Bande-annonce
Affiche Domicile conjugal

Domicile conjugal

(1970)
12345678910
Quand ?
7.1
  1. 7
  2. 8
  3. 19
  4. 77
  5. 204
  6. 677
  7. 1637
  8. 1272
  9. 336
  10. 108
  • 4.3K
  • 235
  • 1.2K

Antoine Doinel épouse Christine Darbon. Le jeune couple s'installe dans un logement modeste, au coeur d'un immeuble populaire. Leur relation va se dégrader doucement.

Casting : acteurs principauxDomicile conjugal

Casting complet du film Domicile conjugal
Match des critiques
les meilleurs avis
Domicile conjugal
VS
Missile conjugal

D'abord, il y a l'insupportable nonchalance de JP Léaud, aussi doué pour prendre une intonation qu'un chat pour aboyer. Je ne parle pas de la petite vie tranquille des nouveaux mariés, qui semblent ignorer toute forme de contingence matérielle. L'amour censé unir les époux sonne faux, de même que le théâtre des voisins qui vont et viennent, et l'on s'ennuie presqu'autant que Doisnel. Mais... il y a Claude Jade, exquise oie blanche confite dans le confort petit-bourgeois, qui oppose ses...

14
Avatar Wykydtron IV
4
Wykydtron IV
Critique de Domicile conjugal par Wykydtron IV

Cette fois, deux ans après "Baisers volés", Antoine est marié avec Christine, qu'on a découvert dans le film précédent, et travaille désormais comme fleuriste, qui ne manque pas de donner des conseils de "monsieur-je-sais-tout" sur les plantes, à ses beaux-parents. Evidemment, vu que c'est Doinel, il ne garde pas longtemps cet emploi. Truffaut a construit son petit monde autour du personnage d'Antoine Doinel, et commence à y faire de plus en plus référence. Antoine raconte que quand il tombe... Lire l'avis à propos de Domicile conjugal

4 3
Critiques : avis d'internautes (33)
Domicile conjugal
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Âge tendre et gueule de bois

Le temps passe pour Antoine Doinel, maintenant adulte et même marié ! Quatrième escapade pour François Truffaut avec ce personnage, il continue de mettre en scène les différentes étapes de la vie, et s'arrête ici sur le couple, le mariage et la paternité. Tout ce qui fonctionnait à merveille dans Baisers Volés est présent dans Domicile Conjugal, c'est-à-dire... Lire l'avis à propos de Domicile conjugal

12 11
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Viens chez moi, j'habite chez une copine

Antoine Doinel vit désormais en couple avec Christine, les jeunes mariés partageant un petit appartement typiquement parisien, dans lequel elle donne des cours de violon alors que lui travaille pour un fleuriste juste en bas. Cette petite arrière-cour et sa population bigarrée sont l'occasion pour Truffaut de filmer le quotidien des parisiens en cette année 1970, entre le voisin âgé cloîtré... Lire l'avis à propos de Domicile conjugal

8
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·
La vie à deux

Sympa. Ce film est chouette, même s'il est superficiel dans son traitement des idées. Parce que justement le traitement est léger, que l'auteur propose de l'humour et non pas une réflexion philosophique soi disant profonde. Ainsi, on apprécie ces petites scènes, ces personnages un peu crétins, et le message doux amer n'en est que plus vif. La mise en scène est plaisante :... Lire l'avis à propos de Domicile conjugal

2
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·
Découverte
« On dirait une patisserie »

Quatrième aventure d'Antoine Doinel, toujours réalisée par Truffaut, cette fois on ne suit plus les amours débutants, mais les orages de la vie de couple. Alors je dois avouer que je me suis moins identifié, sans doute car je n'ai pas encore goûté aux joies de la parentalité, même si j'avoue que je me suis déjà imaginé dans certaines situations du film, comme donner un autre nom à la Mairie... Lire la critique de Domicile conjugal

7
Avatar Moizi
6
Moizi ·
Critique de Domicile conjugal par Cinemaniaque

Largement supérieur à Baisers volés : Truffaut rend son film plus simple, plus accessible, peut-être au détriment de la poésie diront certains ; moi je trouve qu'il y gagne en maturité. C'est une vraie histoire ici, celle d'un couple qui s'aime, qui se décompose et se recompose. Claude Jade est tout simplement magnifique (j'en suis amoureux, j'avoue), et Jean-Pïerre Léaud cabotine moins, malgré... Lire l'avis à propos de Domicile conjugal

9
Avatar Cinemaniaque
7
Cinemaniaque ·
Toutes les critiques du film Domicile conjugal (33)
Bande-annonce
Domicile conjugal
Vous pourriez également aimer...