Bande-annonce
Affiche RoboCop

RoboCop

(1987)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 85
  2. 161
  3. 274
  4. 607
  5. 1597
  6. 3744
  7. 6919
  8. 5345
  9. 1869
  10. 866
  • 21K
  • 1.2K
  • 4K

A l'aube de l'an 2000, Detroit est la proie du crime et de la corruption. Pour pallier ce terrible état, les services de police inventent une nouvelle arme infaillible, Robocop, mi-homme, mi-robot, policier électronique de chair et d'acier qui a pour mission de sauvegarder la tranquillité de la...

Casting : acteurs principauxRoboCop

Casting complet du film RoboCop
Match des critiques
les meilleurs avis
RoboCop
VS
Avatar Sergent_Pepper
8
50% blockbuster, 50% auteur, 100% Verhoeven.

C’est bien à la fameuse politique des auteurs que je dois le visionnage de ce film. Lorsqu’un réalisateur singulier et malin s’empare d’un sujet aussi puissamment commercial, on est à l’affut de la valeur ajoutée qu’il va y insuffler. C’est cependant, en ce qui me concerne, un exercice un peu délicat. J’ai coutume de regarder ce genre de films à dose homéopathique, et la plupart du temps dans une perspective de descente en flammes (cf ma liste Les arcanes du blockbuster). Seul Mc Tiernan a...

108 20
Murphy's Law

Je sais pas. J'avais déjà dû voir le film bien jeune, sans souvenir autre que la notoriété du personnage, et j'ai cette fois-ci passé 90 minutes estomaqué par la stupidité de ce que j'étais en train de regarder. Caricatural, grotesque, inintéressant, ridicule, mal écrit au possible, le film se termine sur une impression de bêtise absolue qui m'a laissé pantois. Heureusement pour moi y avait un making-of de 30 minutes sur le DVD, ou j'apprends la création chaotique du projet,... Lire la critique de RoboCop

2 1
Critiques : avis d'internautes (195)
RoboCop
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Flesh and steel.

Qui aurait pu croire, en 1987, qu'un blockbuster au titre aussi improbable que "Robocop" et affichant une tagline à faire pâlir Manuel Valls ("50 % homme, 50 % machine, 100 % flic", j'adore !) renfermerait autant de trésors, autant de niveaux de lectures tout en offrant un spectacle total aux spectateurs qui se souviendront encore de lui plus de vingt ans après sa sortie ? Ultime chance du... Lire l'avis à propos de RoboCop

129 21
Avatar Gand-Alf
10
Gand-Alf ·
La Loi De Murphy

Ce film, j’ai mis vingt-six ans à le voir et j’ai encore en tête les discussions de mes potes de collège sur ce super-flic trop cool. Discussions qui me laissaient sur le carreau, entre désir de faire semblant de l’avoir vu au risque de passer pour le dernier des blaireaux et désir d’assumer mon ignorance façon grand prince qui se hisse au-dessus de la mêlée. Au final, je fuyais ces discussions... Lire la critique de RoboCop

59 10
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·
“La chair, le sang et l’acier !”

Sorti en 1987 au cinéma, “Robocop” se déroule à l’aube du XXI siècle, à Detroit (un choix de ville prophétique, car 30 ans plus tard, Detroit sera l’une des villes les plus touchées par la crise économique). La violence et le crime y règnent en maître. La ville oscille entre modernité et pauvreté à travers des ghettos et des quartiers d’affaires. Un immense chantier de réhabilitation de la... Lire l'avis à propos de RoboCop

5 1
Avatar RAF43
9
RAF43 ·
Découverte
Le Miroir aux Alouettes

-"Hey mec j'ai une super idée!" -"Je t'écoute" -"On va faire un film qui démonte la société de consommation capitaliste." -"Et comment on le vends le film après? pauvre gogol lol" "-T'as raison, on va faire un film qui fait l'apologie de la société de consommation capitaliste." -"On en a déjà fait 10000000, ça me gave" "-T'as raison, on va faire un film "revenge type" avec un cow boy du futur.... Lire l'avis à propos de RoboCop

118 34
Avatar StandingFierce
9
StandingFierce ·
Human After All

Si vous n’avez pas vu "RoboCop", quittez cette page. Vous avez 20 secondes pour obéir. En surface, ce diamant brut du hollandais peut être perçu comme un simple film d'action, sans profondeur, aussi creux que violent. Il le peut. Mais il faudrait être Detroit d'esprit, ou aborder "RoboCop" comme un vulgaire nanar, ou encore être de mauvaise foi, pour n'y déceler aucune satire, aucune critique... Lire la critique de RoboCop

85 28
Avatar Gothic
9
Gothic ·
Toutes les critiques du film RoboCop (195)
Bande-annonce
RoboCop
Vous pourriez également aimer...