Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Selected Ambient Works : 2018

Avatar Ouigfio Liste de

258 albums

par Ouigfio

Cette liste recensera le maximum d'albums d'ambient parus en 2018 (j'inclus éventuellement la noise/ l'expérimental/ le classique/ le downtempo/ l'ambient jazz). Je ne peux que vous inviter à m'en proposer.

Je ne range plus les albums par date de sortie (utilisez la fonction "trier par"), je l'ordonnerai selon mon top à moi. J'essaierai de mettre un lien dans la mesure du possible, pour écouter l'album (Edit : Hein ? Quoi ? Je mets plus les liens ? C'est vrai ... Plus de 90 % des albums sont trouvables sur https://bandcamp.com/, sinon Youtube, et sinon Spotify !)

Cette année, ça fait 40 ans que Brian Eno a sorti Ambient 1 : Music for Airports, 40 ans que le terme "ambient music" existe, même s'il y a eu des ébauches du genre la décennie qui le précède. On trouve de très bons albums d'ambient à n'importe quelle période et encore aujourd'hui, espérons que ça continue d'évoluer.

Liste de 2017 https://www.senscritique.com/liste/Albums_d_ambient_music_2017/1648188
Liste de 2019 https://www.senscritique.com/liste/Ambient_Music_for_2019/2314142
Liste de RRDB sur les albums d'ambient de 2020 à 2029 ! https://www.senscritique.com/liste/Selected_Ambient_Works_20_29/2851025

Mon top 10 des morceaux d'ambient de cette année :

1-Rausch 5 de Gas
2-Action Scene de Flatsound
3-Baltic Birch de Mary Lattimore
4-It Feels like Floating de Mary Lattimore
5-#2 de Nils Frahm
6-Lost sand de VVV et Sangam
7-Save Me de Bruised Sky
8-Rausch 7 de Gas
9-Aestas Anatis de Fossil Aerosol Mining Project
10-Arya de How to Disappear Completely

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • 1

    Œuvres Électroniques (2018)

    . 20 morceaux.

    Compilation de Éliane Radigue

    Ouais je sais, c'est un peu de la triche de la mettre en première position.
    Voici une compilation des plus grandes œuvres musicales de notre chère compositrice de musique électronique française, la reine des drones, j'ai nommé Éliane Radigue.

    Très grande femme ayant eu comme maître le non moins grand Pierre Henry, fondateur du Groupe de Recherches Musicales. Ce groupe était un centre de recherche sur les sons en tout genre, et a influencé fortement la musique électroacoustique.

    Éliane n'était que de passage dans cet institut, pendant la fin des années 60. Elle s'est ensuite lancé, chez elle, à la création de morceaux électroniques, plutôt long (de 20 minutes à plus d'une heure), grâce à son instrument fétiche, le synthétiseur ARP 2500.

    La plupart de ses créations sont inspirées de sa religion, pour laquelle elle tombe sous le charme vers le milieu des années 70 : le bouddhisme. Et c'est de là qu'on connaît ses plus grandes élaborations : Jetsun Mila, La Trilogie de la Mort, Adnos I, II et III ...

    Sa musique, très minimaliste possède un caractère très méditatif; Transamorem Transamortem, (malheureusement non présent dans cette compil') est sacrément monolithique, et m'a complètement déconnecté de la réalité.

    Pour ceux que ça intéresse, pour 60 € vous avez 14 CD, un livret anglais/français sur ladite dame et de longues heures de contemplation et méditation, et le sentiment d'avoir découvert un nouveau vous (il y a des chances de s'intéresser au bouddhisme par la suite).
  • 2

    Hundreds of Days (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Mary Lattimore

    De la harpe, très agréable à l'oreille et très frais, ça change un peu.

    Pas sûr que l'étiquette "Ambient" convienne à tout le monde, je le conçois. Mais l'artiste elle même l'a ajouté dans cette rubrique sur son Bandcamp, ainsi que dans le "New Age".

    Les deux morceaux les plus longs sont les meilleurs, It Feels Like Floating et Baltic Birch.

    (3 écoutes)

    https://marylattimoreharpist.bandcamp.com/album/hundreds-of-days
  • 3
    Écouter

    Rausch (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Gas

    Rausch signifie intoxication.

    Dans la droite lignée de Narkopop, l'allemand reprend du service, plus parlant que sa précédente oeuvre, le changement continue...
    J'ai écrit une critique si ça vous intéresse (pas mon domaine d'habitude).

    Ecoutez Rausch 5, mais le mieux serait d'écouter l'album entièrement. Il a d’ailleurs été fait en sorte que toute les musiques se suivent, donc c'est intéressant de tout écouter d'une traite.

    (7 écoutes)

    https://kompakt-gas.bandcamp.com/album/rausch
  • 4

    Mer de Revs III (2018)

    . 14 morceaux.

    Album de How to Disappear Completely

    Eux, ce sont mes chouchous !

    Tout droit venus de Pologne, ces gars nous offrent du son im-pec-cable. A l'instar de leur nom de groupe, leurs musiques nous font disparaître, et même transporter dans un tout nouveau monde, où tout nous semble familier et triste à la fois. Les nappes sont d'une beauté infinie, et relaxantes à souhait.

    Déjà le troisième album "Mer de Revs", et troisième gros coup de cœur, peut être même le meilleur juste devant le I. Et puis ces pochettes ... Laissez vous tenter, s'il vous plaît.

    Arya <3

    (3 écoutes)

    https://htdc.bandcamp.com/
  • 5

    hummingbird (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Flatsound

    De l'acoustique chantée très sympa, ayant pour environnement la chambre à coucher. C'est très relaxant et reposant, on ressent vraiment les émotions du mec. D'ailleurs dans Action Scene, Flatsound fait référence à son agoraphobie qu'il a vécu pendant 10 ans, il passait apparemment son temps devant sa télé, à regarder des films.

    L'album est très court (une vingtaine de minutes), mais est très intense, et je me ferai une joie de le réécouter dans l'année.
    Ca fait penser un peu à du Radiohead parfois, mais on se sent beaucoup plus introverti.

    Action Scene est divine...

    (5 écoutes)

    https://flatsound.bandcamp.com/album/hummingbird
  • 6

    Selva oscura (2018)

    . 2 morceaux.

    Album de William Basinski et Lawrence English

    Deuxième album hommage consécutif de William Basinski, cette fois-ci dédié à Paul Clipson, un réalisateur de court-métrage dont les images de ses films sont en relation avec l'ambient music. Il est mort ce 3 Février dernier.

    Le réalisateur était un ami proche de Basinski et de Lawrence English, l'autre artiste qui a collaboré sur cet album, ayant signé la plupart de ses albums sur ROOM40 un label ou des artistes comme Tim Hecker, Ben Frost ou DJ Olive se sont déjà impliqué.

    C'est très drony, on entend beaucoup English, et la patte de Basinski se fait plus discrète, lui qui nous a habitué à des morceaux contenant des boucles musicales.

    C'est tout de même très contemplatif, et moins glacial que le Cruel Optimist de English de l'année dernière, mais quand même très froid, avec des moments ou le morceau devient plus intense.

    Petite préférence pour le titre éponyme.

    (3 écoutes)
  • 7

    Means of Knowing (2018)

    . 12 morceaux.

    Album de Hotel Neon

    Je l'ai déjà dit l'année dernière, mais le trio de Philadelphie représente pour moi la définition même de l'ambient music. Comme les limites de ce genre musical sont assez floues, chaque personne aura sa propre vision de l'ambient "pur".

    En fait ce que j'aime chez eux, c'est le calme, la tranquillité, quand je met leur musique, il y a une aura qui s'installe dans la pièce où je suis, un sentiment de confort me berce, de sécurité. C'est un peu un moment hors du temps, c'est de l'ambient.

    (1 écoute)
  • 8

    Station One (Single) (2018)

    . 2 morceaux.

    Single de Fennesz

    Christian Fennesz toujours au top !
  • 9
    Écouter

    All Melody (2018)

    . 17 morceaux.

    Album de Nils Frahm

    Je découvre Nils Frahm avec cet album, et je dois dire que j'ai été conquis par cette variabilité instrumentale d'une track à l'autre (trompette, piano, synthé et j'en passe...). Du coup on survole pas mal de styles différents, et jamais on ne s’ennuie.

    Gros coup de coeur pour Human Range et #2 .

    (3 écoutes)

    https://open.spotify.com/album/43hPjSOlltDtbjltUv24EV
  • 10

    Foretoken (2018)

    . 2 morceaux.

    Album de Slime Mask

    2 morceaux, dont un monstrueux (Vestibule qui dure quasi 40 minutes), on se fout pas de nous ici. C'est trèès noisy, et bien foutu.

    Je sais pas trop quoi dire d'autre, j'aime bien cette espèce de voix de monstre difficile à décrypter dans Recedence, suivit d'une boîte à musique en arrière plan. En fait les rares mélodies/sons familiers sont complètement noyées dans du bruit, et ça c'est bien, à nous de faire l'effort de trouver ce qu'il s'y cache (un peu à la MBV).

    Je recommande pas un morceau en particulier, parce que bon.. il y en a que 2.

    (2 écoutes)

    https://dreamcatalogue.bandcamp.com/album/foretoken
  • 11

    Dark Matter (2018)

    . 12 morceaux.

    Album de Nanocyborg Uberholocaust

    Les deux scientifiques fous sont prolifiques en ce moment ! Déjà 5 albums de sortis depuis 2016 (pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont deux gars qui ont crées leur groupe en Antarctique, et qui enregistrent là bas : Lisez http://nanocyborg.net/info.php). Toute leur discographie est en téléchargement libre sur leur site officiel.

    Comme d'habitude ils nous confrontent à l'immensité spatiale et au vide absolu comme le suggère le nom des morceaux et le titre de l'album. Mais il faut savoir qu'à sa sortie, l'album n'avait pas de nom, et les morceaux non plus, ce n'est que quelques jours plus tard qu'un fan (https://gist.github.com/gschmidl/14cfe5762f1a47971580231d64abe6f4) les a trouvé en déchiffrant un code que le groupe avait matérialisé par des vidéos qui ont teasé l'album (le YT du groupe : https://www.youtube.com/user/nanokvlt/videos). Ce doit être la meilleure manière pour ce genre de groupe de faire participer ses fans à mon avis !

    Une ambiance incroyable, un tout mystérieux, des sons que l'on peut retrouver à des années lumières de chez nous ... voire même à l'opposé du Laniakea ... ou même dans un univers parallèle qui sait ? Peut-être que le duo sont les créateurs de l'univers ? En tout cas je n'ai jamais rien écouté quelque chose d'aussi éloigné de la Terre. J'adore ce groupe.

    Cependant, cette oeuvre n'est qu'une petite partie de ce qu'ils ont pu expérimenter, et mon défi est de me faire leur "Ultimate Fate of the Universe" d'une traite : un album de près de 23 heures !

    Black Body Radiations est énigmatique.

    (1 écoute)

    https://www.youtube.com/watch?v=OlVCUeej-Ko&list=PLG7g79l8kBbwZx1zne-nmT6Pz7nJoGTd3&index=79&t=4469s
  • 12

    10,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,000,0 (2018)

    . 1 morceau.

    Single de Nanocyborg Uberholocaust

    Ben voilà ! Un single d'une heure quarante, le travail typique de NU !

    C'est leur deuxième sortie cette année.

    L'écoute est éprouvante !
  • 13

    Konoyo (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Tim Hecker

    Tim Hecker est toujours dans la place, c'est très bien ce qu'il fait, et ne m'a jamais déçu pour l'instant. Je pense qu'il pourra se trouver dans le haut du classement après quelque réécoutes.

    Dernière track monstrueuse !

    (2 écoutes)
  • 14

    Tomorrow Comes (2018)

    . 12 morceaux.

    Album de VVV et Sangam

    Je connais aucun des deux artistes (ils ont apparemment déjà collaboré ensemble l'année dernière), c'est pas grand chose comme album, c'est du déjà vu, rien de bien nouveau... Ça fait un peu 2814 sur les bords. Mais il règne toujours une atmosphère mode "Tokyo by night" que j'adore complètement, grâce à la pochette notamment (en attendant je vais la mettre en couverture de ma liste, parce qu'elle est très belle).

    Lost sand m'a fait vibrer.

    (3 écoutes)

    https://www.youtube.com/watch?v=qy-Jd0EhzwA
  • 15
    Écouter

    re:member (2018)

    . 12 morceaux.

    Album de Ólafur Arnalds

    C'est du Olafur Arnalds.

    Très bon morceau éponyme.

    (2 écoutes)
  • 16
    Écouter

    Grid of Points (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Grouper

    Rien de bien spécial, Liz Harris fait ce qu'elle sait faire. Sa musique ne m'a jamais vraiment bouleversé, mais il y a du bon travail derrière.

    https://grouper.bandcamp.com/album/grid-of-points
  • 17

    Ice Breath of Antarctica (2018)

    . 9 morceaux.

    Album de Ugasanie

    Ouaiiiis de l'arctic ambient ! Ça c'est vraiment mon péché mignon, et on en a pas souvent (on a aussi le droit à Istid III de Northaunt cette année).

    Bon alors déjà honte à moi, je ne connaissais pas cet artiste qui pourtant à l'air de s'y connaître en cold ambient, j'ai l'impression qu'il a fait que ça.

    Le thème de l’isolationnisme est bien représenté, on se sent seul, perdu en plein Antarctique, en plein blizzard, on attend désespérément que le vent tombe pour pouvoir avancer plus rapidement. L'hostilité de la nature est vraiment bien transposée.

    On est encore loin d'un Biosphere ou d'un SleepResearch_Facility, mais c'est pas mauvais.

    (3 écoutes)

    https://cryochamber.bandcamp.com/album/ice-breath-of-antarctica
  • 18

    Istid III (2018)

    . 5 morceaux.

    Album de Northaunt

    Beaucoup moins drony que ces prédécesseurs (à cause du passage du label Cryo Chamber à Glacial Movements Records j'imagine), et ça ... c'est bien dommage !
    C'est un peu trop positif comme album à mon goût, je m'attendais vraiment à un truc plus sombre, dans la lignée de Istid I et II. Mais non ici on a plutôt une musique plus douce, calme, confiante.

    Bon, les gens devraient aimer en général, c'est pas mauvais non plus, mais ça fait un moment que je l'attendais ce Istid III, j'aurais préféré juste un style plus "record fields". Pour le coup Ugasanie est meilleur.

    Part I fait voyager.

    (3 écoutes)

    https://glacialmovements.bandcamp.com/album/istid-iii
  • 19

    Inward (2018)

    . 2 morceaux.

    Album de Hotel Neon

    Aïe Aïe Aïe, j'ai beaucoup moins aimé que Means of Knowing sorti au mois de Mai !

    (1 écoute)
  • 20

    August 53rd (2018)

    . 7 morceaux.

    Album de Fossil Aerosol Mining Project

    Ambient post-industriel. Je connaissais pas le groupe, c'est pas mal. Ils ont pas mal collaboré avec Zoviet France


    Aestas Anatis est superbe

    (3 écoutes)
  • 21

    Miles to Midnight (2018)

    . Dark ambient. 8 morceaux.

    Album de Atrium Carceri, Cities Last Broadcast et God Body Disconnect

    Le label US Cryo Chamber est plutôt productif dans le Dark Ambient, puisqu'il nous a sorti environ 24 albums l'année passée. Mais ici Miles to Midnight est à mi-chemin entre le Dark Jazz et le Dark Ambient, je ne sais pas s'ils se sont déjà essayés à l'expérience auparavant, mais c'est quand même pas mal.

    Il se dégage une atmosphère pesante de cet album. Les collaborateurs, pas des néophytes quand même je rappelle qu'il y a Atrium Carceri, qui a fait parti du label Cold Meat Industry, le définissent comme "Lynchien" et l'album possède un véritable scénario "Un hôtel piégé entre deux mondes et un détective au passé traumatisant".

    On passe du Dark Jazz tranquille, mais pas super recherché non plus, avec A Thousand Empty Rooms, à des morceaux plus mystérieux, comme
    Sorry Sir, You Are In The Wrong Room, et l'on atteint le summum avec The Sleep Ensemble, ses soupirs et ce bruit continuel qui ressemble à une balançoire qui grince.

    Finalement l'album ne fait pas vraiment peur, Cryo Chamber (j'entends par là les trois groupes) délaisse un peu le Dark Ambient brut, qu'il maîtrise très bien d'ailleurs, et a voulu tenter quelque chose, ce qui est très respectable. Il y a une belle alliance entre le trio, et j'espère vraiment qu'ils recommenceront ce genre de musique.

    (3 écoutes)

    https://cryochamber.bandcamp.com/album/miles-to-midnight
  • 22

    Alchymeia (2018)

    . Dark ambient. 4 morceaux.

    Album de raison d’être

    Ahh raison d'être ... Il a déjà signé chez Cold Meat Industry, et nous a sorti le meilleur album (The Empty Hollow Unfolds) du label suédois je pense

    Mais bon, on en est plus là. Dans cet album on reste toujours sur du Dark Ambient, mais pas celui que tout le monde fait, un dark ambient beau, poétique, celui que seul raison d'être sait maîtriser. Il y a des chants / chœurs assez profonds à la limite de l’ésotérisme. Et les références au temps sont nombreuses (cloches, horloges) et viennent rappeler qu'un jour, tout le monde succombera.

    Le "Je" ici est très mis en avant, c'est un contact, voire une rencontre avec soi-même. "Alchymeia is in a sense the “raison d'être” of raison d'être"
    Ça fait très Lusmord par moment.

    Albedo est à écouter.

    (2 écoutes)

    https://raisondetre.bandcamp.com/album/alchymeia-2
  • 23

    Illuminations II (The New Year 2018 Charity Compilation) (2018)

    . 30 morceaux.

    Compilation de Various Artists

    Pas facile à noter celui-là. D'abord parce que je ne sais jamais comment noter les compilations, parce que c'est assez varié, parce qu'on peut trouver des excellents morceaux, et des mauvais, parce que c'est parfois très long (on est proche des trois heures de musique là !), parce qu'il y a un manque de cohérence entre les morceaux...

    Mais cette fois-ci, une équation vient s'ajouter afin de complexifier ma notation. En effet le label russe Dronarivm (qui nous a régalé l'année dernière notamment avec Avifaunal de Pausal), a promis de verser tout l'argent récolté grâce à cet album à une association qui aide les enfants handicapés en entraînant des chiens d'utilités: http://4pawsforability.org/


    Et croyez le ou non, mais 1 000€ ont été récoltés 2 semaines après la sortie de l'album. C'est beau.

    Pour ce qui est des musiques, on a un peu de tout, alors je vais pas faire du track by track, mais plutôt mettre en avant celles qui m'ont fait voyager, parce que 30 morceaux c'est beaucoup :

    -Machinefabriek - Home Choir, bon lui est assez connu, il a fait clairement son taf
    -Alphaxone - Astral Definition, ça fait un peu space ambient musicalement, et aussi en voyant le titre, et c'est très réussi
    -Sven Laux - Interference, du classique sympa
    -The Green Kingdom - Illuminations, le début j'aurais parié que c'était Stars of The Lid ! Mais c'était pas eux ... Mais c'était bien !
    -Segue - Another Year, un petit rythme sympa
    -Et ça termine sur une piano cool avec la dernière track.

    Sinon on a quand même droit à du Loscil, Jacaszek et Pausal en artiste.

    Musicalement je trouve qu'on est encore un cran en dessous de ce que nous a sorti le label Pan l'année dernière avec la compilation Mono no Aware, qui était ... extra ! Mais mais mais, le fait de donner les fonds à une association, c'est quand même quelque chose de rare dans le domaine de l'ambient, quand j'ai vu ça, ça m'a fait plaisir. Alors un petit coup de cœur pour celui-ci.

    (1 écoute)

    https://dronarivm.bandcamp.com/album/illuminations-ii-the-new-year-2018-charity-compilation
  • 24

    Ambient Improvisations (2018)

    . 8 morceaux.

    Album de Ælderyn

    Creuse Aelderyn, creuse !

    First Picture est celle que je préfère.

    (2 écoutes)

    http://aelderyn.bandcamp.com/album/ambient-improvisations
  • 25

    空気還元 (2018)

    . 2 morceaux.

    Album de 中空マスク

    Anecdotique ...
  • 26

    Ljerke (2018)

    . 11 morceaux.

    Album de Ljerke

    Pas grand-chose à dire, c'est son premier album, qui rentre bien dans la thématique du label français, c'est pas trop mal, sans être fou.

    (2 écoutes)

    https://eileanrec.bandcamp.com/album/ljerke
  • 27

    Remnants (2018)

    . 9 morceaux.

    Album de Bruised Skies

    En écoutant cet album je pensais avoir des sonorités ressemblant plus ou moins à 2814, excellent artiste qui brille dans la Vaporwave (nan vraiment c'est terrible ce qu'il fait), mais j'ai été déçu, un morceau vaut vraiment le coup. Le reste ... c'est de l'ambient moderne, un peu bruyant, mais pas de grosse folie. On part sur un 6.

    Le morceau qui vaut le détour : Save Me

    (2 écoutes)

    https://dreamcatalogue.bandcamp.com/album/remnants
  • 28

    The Four Worlds (2018)

    . 8 morceaux.

    Album de Mark Pritchard

    Souvenez vous il y a deux ans, lorsqu'il nous a sorti son Under the Sun mémorable, avec des featuring de qualité...

    Là ça n'a rien à voir, c'est chiant. (ouais bon allé je suis juste très déçu)

    Come Let Us est quand même curieuse.

    (3 écoutes)

    https://markpritchard.warp.net/release/94980-mark-pritchard-the-four-worlds
  • 29

    Phantom Brickworks (IV & V) (EP) (2018)

    . 2 morceaux.

    EP de Bibio

    Deux petits travaux en trop pour le Phantom Brickworks de 2017. A écouter si on a bien aimé le premier, mais reste assez inférieur à son grand-frère.
  • 30