The walking dead....c'était mieux avant!

Avis sur The Walking Dead

Avatar dagrey
Critique publiée par le

La critique ci-dessous a été écrite au fil de l'eau depuis fin 2014.

Attention, les spoilers sont nombreux

Saison 1 à 6:

Pari réussi que cette transposition de la BD (en plus édulcorée) au petit écran. Bon scénario, acteurs crédibles interprétant des personnages attachants, un générique graphiquement parfait sur une musique délicieusement angoissante, on ne se lasse pas...surtout durant les 3 premières saisons.
La qualité tranchait beaucoup avec les fictions horrifiques (séries ou films) très moyennes auxquelles les amateurs sont habitués.
Il y a les zombies partout bien sûr mais il existe également une vraie dramaturgie entre les personnages (Rick et son rival) et des personnages qui vont être transfigurés par ce qu'ils vivent au quotidien (Carole et Morgan).

Toutefois depuis la lutte contre le gouverneur et la fuite de "l'asile" que constituait la prison (saison 4), on assiste à une errance quasi constante des personnages qui se sont tellement endurcis qu'ils suscitent nettement moins d'empathie et chez moi, même un peu de lassitude. La saison 6 remet les choses à plat avec beaucoup de brio, de la violence (les sauveurs...) et toujours de l'émotion et on se dit que que si les scénaristes collent à la BD, ça va faire très mal!
En fait les scénaristes ont décidé de faire pire que dans la BD....

Depuis la saison 7:
Quant on y réfléchit, tout est parti en vrilles pour TWD à partir de l'arrivée de Negan .

et la mort de Glenn et d'Abraham

A partir de là, on s'est "cogné" une saison 7 archi rasoir avec pas grand chose à ce mettre sous la dent à part la torture psychologique et/ou physique dans un grand éclat de rire que fait subir Negan à tous ceux qui le croisent. Jeffrey Dean Morgan est un acteur trop sympa pour interpréter Negan même s'il n'hésite pas à forcer sa nature....

Avec la saison 8, on se retrouve face à une successions de batailles rangées et de sièges successifs sans dialogues avec des séquences gore pour combler l'absence de scénario. Le tout est rendu encore plus indigeste par des flash backs systématiques.

N'oublions pas non plus les arcs narratifs créés dans tous les coins comme le club des amazones sous les cocotiers où Jadis (cette actrice m'énerve....mais à un point...) et ses copains/copines de la décharge municipale qui n'arrivent pas à faire des phrases avec un sujet, un verbe et un COD, tous francs et loyaux comme des ânes qui reculent....autant de nouveaux personnages sans intérêt.

Et que dire des uniformes ridicules portés par Carole et Morgan....

On assiste aujourd'hui, indifférent, à la disparition des derniers personnages historiques:

Carl en milieu de saison 8 et dans la quasi indifférence du public.

Les seuls qui ont crié au scandale sur cette dernière disparition sont les acteurs Andrew Lincoln, Norman Reduus et Jeffrey Dean Morgan.
Ils ont probablement peur d'être les prochains sur la liste..

Pour qu'une série dure plus de 5 saisons (les meilleures comme Breaking bad n'ont pas dépassé ce nombre de saisons), il faut avoir quelque chose à raconter. Or, TWD a tout dit sur le thème du siège et les tensions entre ses protagonistes, montrant que l'homme peut se révéler souvent bien plus nuisible que le zombie.

Nous sommes à la moitié de la saison 9 qui se complait dans les tourments de ses personnages, tous auraient besoin d'une bonne psychanalyse mais même les psys se sont transformés en zombies. Rick est a priori mort (et on s'en fout un peu, le personnage n'avait plus grand chose de magnétique). Sur le plan du script, c'est toujours aussi confus mais je reprends un peu espoir avec l'arrivée des Chuchoteurs. En effet, ceux ci ont à leur tête une femme, Alpha, flanqué d'un second, Beta, sorte de réincarnation en mort vivant de Rob Zombie. Ces deux suppôts de Satan ont proclamé la fin du monde, plus nihilistes....tu meurs (sans mauvais jeux de mots).

Cette deuxième partie de saison 9 va progresser jusqu'au climax dramatique du quinzième épisode.

Cette fois ce sont notamment les personnages d'Henry, Tara et Enid qui trépassent, voyant leurs têtes mises en haut d'une pique. Henry, fils adoptif de Carole, n'était vraiment pas attachant, ce qui n'empêche pas Carole de se mettre dans tous ses états. Je ne reviendrais pas sur les circonstances qui ont permis à Alpha et à ses "affreux jojo" de sortir clandestinement durant la "foire co du Royaume" un paquet de futures victimes en toute discrétion....ce qui est tout bonnement invraisemblable

Saison 10

La saison 10 est presque terminée, elle est marquée par l'affrontement entre Carole, qui veut venger la mort d'Henri et Alpha. Le spectateur est complètement bousculé dans ses certitudes lors de cette dernière saison. Negan, bourreau d'hier et ennemi numéro 1 de la bande de Rick depuis un bon moment, est devenu l'allié objectif de Carole dans un deal secret. Il finira par avoir la peau d'Alpha (je ne la regretterai vraiment pas), laissant cette bande de débiles de chuchoteurs à leur "chef pas fini", Beta. Ce dernier tellement dégouté se retirera même en ville pour quelques temps, la tête d'Alpha sous le bras, et jouera au D.J (c'est un ancien musicos) avant de se remettre en route avec une nouvelle horde et de mourir dévoré par ses propres troupes. On n'oubliera pas l'épisode erratique (et inutile) de Michonne, vraiment discrète dans cette saison 10, coincée sur une île avec un scientifique taré.

Et que dire de Maggie, disparue depuis la saison 9...

Quant à Eugene, Ezekiel et leur amie partis en éclaireurs, ils vont rencontrer dans Atlanta une jeune fille au look voyant, sympa mais dangereusement distraite.

Tout cela donne, hélas, un sentiment de dispersion et d'absence de maitrise.
Cette nouvelle saison n'est, hélas, pas vraiment meilleure que les précédentes...

Le départ de Franck Darabont, créateur de la série, n'est certainement pas étranger à la perte en qualité de la série depuis la saison 7.
Aux derniers fans convaincus qui se demandent pourquoi les spectateurs critiques continuent de regarder la série: la force de l'habitude et un espoir secret que ça s'améliore de nouveau sur le plan de la qualité peut être?

Saison 11 (La dernière?)

Le début de saison voit Maggie, Negan et quelques autres se faire attaquer par un groupe alors qu'ils étaient en quête de vivres. Ils finiront par avoir raison de leurs agresseurs.
Les survivants historiques et les pièces rapportées sont aujourd'hui dans le Commonwealth, une communauté apparemment securisée et à l'abri des "marcheurs". Certains font de la résistance à l'extérieur de cette communauté qui a réhabilité le monde d'avant (Activité professionnelle contre salaire), Maggie qui dirige la Colline refuse l'allégeance tandis qu'Alexandria va peut être passer sous la protection du Commonwealth...c'est insoutenable^^.

Ce n'est pas bien original mais le Commonwealth est au coeur de luttes internes entre sa dirigeante et un de ses adjoints. On se marre bien avec le look des militaires du Commonwealth, tous habillés comme des Stormtroopers (Star wars 1977) mais surtout leur chef qui a une armure orange et qui oublie toujours de mettre son casque....

AMC a livré ses 8 derniers épisodes. Finalement, le Commonwealth était bien un régime totalitaire sous des dehors de société respectable.Mais tout est bien qui finit bien, Magie, Daryl et ses troupes finiront par renverser la cheffe Pamela, lâchée petit à petit par toutes ses troupes. J'ai observé que les zombies, ont entamé une mini évolution, se révélant de plus en plus dangereux et entreprenants, capables d'escalader des murs ou de briser des vitres à coup de pierre. Comme les précédentes, cette saison n'échappe pas à des moments d'échanges creux et de psychologie à 2 balles, de narration bâclée et d'absence de transition, sans compter les vaines tentatives de réconciliations de Neagan mais on a connu bien pire durant les saisons précédentes..

Retournés à Alexandria, les survivants semblent avoir retrouver la paix et la quiétude mais sans Rosita (Christian Serratos) mordue lors d'un moment de bravoure particulièrement tendu. Ma petite chouchoute rejoint donc la longue liste des disparus ....Sniff!

La série se termine pourtant un peut curieusement avec les réapparitions lors des 5 dernières minutes de l'ultime épisode de Michonne et Rick, les 2 personnages devant bénéficier prochainement d'une série qui leur serait dédiée. Quant à Daryl, il décide de quitter en moto Alexandria pour un nouveau road trip qui devrait déboucher aussi sur une série qui lui serait consacrée.

"""

Ma note: 11 saisons et 11 ans d'une série, c'est quand même pas rien. Finalement, de 8 au départ (4 premières saisons), ma note est passée à 6, compte tenu de la baisse de qualité évidente la partir de la saison 7 et des trous d'air de la saison 8,9. ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7418 fois
62 apprécient · 1 n'apprécie pas

dagrey a ajouté cette série à 6 listes The Walking Dead

Autres actions de dagrey The Walking Dead