Bande-annonce
Affiche Tetsuo

Tetsuo

(1989)
12345678910
Quand ?
7.2
  1. 34
  2. 36
  3. 72
  4. 121
  5. 275
  6. 535
  7. 1018
  8. 1029
  9. 475
  10. 232
  • 3.8K
  • 470
  • 5.2K

Apres un accident d'automobile, un homme voit son corps muter en une sorte d'aimant ramassant tous les detritus metalliques de la societe. Film phare du jeune cinema underground japonais.

Casting : acteurs principauxTetsuo

Casting complet du film Tetsuo
Match des critiques
les meilleurs avis
Tetsuo
VS
Avatar real_folk_blues
8
La barre de faire (tout ce que tu veux)

Fuite en avant désespérée de la chair faible fascinée par la mort et la pénétration des corps et de l’existence jusqu’à la garde, Testuo peut être qualifié de spectacle hermétique et décourageant, à la violence graphique et sonore extrême ; une démonstration quasi pornographique de la transfiguration de l’être humain de l’ère moderne. Hajimemashite Tsukamoto san. Je vais pas me la jouer, je dois bien vous avouer que je n’ai pas tout compris à l’histoire qui nous intéresse. Cependant la...

68 18
RIP mes yeux, mes oreilles et mon cerveau

Ce genre de film complètement barré, en général soit on adore, soit on déteste. Bah j'ai pas pu choisir. Les images sont d'une force frappante, et la BO les renforcent à merveille (gros point fort du film d'ailleurs). Le tout est horrible, confus, hystérique voire épileptique. Le message est clair : l'explosion de l'industrialisation, le Japon pays qui fonctionne à 100 à l'heure, etc, etc. Le surjeu des acteurs est poussé à l'extrême, ce qui est hautement désagréable mais ça rentre dans... Lire la critique de Tetsuo

18 1
Critiques : avis d'internautes (50)
Tetsuo
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
O.F.N.I.

Visuellement impressionnant, Tetsuo a ouvert des portes aux réalisateurs cultes contemporains. Que ce soit Cronenberg, Fincher ou certains frenchies comme Noé ou Kounen, ils sont nombreux à s'être inspirés de Tsukamoto. La machinisation de l'être humain (déshumanisation) est ici vue de manière positive. La douleur psychologique (sentiments, CULPABILITE...) inhérente à l'humanité est ici... Lire l'avis à propos de Tetsuo

48
Avatar Rawi
8
Rawi ·
Pure.Cyberpunk.Hatred.

Le personnage de Tetsuo d'Akira a du vraisemblablement marquer Tsukamoto pour qu'il s'en inspire autant pour son premier long métrage, et ce n'est pas pour me déplaire vu que j'adore cette "saga" sci-fi, qu'elle soit animée ou sur papier. Ici, même délire, un homme se transforme peu à peu en monstre de sang et de metal, avec la folie qui va avec. Sauf que contrairement à l'œuvre d'Otomo, tout... Lire l'avis à propos de Tetsuo

19 15
Avatar Raoh
8
Raoh ·
Faire ressentir l'angoisse et la douleur dans une expérience visuelle et auditive unique

Tetsuo est présenté comme un film expérimental, qui utilise finalement des procédés classiques comme le stop motion. Son originalité tient dans leur utilisation.Faire ressentir l'angoisseTout dans le film a un aspect métalique. L'usage du stop motion à l'effet saccadé, le choix des musiques (semblables à des bruits et... Lire la critique de Tetsuo

1
Avatar Adrien Renaudin
10
Adrien Renaudin ·
Découverte
Fury Road

Fougueux et détraqué. Comme une pustule, une démangeaison qui ne demande qu’à se désagréger. Tetsuo, c’est une tempête esthétique, une tornade auditive, le cri d’un esprit frappeur qui viendrait hanter une bobine de toute de sa folie. De cette déflagration cinématographique qui se déploie entre cinéma amateur et soubresaut cyberpunk, Shinya Tsukamoto fait appel à l’infiniment grand et... Lire la critique de Tetsuo

41
Avatar Velvetman
8
Velvetman ·
La nouvelle chair

Rares sont les films aussi expérimentaux dans la forme qui parviennent à m'agripper du début à la fin, et laisser dans un état second, totalement abasourdi, dans le sillage de leur tumulte. La ligne de démarcation entre génie et esbroufe, dans ce registre particulier et selon mes propres affinités, est souvent ténue. De mémoire, le dernier choc comparable remonte au visionnage du... Lire l'avis à propos de Tetsuo

15 7
Avatar Morrinson
7
Morrinson ·
Toutes les critiques du film Tetsuo (50)
Bande-annonce
Tetsuo
Vous pourriez également aimer...