Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

Endtroducing..... par fayavince

Avatar fayavince
Critique publiée par le

Endtroducing fut dès sa sortie considéré comme un monument et se placa dans les tops de la presse comme disque majeur de l'année 1996.
Replacer le disque dans son contexte de l'époque est important.
Mo Wax qui éditera le disque est un label au zenith de la hype. Son patron, James Lavelle ne s'est pas encore perdu dans son projet prétentieux et sans intéret que sera Unkle.
Le style abstract Hip Hop est en pleine croissance et Endtroducing se détachera de la masse du tout venant par le choix des samples et des ambiences peu courant à l'époque. N'hésitant pas à taper dans le repertoire rock 70s, le Krautrock, la Soul etc. Mais là ou Entroducing fera encore plus la différence sur ses meilleurs morceaux, c'est sur la qualité et l'ambition de la composition. Véritable odyssé, Stem/Long Stem démontre un talent très au dessus des autres beatmaker de l'époque. Poussant les techniques de productions issues du Hip Hop à un nouveau niveau.

Plus de 15 ans après que reste t'il?
Une poignée de titres inspirés et d'autres beaucoup moins intéressant. Montrant les limites de la formule d'un Dj Shadow qui ne parviendra jamais vraiment à réiterer les fulgurances de ce disque.
Album devenu l'un des témoignage de la grande hybridation musicale que va traverser la deuxieme partie des années 90 et sa cohorte de vocations nées après son écoute.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 767 fois
3 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de fayavince Endtroducing.....