Bande-annonce
Affiche Il était une fois la révolution

Il était une fois la révolution

(1971)

Giù la testa

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 12
  2. 9
  3. 26
  4. 78
  5. 198
  6. 747
  7. 2225
  8. 3223
  9. 1650
  10. 725
  • 8.9K
  • 797
  • 4K

Mexique, 1913. Juan Miranda a toujours rêvé de dévaliser la banque centrale de Mesa Verde et voit en John Mallory le complice idéal pour son braquage.

Casting : acteurs principauxIl était une fois la révolution
Casting complet du film Il était une fois la révolution
Match des critiques
les meilleurs avis
Il était une fois la révolution
VS
Paradis Perdu

Depuis Per un pugno di dollari, il y a toujours une part d'émotion plus ou moins grande dans le cinéma de Sergio Leone alors qu'il met en scène un monde violent et brutal, ce qui se ressent encore plus lorsqu'il tourne son dernier western, Giù la testa, où une touchante mélancolie va s'inviter à un chapitre historique sanglant. C'est d'abord une épopée et aventure humaine que propose Sergio Leone avec Giù la testa, axant son récit sur l'émotion, la...

60 13
Le "Il était une fois dans l'ouest" du pauvre

Que l'on soit bien d'accord, Il était une fois dans l'ouest était le premier volet de cette trilogie, et il fut un chef d'oeuvre absolu. Mais Il était une fois la révolution... Quelle profonde déception... Sergio Leone a donc tenté de réutiliser les mêmes recettes qui avaient fonctionné pour le premier volet, sauf que ça ne prend pas du tout de la même façon ici, en plus de créer un nouveau problème, la redondance. Tout d'abord, on retrouve un personnage mystérieux... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

3
Critiques : avis d'internautes (106)
Il était une fois la révolution
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Baisse la tête, Camarade !

Arrivé au bout, l'énorme Sergio Leone avait juré que l'on ne l'y reprendrait plus. Pourtant, après avec songé à Sam Peckinpah, il prit, le mors aux dents, la direction de ce Western Zapata - et non pas Zavatta -, coupant l'herbe sous les pieds des habitués du genre. Bien lui en a pris, il livre avec ce film une violente et magistrale baffe dans la tronche des Révolutions et révolutionnaires de... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

103 33
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·
L’écorche des héros.

Il était une fois la Révolution ( Titre voulu par Leone mais qui n'existe que dans sa version française, et dont le titre original, Duck you, sucker ! annonce davantage la couleur) commence comme une farce dans laquelle Leone prendrait tous les ingrédients les plus outranciers de son cinéma pour les servir à qui les attends : jets d’urine en plan initial,... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

74 3
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Un coeur chargé de dynamite.

Aborder « ... la Révolution » a été un moment d'excitation, c'était le seul western de Leone que je n'avais pas vu jusqu'à aujourd'hui. Désormais ce sentiment de découverte m'a échappé à jamais. Je ne sais pas si le destin fait bien les choses, car ce contraste entre joie comique d'un côté et déchirement de l'autre se retrouve à merveille dans ce film qui nous en fait voir de toutes les... Lire la critique de Il était une fois la révolution

31
Avatar Eren
8
Eren ·
De la révolution : violence, haine et dynamite

"Il était une fois la révolution" met les pieds dans le plat. Son propos n'est ni poli, ni politiquement correct. Qu'est-ce que la révolution ? Un concentré de haines engendrées par une violence institutionnelle. Celle des Anglais occupant l'Irlande et les Irlandais. Et la violence des élites mexicaines qui méprisent et maltraitent le peuple. Pour représenter la... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

5
Avatar Lionel Bonhouvrier
8
Lionel Bonhouvrier ·
Découverte
"La Révolution n'est pas un dîner de gala "

Gros plan sur un jet d’urine, incartade tout aussi bouffonne que transgressive, l’ouverture d’Il était une fois la Révolution donne le ton d’une satire grossière du western zapatiste : l’introduction d’un péon outrageusement moqué et méprisé qui reprend sa revanche sur la bourgeoisie. D’un naturel anarchiste et méfiant des idéologies politiques, Sergio Leone n’a jamais apprécié la propagande... Lire la critique de Il était une fois la révolution

35 16
Avatar Wirn
9
Wirn ·
Toutes les critiques du film Il était une fois la révolution (106)
Bande-annonce Il était une fois la révolution
Vous pourriez également aimer...