Fachisme fémininiste sexecutionnel

Avis sur Cher connard

Avatar Syndrome De Stendhal
Critique publiée par le

Dernière déjection de Despentes à l'écrit.

Illisible par son négationnisme et son caractère fachiste.

De ce féminisme de la détestation,

La négation de la littérature (c'est écrit avec les pieds d'un cul-de-jatte) est de rigueur.

La négation de ce qui fait de la littérature un art. Même mineur.

Despentes me fait penser à une espèce de gourou(te) du chaos. Avec le même genre d'intransigeance et d’aperception délirante des choses que le pasteur Jim Jones ou que Joey Di mambro.

Chez elle, la haine et à la connerie humaine constituent les axes (de zéro à + l'infini) du génial repère orthonormé dans lequel reste captif à jamais son esprit malade.

Sa notoriété tient en une fonction marketing qui ne jauge la valeur de l'art que par l'effet transgressif qu'il induit. On trouvera le même talent d'écriture (la dysorthographie comme un sacerdoce, en moins) dans les mémoires du baron de la drogue Fauré ou dans les biographies émouvantes d'un Matznieff ou d'un Weinstein.

Ah, et pis, à l'attention du pauvre fan qui s'imagine que j'ai le "seum" dans les commentaires, j'ai lu ce paté avarié direct chez Cultura. Oui, je fais comme ça parce qu'avant, quand j'étais naîf, j'achetais ce que la presse encensait....

Ce qui était bien couillon.

J'en ai donc, jadis, acheté 5 des bouquins de Despentes.

Je les ai trouvé creux, sales, bêtes et méchants.

J'ai essayé de les revendre. J'essaye encore...et en effet, si j'ai le "seum", c'est bien parce que je n'arrive pas à m'en débarasser.

dégouté..J'ai ai mis 2 dans une boite à livres. 3 jours après, les jeunes, de rage, l'ont cramée...pfff... Je ne sais plus quoi faire. j'ai l'impression d'être propriétaire d'un fardeau à vie (un peu comme les gens qui essaient de se débarrasser de leur amiante) que je vais devoir enterrer, certainement, et à mon corps d’écolo défendant, quelque part. J’avais pensé à un cimetière...Ni vu ni connu… Mais j’ai peur que ça énerve les morts...

Ah franchement, Tchernobyl aura certainement fait moins de dégâts sur l’environnement que « l’œuvre » de Despentes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
4 apprécient

Autres actions de Syndrome De Stendhal Cher connard