hardcore punk et doom metal. 10 morceaux.

    Album de Eyehategod

    Les précurseurs ont été posés, on rentre maintenant dans le vif du sujet. Eyehategod est le groupe qui posera définitivement la grammaire de tout le pan "haineux" du sludge metal. Avec une basse vrombissante, une guitare qui démarre ou termine avec des larcens, cette guitare super massive au rythme "pénible" et écrasant. La production est assez raw ce qui donne du charme a l'album.

    On n'y retrouve encore pas mal d'influences punk hardcore avec des tempis qui s'accélèrent de temps en temps.
  • Écouter

    Souls at Zero (1992)

    . Post-metal, sludge metal et post-hardcore. 10 morceaux.

    Album de Neurosis

    la naissance de ce qu'on l'appelle le "sludge atmosphérique" ou encore post metal.
    L'approche de neurosis diffère radicalement du sludge avec son songwriting extrêmement inspiré, allant a la frontière même du metal : incluant des éléments de dark folk, de rock psychédélique, mais surtout de post hardcore. Je dirais que cet album est une espèce de post hardcore metallisé : un songwriting très mature, angulaire, avec des burst de rage jouissifs qui s'opposent a des passages plus lançinants et atmosphérique. Mais tout de même, il y a beaucoup de riff sludgy (sur cet album, et neurosis étant le groupe influent qu'il est je ne pouvais pas en faire abstraction.

    Le morceau d'ouverture est un hymne apocalyptique incroyable et un de mes morceaux préférés de tous les temps.
  • Écouter

    Crowbar (1993)

    . Sludge metal. 10 morceaux.

    Album de Crowbar

    Autre grand nom du genre, plus proche du doom metal et deviendra la pierre angulaire du "southern metal", un style de metal plus proche du stoner et avec des riffs plus bluesy. Mais surtout il se démarque par son côté beaucoup plus groovy et moins nauséabond.
    Le chant y est parfois plus mélodique et plus lumineux rappelant les melvins.
  • Feel My Hate, the Power is Weight (1993)

    1993. 7 morceaux.

    Album de Toadliquor

    Très lent et répétitif, très proche du drone metal. Vraiment un rouleau compresseur comme album.
  • Écouter

    Come to Grief (1994)

    1994. Hardcore punk et doom metal. 8 morceaux.

    Album de Grief

    Un des meilleurs élèves d'eyehategod qui ira encore plus loin dans l'aspect révulsant et en incluant très peu de changement de tempo (a une rare exception prête sur le titre "world of hurt"). Les riffs y sont plus écrasants que jamais.
  • Écouter

    When the Kite String Pops (1994)

    . Stoner rock, sludge metal et doom metal. 14 morceaux.

    Album de Acid Bath

  • Écouter

    NOLA (1995)

    . Heavy metal, rock sudiste et doom metal. 13 morceaux.

    Album de Down

    album important du southern metal, très influencé crowbar mais aussi stoner metal a la sleep.
  • Écouter

    It's Me God (1997)

    . Heavy metal et hardcore punk. 11 morceaux.

    Album de Breach

    un peu inclassable. A la manière de souls at zero, il y a des grosses influences post hardcore et cela ressemble parfois même a du metalcore. Mais la tension du sludge et l'esthétique est tout de même très présente.
  • Écouter

    Human = Garbage (EP) (1994)

    1994. Sludge metal et crust. 12 morceaux.

    EP de Dystopia

  • Écouter

    Dopesick (1996)

    1996. Sludge metal. 12 morceaux.

    Album de Eyehategod

    Moins primitif que le premier album, plus maîtrisé, le son est encore plus impactant et puissant. Mais on ne perd en rien l'esthétique nocive et malsaine du groupe, bien au contraire !
  • Écouter

    Through Silver in Blood (1996)

    . Post-metal, sludge metal et doom metal. 9 morceaux.

    Album de Neurosis

    l'album de la consécration pour neurosis. Le morceau titre ainsi que "eye" offrent certains des meilleurs moment du sludge.
  • Écouter

    Our Problem (1998)

    1998. Sludge metal. 13 morceaux.

    Album de Iron Monkey

  • Écouter

    Amplifier Worship (1998)

    . Rock, noise et rock alternatif. 5 morceaux.

    Album de Boris

    a la frontière du drone metal, très lançinant et influencé par Earth, mais la rage du sludge et les riffs sont là.
  • Erode the Person (1999)

    1999. Doom metal. 13 morceaux.

    Compilation de Noothgrush

    du bon grief-like
  • Idiopathic (2003)

    2003. 9 morceaux.

    Album de Fistula

    bien bourrin et décérébré mais bien efficace
  • Écouter

    The Beyond (2003)

    . Post-metal et post-rock. 10 morceaux.

    Album de Cult of Luna

    avant d'embrasser des atmosphères épurées, mélancoliques et très post rockisante, cult of luna offrait un sludge atmo d'une violence égalant facilement neurosis !
    a écouter si vous voulez écouter l'album le plus violent du groupe a mon sens
    quel dommage les passages non metal sont vrmt peu inspirés
  • Écouter

    Mongrel (2003)

    . Stoner rock, hardcore punk et math rock. 9 morceaux.

    Album de KEN mode

  • Écouter

    Oceanic (2002)

    . Post-metal. 9 morceaux.

    Album de Isis

    groupe majeur dans le "sludge atmo" très influencé par neurosis. la liste est pas dédiée au post metal mais je tenais quand même a les mentionner
  • Écouter

    The Ruin of Nová Roma (2005)

    2005. Sludge metal et post-hardcore. 10 morceaux.

    Album de Taint

  • Écouter

    (A) Senile Animal (2006)

    . Rock et rock alternatif. 10 morceaux.

    Album de Melvins

    Le son des melvins n'a jamais été aussi jouissif que sur cet album, avec une production plus moderne, cet album empile les riffs dévastateurs et possède un songwriting rafraichissant pour le genre. Les vocaux sont plus over the top que jamais ce qui peut ne pas plaire a tout le monde.

    L'enchaînement "rat faced granny" avec "the hawk" me donnent la pêche et le sourire pour toute une journée tant ils sont diablement kiffant.
  • Écouter

    Precambrian (2007)

    . Expérimental, hardcore punk, death metal, post-rock et doom metal. 14 morceaux.

    Album de The Ocean

    démarrant avec un sludge très violent puis devenant de plus en plus atmosphérique et progressif.
  • Écouter

    Idolum (2008)

    . Rock psychédélique et doom metal. 9 morceaux.

    Album de Ufomammut

    profondément sludge sur la forme mais dans le fond c'est très psychédélique / stoner voir même space rock par moment
  • 1
  • 2