Affiche Les Fils de l'homme

Critiques de Les Fils de l'homme

Film de (2006)

La balade de Théo

Novembre 2027. L'humanité agonise, aucune naissance n'a eu lieu depuis 18 ans. Pas l'ombre d'un seul enfant dans le monde. Tandis que le cadet de l'humanité vient d'être assassiné et que le monde entier s'engouffre dans un chaos global sans espoir de retour, l'Angleterre maintient une politique isolationniste, exacerbant les tensions communautaires et idéologiques et plongeant le pays dans un... Lire la critique de Les Fils de l'homme

82 6
Avatar Buddy_Noone
9
Buddy_Noone ·

Teo

Je suis bien emmerdé. Je me suis imposé la lourde tâche de faire une critique mesurée sur un film considéré, par moi y-compris, comme l'un des tout meilleur film de science-fiction de la décennie. Et là, j'ai lu Djee et GwiMdor (Azkaban est le meilleur Harry Potter c'est clair) nous caresser avec des mots qu'on aimerait lancer à ce film pour le bonheur qu'il nous procure. Et je me dis que je... Lire l'avis à propos de Les Fils de l'homme

121 34
Avatar drélium
9
drélium ·

Si c’est un homme

Il existe des films qui vous envoutent. Les Fils de l’homme en fait partie grâce à une esthétique belle et terrible, une mise en scène fluide et un casting irréprochable. Cette dystopie réalisée par Alfonso Cuarón est une adaptation du roman éponyme de l’anglaise P. D. James. Cuarón avait déjà prouvé sa valeur deux ans plus tôt sur le projet... Lire l'avis à propos de Les Fils de l'homme

82 2
Avatar Vincent Ruozzi
8
Vincent Ruozzi ·

Bienvenue en Angleterre

Je crois que ce qui me marque le plus chaque fois que je regarde le film, c'est ce sens de la réalité qui s'en dégage. Ces images ne nous semblent pas si étrangères que ça. Que ce soit les attaques terroristes (explosions et actions de groupes extrémistes) ou le traitement des immigrés (littéralement jetés dans des ghettos à l'écart de toute autre forme de vie), le mal être dans lequel on est... Lire l'avis à propos de Les Fils de l'homme

68 4
Avatar Strangelove
9
Strangelove ·

Le crépuscule précieux.

La cendre du monde est encore chaude, et les quelques éclats de braise qui la parsèment font croire au Royaume Uni que le fascisme est un efficace respirateur artificiel. Le deuil corrompt jusqu’aux façades et la noire luminescence d’un jour sans teint. La ville est un amas de restes, fragments d’un art qui couronna ce qu’on appelait civilisation. Baby Diego est mort, Dylan est... Lire la critique de Les Fils de l'homme

193 30
Avatar Sergent_Pepper
10
Sergent_Pepper ·

Vous êtes sur terre et c'est sans remède.

Jusqu'à aujourd'hui, le 5 Mars 2012. je devais vivre dans un univers parallèle. Je n'avais absolument JAMAIS entendu parler de ce film. Jusqu'à ce que Sens critique m'éclaire. Cette critique est désordonnée, je l'écris juste après avoir vu le film. Ceci explique cela. C'est un sentiment de malaise, de terreur, d'intense émotion que laisse ce film derrière lui. J'ai pleuré comme une madeleine.... Lire la critique de Les Fils de l'homme

39 8
Avatar Clairette02
9
Clairette02 ·

Frontières

Pamphlet politique sur la survie de l’humanité, film d’anticipation dystopique, fin du monde annoncée, film de guérilla urbaine, cette œuvre est d’une profondeur de champ incontestable.Le coup de maître du film se mesure à plusieurs niveaux. Premièrement, par son récit qui mêle la petite histoire à la grande Histoire : là où l’avenir d’un seul être pourrait changer le sort de l’humanité. Dans... Lire la critique de Les Fils de l'homme

48 6
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·

L'évangile selon Thélonius.

2027, un monde où les enfants ne naissent plus, comme une malédiction du Tout-Puissant, un courroux divin. Un monde qui s'écroule sous les coups des intégrismes de tous poils, où seule, la Grande Bretagne résiste. Elle et son fascisme, entassant les étrangers dans des cages avant de les parquer dans des camps. Ou de les écraser comme des cafards. Un monde rendu fou par les guerres, sec et... Lire l'avis à propos de Les Fils de l'homme

192 35
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·

Belle peur et piètre espoir

Un récit d'anticipation, c'est d'abord un axiome, un point de départ. En informer élégamment son spectateur est tout un art. Cuaron l'a bien compris. Il évite le piège du monologue didactique (au hasard Dune...) et suggère les origines de sa réalité de manière dispersée : télé-crochet, publicité murale, logo, expérience personnelle... La grande réussite de Les Fils de l'homme, c'est la... Lire la critique de Les Fils de l'homme

33 5
Avatar Raf
7
Raf ·

Pull my finger ... Pull my finger ... Ok, I'll do it.

Children of Men, c'est la confirmation que si le meilleur épisode de la saga Harry Potter se trouve être Les Prisonniers d'Azkaban, ce n'est pas un coïncidence, il y avait un homme derrière, qui loin de se contenter d'adapter un livre de façon bête et méchante lui a donné un cachet, une identité, une atmosphère que la série ne retrouvera jamais. Si je vous parle d'Harry Potter dans cette... Lire l'avis à propos de Les Fils de l'homme

44 8
Avatar Ludovic Stoecklin
9
Ludovic Stoecklin ·