Bande-annonce
Affiche Pulp Fiction

Pulp Fiction

(1994)
12345678910
Quand ?
8.3
  1. 7373
  2. 3271
  3. 3710
  4. 4449
  5. 7435
  6. 12326
  7. 28823
  8. 56989
  9. 55599
  10. 44004
  • 224K
  • 12K
  • 27K

L'odyssée sanglante, burlesque et cocasse de petits malfrats dans la jungle de Hollywood à travers trois histoires qui s'entremêlent.

Casting : acteurs principauxPulp Fiction

Casting complet du film Pulp Fiction
Match des critiques
les meilleurs avis
Pulp Fiction
VS
Juste une info: Quentin raconte avoir souvent vu Delivrance. Dans sa petite enfance... CQFD?

Novembre 2022, il sort ses mémoires,"Cinema Speculation", et en promo, raconte à Bill Maher au sujet de "La scène de viol par sodomie dans Délivrance" de John Boorman:"(as a kid) I have seen many times the Wild Bunch and Deliverance......just to use that as an example, there is the male sodomy rape scene in...

10 13
Avatar Maurice Lapon
5
Maurice Lapon
Irrévérencieux mais il n'est pas d'histoire

Bonjour! L'histoire (du film) est = Les bonhommes du film parlent beaucoup mais à la fin: il (le film) ne raconte pas une histoire! (!!!). Les scènes sont par exemple: la femme des publicités de breuvage Schweppes est évanouie parce qu'elle se fatigue en pratiquant la danse, le gros bonhomme de "La Danse Nocturne Fiévreuse" meurt @les cabinets, et le gros bonhomme noir de "N'effectue plus ça sinon: ma mère utilisera un pistolet" effectue le génital @son anus. Mais: pas d'histoire!!! (!) Il y... Lire la critique de Pulp Fiction

55 12
Critiques : avis d'internautes (654)
Pulp Fiction
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Dédale & hilares

Il est presque impossible de savoir par quel angle attaquer Pulp Fiction, continent culte dont les multiples visions n’épuisent pas la saveur. Commençons peut-être par ce qui fait sa filiation la plus évidente avec Reservoir Dogs : outre le lien... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

156 22
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
On l'aime pour son côté loufoque et déjanté

Pulp fiction est connu pour être un film culte des années 90 et le style de Tarantino y est quasi à son apogée, notamment par son côté loufoque et déjanté, même si cela reste un film avec des clichés misogynes à souhaits. A noter que c'est le seul film de Tarantino, dans lequel le réalisateur y joue un rôle d'acteur. (à ma connaissance, mais si il y en à d'autres que vous connaissez,... Lire la critique de Pulp Fiction

4 9
Avatar CoMafalda
8
CoMafalda ·
Découverte
True Story.

Que pourrais je dire de plus ? Que pourrais-je ajouter à tout ce qui a déjà été dit ? Rien que tout le monde ne sache déjà. J'ai alors décidé de tourner ma critique autrement. Car il faut savoir que ce film est mon préféré, qu'il est tout en haut de mon top 10 et qu'il tient une place particulière dans mon cœur. Peut-être en fais-je trop certains se diront. Mais pas de mon point de vue. Le... Lire la critique de Pulp Fiction

219 35
Avatar Strangelove
10
Strangelove ·
" Quelle cuisson ? Carbonisé ou bien sanguinolent ? "

Ce qui fait la force de Pulp Fiction, c’est cette excellente narration non linéaire. Les différentes histoires se croisent, s’emmêlent et finissent par fusionner pendant 2h30 à un rythme effréné. Un film parfait prouvant le génie de Tarantino. Le réalisateur, encore peu connu au début des années 90, doit se contenter d’un maigre budget de 8 millions de dollars dont 5... Lire l'avis à propos de Pulp Fiction

60 4
Avatar Vincent_Ruozzi
10
Vincent_Ruozzi ·
Oh man, I shot Marvin in the face

Deuxième long métrage pour Tarantino, et son approche cinématographique peroxydée se fait encore plus ciselée. Pulp Fiction, à l’instar de son prédécesseur, renoue avec cette volonté de se jouer de la chronologie narrative pour surprendre, et tenir en haleine à travers une architecture de montage fascinante, qui change à la fois de personnages et de genre (film choral, polar, comédie,... Lire la critique de Pulp Fiction

72 6
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Toutes les critiques du film Pulp Fiction (654)
Bande-annonce
Pulp Fiction
Vous pourriez également aimer...