Errances franches

Avis sur Vaurien

Avatar Violette Villard
Critique publiée par le

Exploration des marges avec sécheresse, droiture et justesse. Franchise du climat malsain: qualité de l’obscurité et de la non-explication d’une logique des personnages .
Saisissement de leurs actions sans empreintes. Dans l’errance impromptue de leurs im/pulsions.
Oscillation tendue entre film social et thriller. Réalisme inquiétant. Mise en scène frontale. Sans coquetterie. Sans excuses. Manque un langage formel plus intriguant pour saisir avec davantage d’amplitude l’abîme et l’énigme des pulsions psychopathes du personnage interprété par Pierre Deladonchamps. Tous les acteurs en sobre régime, directs, intenses, vibrants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 286 fois
2 apprécient

Autres actions de Violette Villard Vaurien