Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Contre le marasme musical, rien ne vaut de bons éclaireurs !

Avatar Rainure Liste de

160 albums

par Rainure

Le principe de la liste est simple, mes éclaireurs super chouette me recommandent des albums, du coup j'ai trop de trucs à écouter, et j'oublie les premiers albums conseillés.

Du coup, pour me souvenir des conseils, je fais une liste. Et je rajoute des commentaires.

Et c'est aussi une façon de remercier mes éclaireurs.

Inspiré de : http://www.senscritique.com/liste/Mes_eclaireurs_ces_dealers/776866
(puis de pleins d'autres listes similaires en fait)

N'hésitez pas à me rappeler les recommandations que j'ai oublié d'ajouter à la liste !

(la photo de couverture doit être le truc le plus ridicule que j'ai jamais fait.)

Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    Rover (2012)

    . Pop, rock et pop rock. 12 morceaux.

    Album de Rover

    (Conseillé par Emmerald - 2013 ?)

    Le premier album qu'on m'avait conseillé, à l'époque j'avais beaucoup aimé, c'est très élégant, mais ça fait longtemps que j'ai pas écouté...
  • Écouter

    Il n'y a plus rien (1973)

    1973. Chanson et poésie. 6 morceaux.

    Album de Léo Ferré

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo ? - Février 2015)

    Je suis plus sûr que ce soit Tintamarre qui me l'ai conseillé d'abord, mais en tout cas, je me suis pris une grosse baffe dans la gueule.
    6 "chansons", 6 récitals aux paroles dantesques, entre Richard, Ne Chantez pas la mort, et surtout Il N'y a plus rien, on a de quoi faire...

    En tout cas, il avait intégré mon Top 10. Pas impossible qu'il y retourne d'ailleurs...
  • Écouter

    Rustic Houses Forlorn Valleys (1998)

    1998. Expérimental et post-rock. 6 morceaux.

    Album de Hood

    (Conseillé par Fullimpacte : Février 2015)

    -----

    Du Post Rock superbe, dans la veine d'un Hex de Bark Psychosis, qui alterne entre samples étranges, murs de sons et pistes plus ambiantes à grand renfort de cordes...
  • Écouter

    The Graceless Age (2012)

    . 10 morceaux.

    Album de John Murry

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo : Février 2015)

    Son album préféré de 2013, noté uniquement par lui avant le conseil.

    Globalement du très bon, clairement meilleur à la réécoute, de la pop efficace et pas si anodine que ça au final...
    Certains trucs me gênent un peu en revanche (les chœurs féminins parfois), mais c'est bien compensé par des moments de grâce comme Southern Sky.
  • Écouter

    Sparks (2012)

    . Musique classique contemporaine, ambient, acoustique et electronique. 10 morceaux.

    Album de Black Elk

    (Conseillé par Fullimpacte : Mars 2015)

    Du néoclassique très élégant, très ambiant, tout ce que j'aime.
    Ça m'évoque parfois des OSTs, parfois du Stars of The Lid, mais c'est un chouette mélange en tout cas...
  • Écouter

    The Modern Lovers (1976)

    août 1976. Rock, rock indépendant et art rock. 9 morceaux.

    Album de The Modern Lovers

    (Recommandation de Fullimpacte : Mars 2015)

    Il faut que je me penche plus sérieusement sur le Rock plus classique comme ça, c'est le genre de truc que j'adorerais apprendre à la guitare pour chanter à tue-tête à tout le monde...
  • Écouter

    Down the River of Golden Dreams (2003)

    . Rock, acoustique, rock folk et rock indépendant. 11 morceaux.

    Album de Okkervil River

    (Recommandation de Tintamarre Wazoo : Avril 2015)

    Il précise que c'est " Pour "répondre" à la reco de Songs Ohia ! "

    On retrouve donc très logiquement un Folk-Rock très mélancolique et superbe, mais la voix du chanteur me plait pas trop... Je serais amené à le réécouter de toutes façons.
  • Écouter

    Apothecary Rx (2004)

    juin 2004. 12 morceaux.

    Album de Carl Hancock Rux

    (Recommandation de Tintamarre Wazoo : Avril 2015)

    A réécouter, mais j'en garde un excellent souvenir, un mélange blues-jazz, et j'ai même parfois l'impression d'entendre du zeuhl... Présence importante de chants afro-américain aussi !
  • Écouter

    The Long Term Physical Effects Are Not Yet Known (2007)

    . Electronique, downtempo et synthpop. 13 morceaux.

    Album de Jay-Jay Johanson

    (Recommandation de Tintamarre Wazoo : Avril 2015)

    Meilleure recommandation à ce jour, un disque exceptionnellement beau et touchant, un bijou poli, quelque part entre Cocteau Twins et David Sylvian, de la pop éthérée melancolique et superbe.

    Entrée quasi-instantanée dans mon top 10.

    Toutes les chansons me donnent envie de chanter avec Jay-Jay Johanson (je peux l'appeler JJJ ?), et sont incroyablement sincères...
  • Un Petit Ivoirien (1979)

    1979. Jazz, chanson, pop, electronique, afrobeat , fusion et folk, country. 11 morceaux.

    Album de Francis Bebey

    (Recommandé par Tintamarre Wazoo - Avril 2015)

    Hum, comment dire, c'est un des trucs les plus étranges que j'ai pu entendre, du patois ivoirien sur des instrus ultra-kitchs, ça a un certain charme parfois, mais ça ne me touche pas vraiment...
  • Écouter

    Never Were the Way She Was (2015)

    . Rock, jazz et avantgarde. 8 morceaux.

    Album de Colin Stetson et Sarah Neufeld

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo : Avril 2015)

    Signé sous le label Constellation, ça me donne déjà envie.

    D'après sa critique : "Dès lors, Never Were the Way She Was se détache petit à petit de ses atours minimalistes bien confortables pour se risquer vers les grands espaces d'une musique bien plus cinématographique. Les notes s'allongent, les violons se distordent, le saxo gronde depuis sa caverne et ses échos se font menaçants." Hâte d'écouter ça !

    ---------------------

    Après une première écoute, c'est assez monstrueux, une beauté presque inédite, beaucoup de grondements comme il dit...

    Le grondement terrible, frappe et frappe sans relâche, magnifique et perturbant, effrayant souvent...
    Il semblerait qu'ici l'espoir s'éteint peu à peu, et c'est pas le violon qui vient le raviver... Un abysse sans fond, dans lequel on va se laisser peu à peu sombrer.
  • Écouter

    Emerald Sky (2015)

    . 11 morceaux.

    Album de Bärlin

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo : Mai 2015)

    "un métissage démoniaque entre un vaudou incantatoire et un post-rock terrien", selon lui, je vois pas du tout à quoi m'attendre, mais j'ai jamais été déçu par les reco de Wazoo. Voyons ce que ça a sous le ventre.


    Une voix sort d'outre-tombe, hurle, déchire les tympans, nous voilà sourd, comme cette batterie. Et une basse pose l'atmosphère particulièrement riche de ce voyage. Tandis que la clarinette enrichi ce tout, en brefs mais intenses éclats. Mais tout a déjà été dis, cf les critiques de Godfazou et Wazoo.

    Le Rock français a décidément de grands jours devant lui.
  • Écouter

    Apocalypse, girl (2015)

    . 10 morceaux.

    Album de Jenny Hval

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo - Juin 2015)

    Marrant, j'en ai beaucoup entendu parlé aujourd'hui justement...

    ------------

    Comme le dit justement Wazoo, la voix de Jenny Hval vient hanter tout le disque, revient, entêtante, par vagues, sur d'étranges nappes, et de perturbantes paroles...

    Assurément captivant, surprenant, ça m'évoque assez bizarrement Brigitte Fontaine, Comme à la radio se basant après tout sur les mêmes bases...
  • Écouter

    Heavier Than A Death In The Family (2010)

    . 6 morceaux.

    Album de Les Rallizes Dénudés

    (conseillé par Daftsashi - Juin 2015)

    Il me semble que c'est du noise rock japonais, j'avoue que la noise m'a toujours un peu effrayé depuis ma rencontre avec Vomir...


    ---------------

    J'aurais mis bien du temps à le digérer celui-là, mais en même temps, quel monument : il m'aura fait trembler, vibrer, frissonner, tant c'est décharné, cinglant et cinglé : du bruit, encore du bruit, taillé sur une basse pour mieux nous faire perdre les repères qu'on croit prendre. Les décibels fusent, la guitare frappe et improvise à-qui-va-mieux, à-qui-assourdi-mieux, et l'on se prend à être comblé de tant de grésillements, et l'on se prend à apprécier le moindre répit, sanctifié par une offrande de violence par derrière.
  • Écouter

    Music for 18 Musicians (1978)

    . Classique, contemporaine, post-moderne et minimale. 2 morceaux.

    Album de Steve Reich

    (conseillé par Daftsashi - Juin 2015)

    Je veux l'écouter depuis longtemps celui-là, d'autant plus que je commence à sérieusement m'intéresser au genre depuis quelques temps (Arvö Part récemment).

    ------------------

    Entre vents et pianos, feedbacks entêtants, Steve Reich mène son œuvre d'une main de maître. Les thèmes se succèdent et se répètent, les couches diverses se superposent, tout prend sens à travers ces 18 instruments, cordes, voix magnifiquement orchestrées. Un gros coup de cœur, et je découvre un peu plus la musique contemporaine.
  • Écouter

    Lodge (2015)

    . Rock et rock indépendant. 11 morceaux.

    Album de Lone Wolf

    (Tintamarre Wazoo - juillet 2015)

    Il me semble avoir déjà entendu parler de Lone Wolf, mais pour le coup je vois pas du tout le genre...

    -----------------------------

    Ça sonne si Pop, et pourtant si pur à la fois... Une forme de détachement, quelque part, et pourtant une grande attention à la sonorité, la musicalité, et ça ressemble effectivement beaucoup à Talk Talk...

    Assurément un grand disque de cette année, touchant, accessible et souvent somptueux. Ou comment des morceaux qui sont des tubes en puissance gagnent une dignité et une profondeur.
    Ca m'évoque aussi les titres plus minimalistes de Chesnutt...
  • Écouter

    Homeland (2010)

    . Avantgarde, musique classique contemporaine, electronique et folk, country. 14 morceaux.

    Album de Laurie Anderson

    Wazoo - juillet 2015 (c'est plus court à écrire)

    Il parlait de grâce glaciale dans sa critique, au final je trouve le terme franchement juste.

    Du coup, j'oserai sans doute juste dire que l'on assiste là à un déballage généreux, mais maîtrisé et même presque timide, d'ornementations ; de trucs à cordes de pincements soudains et surprises vibrantes, d'un renouveau incessant de caresses et d'intentions charmantes et charmées : Laurie est une inventrice envoûtante, ou une envouteuse inventante je ne sais plus trop. Le tout invite sans cesse à ne jamais trop s'assagir, jamais on ne nous laisse vraiment surpris, une impression de qui-vive pour cerner des miroitantes excursions un peu dans chaque rigole, des sphaignes masquent et adoucissent des orchestrations qui pourraient sinon tomber trop sèchement... C'est juste et même audacieux en fait.
  • Écouter

    Array 1 (EP) (2015)

    . 4 morceaux.

    EP de Loop

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo - Août 2015)

    La première fois que j'avais vu le nom de Loop, c'était avec Slowdive pour leur concert à la Vilette Sonique, où j'avais hésité longuement à aller (mais la prépa avait eu le dessus).
    J'imaginerais bien du Shoegaze bien planant si sieur Wazoo n'avait pas écrit sa critique...

    ----------------------------------------

    Massif, bruyant, j'adore les premières pistes, j'ai plus de mal avec Coma et je trouve pas que Radial mérite son quart d'heure.

    Cela dit, j'ai découvert Loop, c'est sombre, c'est puissant et c'est chouette.
  • Écouter

    Tiresias (2015)

    2015. Ambient, expérimental et electronique. 12 morceaux.

    Album de Niton

    (Conseillé par Wazoo - Septembre 2015)

    C'est quoi en fait ?

    -----------


    Comme ça peut gronder, se déformer, tout emporter l'espace d'un instant, l'instant d'un drone long et envoûtant. Un peu trop ronflant cependant, j'ai du mal à tenir sur la longueur, mais ça doit être une sacrée expérience live...
  • U-Hu! (2013)

    2013. Electronique, néofolk et folk, country. 10 morceaux.

    Album de Ēnu kaleidoskops

    (Conseillé par Flo FX, septembre 2015)

    Aussitôt éclairé, aussitôt conseillé.
    Jamais entendu parler de ce truc, du folk apparemment. Miam.
  • Écouter

    Kauan (1999)

    novembre 1999. Electronique, néofolk et rock. 8 morceaux.

    Album de Tenhi

    (Conseillé par Elrickh Petersson - septembre 2015)

    Dark folk, brrr...


    -----------------

    Tenhi offre un folk rural et glacé, avec une voix très distante, à coup de violon, de basse, de piano légèrement étouffé... Et de batterie un peu chiante, d'arpèges classiques, enfin bref c'est élégant. Mais je m'ennuie quand même. Pourtant j'aime bien Rome, qui ressemble quand même beaucoup. Allez savoir.
  • Écouter

    Jehovahkill (1992)

    . Rock indépendant, rock et prog rock. 16 morceaux.

    Album de Julian Cope

    (Tintamarre Wazoo - octobre 2015)

    Je préfère John Cope ;)
    (Non, ok j'écouterais, mais faut que je reprenne cette liste).
  • Écouter

    The Pavilion of Dreams (1978)

    1978. 4 morceaux.

    Album de Harold Budd

    (Conseillé par Ledbird - octobre 2015)

    -----------

    Du glokenspiel, des cuivres, une harpe, du piano, des chœurs Sopranos, pour un disque entre néoclassique et dépouillement pop tourné ambiant/calme ésotérique et mystique (Brian Eno est derrière apparemment, ça me surprend qu'à moitié)...

    Ce sont 4 pistes magnifiques, reposantes et accueillantes, qui évoquent un paradis cotonneux (ah et la 3eme piste me rappelle une piste de Rien, avec ses hululements humains, mais je ne trouve plus laquelle).
  • Écouter

    And the Black Moths Play the Grand Cinema (1999)

    1999. Electronique, expérimental et post-rock. 7 morceaux.

    Album de Dean Roberts

    (Tintamarre Wazoo - Octobre 2015)

    Bon, je m'y remet ?

    --------------

    Énorme coup de cœur pour cette recommandation signée Tintamarre Wazoo, imaginez-vous une pointe d'électro-acoustique brouillonne et fantasque, du Talk Talk typé Spirit Of Eden, avec une voix bien plus en retrait, une retenue de chaque instant, et une élégance qui suit : c'est dingue de richesses perlées, de petits grains, de quelque chose...

    En fait, ça m'évoque énormément Hood, mais un Hood pour lequel on aurait retiré les guitares pour le bidouillage plus électronique, les rares murs de sons pour des murs de pureté, et où le murmure aurait été encor plus emmitouflé...
  • Écouter

    Ghost (1997)

    1997. Electronique, drum and bass, noise et illbient. 7 morceaux.

    Album de The Third Eye Foundation

    (Romented - octobre 2015)

    Avec un dernier morceau d'une tristesse sans nom selon lui, ça devrait me plaire.


    --------------------

    Peu de mots pour cet album, c'est simplement violent et magistralement effrayant, frappant et agressif, pour finir sur la déprimante beauté de la dernière piste.
  • Écouter

    Fabulosos calavera (1997)

    juillet 1997. 13 morceaux.

    Album de Los Fabulosos Cadillacs

    (Woozz - octobre 2015)
  • Écouter

    Poison (2000)

    . 14 morceaux.

    Album de Jay-Jay Johanson

    (Conseillé par Tintamarre Wazoo - octobre 2015)

    C'est que je connais déjà bien cet album !
    Je l'ai déjà écouté quelques fois avant le concert, ainsi qu'après The Long Term, je l'aime beaucoup, du coup il faudra que Wazoo me le recommande pour que je le réécoute et le note.


    --------------

    Encore un disque splendide de la part du suédois, sombre et pessimiste, mais toujours élégant...
    S'il m'emporte moins que The Long Term, il n'en possède pas moins ses moments forts (Far Away, Suffering, Alone Again), et se montre plus désabusé encore que ce dernier, bien que la base reste la même : un crooner offrant une voix diaphane sur fond de Trip Hop et de piano jazzy...
  • Écouter

    The 5 EPs (2011)

    . 15 morceaux.

    Compilation de Disco Inferno

    (Tintamarre Wazoo - novembre 2015)

    Je veux me mettre à Disco Inferno depuis longtemps (comme toute la scène pré-post-rock en fait, Pram, Gastr Del Sol etc), ce sera fait grâce à Wazoo !


    ---------------

    Tout à fait surprenant et intéressant, limite unique, Disco Inferno réussit à produire en 5 EPs une musique étrangement variée et chaotique, pop parfois, expérimentale et inénarrable le plus souvent, en tout cas vacillante, engagée, tranchante et plein de partis pris expliquant l'insuccès populaire du tout.
    En fait, même, clairement unique, un petit disque-monde. Faudrait que je fasse un petit tour de mes disques-monde un de ces jours, en liste...
  • Écouter

    Autumn Eternal (2015)

    . Black metal, ethéré, bluegrass, folk, country et folk metal. 8 morceaux.

    Album de Panopticon

    (Conseillé par heudé2 - novembre 2015)

    Du Black Metal ambiant, miam en perspective.

    -------

    C'est bien joli tout ça ! Du Black bien maîtrisé, avec une forte ambiance bucolique, mais au final ça ne me touche pas plus que ça.
  • Écouter

    Stand With The Stillness Of This Day (2004)

    . Rock, rock folk et expérimental. 7 morceaux.

    Album de Elizabeth Anka Vajagic

    (Conseillé par Romented - novembre 2015)

    Les cordes qui pleurent, la voix hantée et détruite d'Elizabeth, le chant plaintif en arrière d'Efrim Menuck : une superbe sortie, peu connue, de Constellation encore. Encore triste, lancinante, désespérée, comme souvent.