Bande-annonce
Affiche Possession

Possession

(1981)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 30
  2. 39
  3. 67
  4. 149
  5. 260
  6. 451
  7. 927
  8. 1022
  9. 534
  10. 248
  • 3.7K
  • 491
  • 4.9K

Après un long et mystérieux voyage, Marc est de retour à Berlin où il retrouve son petit garçon Bob et son épouse Anna. Leur appartement est dans un état pitoyable et Anna est distante, agressive et sur les nerfs. Soupçonnant sa femme d'avoir un amant, Marc l'a fait suivre par un détective privé...

Casting : acteurs principauxPossession

Casting complet du film Possession
Match des critiques
les meilleurs avis
Possession
VS
Avatar Anaïs Lefaucheux
9
Pour qui sont ces serpents ?

Le ton est donné dès l'allitération du titre : Possession annonce bien le subtil et sournois encerclement de la conscience ensorcelée. Mais par quoi ? Il faudra accepter de ne pas tout comprendre dans ce film, et de savourer cet égarement, en se laissant simplement prendre par les hallucinantes (et hallucinées) prestations du duo central, par l'ambiance angoissante, et par les singuliers virages de tonalité du scénario. En revanche, SensCritique, je vais gronder : le...

89 18
Trop d'hystérie tue l'hystérie !!!

L'hystérie, je n'ai rien contre, mais trop d'hystérie tue l'hystérie. Tous les personnages sont barjes, toutes les situations sont barjes, rien n'est normal, il n'y a d'explications sur rien ou presque, pas d'instant de normalité... A ce qu'il paraît c'est une dénonciation du régime communiste qui tyrannisait encore à l'époque la moitié de l'Europe ; à part les premiers plans qui filment le Mur de Berlin, franchement... Une vision destructrice du couple (le réalisateur ayant eu autour de... Lire la critique de Possession

17
Critiques : avis d'internautes (65)
Possession
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
La possession, c’est le vol.

Étant donnée l'affiche du film, évoquant une version érotique du mythe de Méduse, et la catégorie du film à l'orée des genres dramatique et horrifique, on ne saurait mieux induire en erreur le spectateur égaré qui passait simplement par là et qui découvre par hasard la lumière blafarde du Berlin-Ouest au début des années 80. Le premier quart du film incite à voir avant tout un couple... Lire la critique de Possession

49 8
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
L'appât du mal

Certains longs métrages laissent une trace indélébile dans l’esprit du spectateur. Des films qui épuisent leur forme réaliste pour s’engouffrer dans une dynamique du fantastique et toucher de près la transcendance. Possession fait partie de ces œuvres poreuses, grinçantes et vulnérables, qui s’immiscent de surcroît dans la désintégration viscérale d’un couple où une frénésie exécrable aura... Lire l'avis à propos de Possession

51 6
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Faites-la taire !

Pas évident de poser les mots sur le bureau pour composer quelques phrases cohérentes à la fin d'un film comme Possession. Il est tellement envahi de rage pure qu'il est quasiment impossible d'en trier les rares résidus homogènes pour trouver un sens quelconque à l'agression visuelle et sonore qu'y délivre son auteur. Oeuvre amère, que l'on devine enfantée dans la colère, Possession cingle... Lire la critique de Possession

32 6
Avatar oso
5
oso ·
Question de point de vue.

En tant que film fantastique — ou d’horreur — des années 80, c’est bête, laid et insupportable, comme un film fantastique — ou d’horreur — des années 80. En revanche, comme film sur le point de vue masculin porté sur l’infidélité féminine, cela ne manque pas de pertinence. Je crois bien que quand madame est trompée par monsieur, elle pense que monsieur n’a pas su résister à la... Lire l'avis à propos de Possession

5 1
Avatar Duan
7
Duan ·
Découverte
Voyage au centre de la Folie, dans un contexte de Guerre Froide.

Bien que démarrant de manière très classique, un couple se sépare pour des motifs assez flous, dès le générique. Cela reflète aussi la situation de la ville où se déroule l’intrigue : Berlin qui est séparée en deux depuis la construction du Mur. Le scénario va se densifier jusqu’au final digne d'un Cronenberg qui m’a vraiment surpris. On apprend au fur et à mesure les raisons de cette... Lire l'avis à propos de Possession

13 2
Avatar Hawk
7
Hawk ·
Toutes les critiques du film Possession (65)
Bande-annonce
Possession
Vous pourriez également aimer...