Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

NYHC

Avatar binsentsu Liste de

20 albums

par binsentsu
Trier par : Tri par défaut
  • Tri par défaut
  • Date de sortie
  • Derniers ajouts
  • Note de l'auteur de la liste
  • Notes de mes éclaireurs
  • Note globale
  • Ordre alphabétique
  • Popularité
Croissant
  • Croissant
  • Décroissant
  • Écouter

    The Age of Quarrel (1986)

    1986. Hardcore punk. 15 morceaux.

    Album de Cro-Mags

    Album pivot du genre et de la scène hardcore de new-york, un blockbuster fabriqué par quatre jeunes skinhead métaleux fans des bad brains issus des bas-fond new yorkais. Arrivant à la fin de la première vague hardcore (1980-1985), cet album est la somme de ces premières années (l'influence bad brains, le côté old school) et l'annonce de tout ce qui arrivera ensuite (l'influence metal de plus en plus omniprésente, l'esthétique et les thématiques "rue", krishna) dans la grosse pomme. Essentiel et intemporel.

    https://www.youtube.com/watch?v=0BLcCM8nPYQ
    https://www.youtube.com/watch?v=h9YLydmCML4
  • Best Wishes (1989)

    1989. Thrash et hardcore punk. 8 morceaux.

    Album de Cro-Mags

    Quelques année plus tard, le groupe alors en déliquescence, miné par les tensions internes, va tout de même accoucher d'un deuxième album majeur. Beaucoup plus orienté thrash metal/crossover que le premier, il contient son lot de riffs affolant et de mosh part infernales. Malgré la voix fatigante de Flanagan et certains gimmick metal bien kitchs à certains moments.

    https://www.youtube.com/watch?v=-wj3fTwCfsI
    https://www.youtube.com/watch?v=SJFthHp3aI8
  • Écouter

    Victim in Pain (1984)

    1984. Hardcore punk et punk. 11 morceaux.

    Album de Agnostic Front

    Les gardiens du temple, les papes du New-York hardcore, toujours actifs après plus de 30 ans de carrière, et présent depuis les balbutiements de cette scène, agnostic front aura accompagné ce genre à toutes ses époques et reste un de ses représentants les plus célèbres de par le monde.

    Bien qu'étant assez peu pertinents musicalement ces derniers temps depuis un virage orienté "metalcore" au début des années 2000, le reste de leur discographie reste parsemée d'excellents disques tenant la barre entre metal, oï pritimitive et punk hardcore originel. C'est à ces deux derniers genre que renvoie ce victim in pain, représentant le plus connu de la grosse pomme durant les 5 premières folles années du hardcore américain. 20 minutes concentrant tout le son de cette époque.

    https://www.youtube.com/watch?v=OAHHdAiUljE
    https://www.youtube.com/watch?v=HS5Pni6WBtk (un excellent album du début des années 2000)
    https://www.youtube.com/watch?v=fFeJArqtVRo (un reportage pour tracks pas trop dégueux)
  • Écouter

    Born to Expire (1988)

    1988. Thrash et hardcore punk. 11 morceaux.

    Album de Leeway

    Fondé dans le Queens au milieu des années 80, Leeway concentre à lui seul toute l'effervescence de cette époque où l'explosion du rap, du punk, du hardcore et du metal enflammait la capitale économique des USA. Le groupe illustrant le mieux le terme "crossover" à mon gout. Une bande de metaleux proposant un pur concentré de thrash metal au groove fou mâtiné d'une forte connotation hardcore. Tout gravitant autour d'un extraordinaire frontman à la voix haut perchée, au corps frêle et longiligne qu'il habille tel un b-boy des origines, mais au charisme impressionnant.

    Il en résulte deux albums de pur crossover devenus depuis d'immenses classiques du genre, suivis par deux album cherchant à renouveler le son du groupe qui s'aventure dans des contrées plus aventureuses et mélodiques, à ranger aux côtés d'un Quicksand ou d'un Snapcase sur la fin.

    https://www.youtube.com/watch?v=F9UyInJ4pH0 (une des meilleures intro de l'histoire du hardcore)
    https://www.youtube.com/watch?v=1qgZ3eeIPmM (énorme interprétation d'enforcer, un de leur meilleurs morceau)
    https://www.youtube.com/watch?v=KWayKmBOEjM (concert de reformation à l'occasion de la fermeture du mythique club CBGB en 2006. c'est un repost, donc l'image est dégueulasse et décalée mais le son est très bon)
    https://www.youtube.com/watch?v=Vls5xARsioI (un des seuls videoclip du groupe)
    https://www.youtube.com/watch?v=O17tU6lgcAc (exemple très catchy de leur période post-hardcore)
  • Écouter

    Vision of Disorder (1996)

    . Heavy metal et hardcore punk. 12 morceaux.

    Album de Vision of Disorder

  • Écouter

    Blood, Sweat, and No Tears (1989)

    mai 1989. Hardcore punk. 17 morceaux.

    Album de Sick of It All

  • Écouter

    Songs of Separation (1994)

    . Hardcore punk et religieux. 14 morceaux.

    Album de 108

    L'histoire de 108 c'est d'abord l'histoire de Vic Dicara. tout d'abord bassiste dans l'excellent album de Beyond "no longer at ease" en 1988, il rejoint dès la fin de ce premier groupe une autre formation sur la côte ouest des états-unis : inside out. Cette dernière a la particularité d'avoir comme chanteur un certain Zach de la Rocha, qui deviendra quelques années plus tard célèbre en tant que frontman de Rage Against the Machine. Ce groupe n'enregistrera qu'un seul EP en 1990 mais va jouir d'une popularité importante dans "la scène", qu'il influencera jusqu'à aujourd'hui.

    Dicara quitte le groupe peu avant sa dissolution et devient un moine pour le mouvement Hare Krishna, alors très important dans la ville de New York. C'est à ce moment là que se forme 108. Musicalement, le groupe s'inscrit dans un hardcore métalisé typique des 90' auquel va s'ajouter une dimension légèrement mélodique et "différente". Cela sonne comme s'ils cherchaient à faire cohabiter leur foi et leur quête de spiritualité à la fureur du hardcore et du metal dont Dicara a contribué à façonner le son. Les lyrics gardent le caractère vindicatif présent chez les groupes straight edge, mais parlent cette fois-ci de Krishna et du mode de vie promu par la secte.

    Qu'on adhère ou pas au fond, les deux albums sortis dans les années 90 valent vraiment qu'on y jette une oreille.

    https://www.youtube.com/watch?v=LY8NfgA8ST0 (le segment qui leur est consacré dans un excellent documentaire sur le NYHC)
    https://www.youtube.com/watch?v=jK7J6LqEJmQ (un autre documentaire assez intéressant sur leur dernière tournée)
    https://vimeo.com/4502036 (un live dévastateur à l'occasion de leur reformation il y a quelques années)
  • Drugs Money Sex (EP) (1995)

    1995. 6 morceaux.

    EP de Skarhead

    Je mets ce disque pour pouvoir parler du premier groupe de son chanteur : Mentally Vexed de Crown of Thornz qui n'est malheureusement pas présent dans la base de donnée du site.

    Groupe formé dans le Queens et mené par un jeune voyou graffeur juif fou au rire de mouette, ils n'ont produit que deux albums, qui constituent selon moi le NYHC dans sa forme la plus puissante et intéressante. Là où on pourrait s'attendre à un hardcore metal bas du front et monolithique on se retrouve face à un son étonnement mélodique et à un univers beaucoup plus varié et ouvert que prévu. Le groove est fou et les textes étrangement doux amer (le frère de ezec s'étant suicidé quelques années avant la sortie du disque). Un hardcore à l'image de la ville dont il est issu, hétéroclite et fort de nombreuses influences. Un des tout meilleurs album du genre selon moi

    https://www.youtube.com/watch?v=otSRpINmq3U (l'album)
    https://www.youtube.com/watch?v=J9Fph-ltWg0 (live issu du NYHC documentary)
  • Écouter

    Master Killers: A Complete Anthology (2007)

    . 38 morceaux.

    Album de Merauder

    Groupe composé d'anciens membres des "sunset skinhead", un crew ultra-violent de skinheads portoricains new-yorkais qui semait la terreur lors des concerts du cbgb de la fin des années '80.

    Après avoir fait repousser leur cheveux et s'être défoncé à la weed et au metal de la fin des années 80/début 90 ils vont former merauder, sorte de cro-mags des temps modernes (groupe dont le guitariste produit d'ailleurs le premier album), un des premiers groupe à pratiquer un mélange metal/hardcore au sens moderne, débarrassés des gimmick heavy/thrash des 80'.

    je recommande surtout la première démo datant de 1993, dont une partie des morceaux se retrouveront sur le premier album "masterkiller" (excellent mais je préfère le chanteur de la démo) ainsi que l'incroyable démo avec eddie sutton de leeway au chant.

    https://www.youtube.com/watch?v=QIPInrg6Vik (démo de 1993 avec minus au chant)

    https://www.youtube.com/watch?v=N5uJM4FsrdQ (la demo avec Eddie Sutton)

    https://www.youtube.com/watch?v=ES9IzkdNTo0 (clip de leur plus gros classique, diffusé à l'époque la nuit sur m6 dans l'émission best of thrash apparemment lol)

    https://www.youtube.com/watch?v=2c6A2GPF6Ko (la même en live)
  • 11:34 (2001)

    2001. 12 morceaux.

    Album de Irate

  • Écouter

    Set It Off (1994)

    juillet 1994. Hardcore punk. 14 morceaux.

    Album de Madball

  • Écouter

    Urban Discipline (1992)

    1992. Hardcore punk et rap metal. 13 morceaux.

    Album de Biohazard

  • Écouter

    River Runs Red (1993)

    . Heavy metal et hardcore punk. 13 morceaux.

    Album de Life of Agony

  • Bringin' It Down (1989)

    1989. Hardcore punk. 14 morceaux.

    Album de Judge

  • Écouter

    We're Not in This Alone (1988)

    1988. Hardcore punk. 13 morceaux.

    Album de Youth of Today

  • Murphy’s Law (1986)

    1986. Hardcore punk. 12 morceaux.

    Album de Murphy’s Law

  • Écouter

    Don't Forget the Struggle, Don't Forget the Streets (1987)

    1987. Hardcore punk. 12 morceaux.

    Album de Warzone

  • Écouter

    Start Today (1989)

    . Hardcore punk. 12 morceaux.

    Album de Gorilla Biscuits

  • Écouter

    The Earth Is Flat (1990)

    1990. 11 morceaux.

    Album de Supertouch

  • Écouter

    Brightside (1989)

    novembre 1989. Hardcore punk et punk. 11 morceaux.

    Album de Killing Time