Affiche Stoker

Critiques de Stoker

Film de (2013)

Vampires, vous avez dit vampires ?

Premier film en anglais du génial Park Chan-wook, Stoker avait de multiples raisons de se planter : script écrit par Wentworth Miller de Prison Break (!), possible perte de liberté du réalisateur face aux pressions de la production, difficultés à diriger des acteurs non-Coréens... Il n'en est rien. Il s'agit d'un film maîtrisé reposant sur un trio d'acteurs très convaincant... Lire l'avis à propos de Stoker

87 10
Avatar Arthur Bayon
8
Arthur Bayon ·

Les vertus de la censure

Stoker est un film plus que plaisant pour peu qu’on décide de jouer le jeu du film de genre. Peu surprenant, très codifié, Park Chan-wook nous fait un peu ce que De Palma fit en son temps (et continue de faire, d’ailleurs) avec Hitchcock : l’Oncle Charlie revient, après Shadow of a doubt, pour un hommage qui se permet des audaces impossibles en sn temps, au risque du grotesque. Qu’on se le... Lire l'avis à propos de Stoker

40 9
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Vin d'été pour une vendetta

Il est extrêmement simple de détester Stoker. Il y a en effet une telle débauche d'idées visuelles, une telle surenchère de mise en scène, de montage, d'esthétisme (y a qu'à voir le générique) pour pouvoir se sentir repoussé soit par le style lui-même, soit par l'hyper-présence de la personnalité de Park Chan-wook. Mais là où ses compatriotes ont en partie (ou totalement) raté leur entrée sur... Lire la critique de Stoker

70 11
Avatar guyness
7
guyness ·

Killer instinct.

Répondant momentanément aux sirènes d'Hollywood, le sud-coréen Park Chan-Wook offre ses services pour mettre en images un scénario signé Wentworth Miller, le héros tatoué de la série "Prison break" en personne, plus ou moins disparu des radars depuis l'arrêt de la série, si l'on excepte sa participation vite oubliable au navrant "Resident evil: After life". Hommage au génie du suspense Alfred... Lire la critique de Stoker

46 2
Avatar Gand-Alf
5
Gand-Alf ·

Diabolo Mante

Et bien moi j'ai aimé. Mais alors vraiment. Le film est loin d'être porté aux nues par les notes et critiques ; néanmoins, c'est l'une de mes belles découvertes de l'année 2013. Le pitch est pourtant d'une simplicité totale. Une histoire de frère caché, de la vengeance, du meurtre de psychopathe, les secrets de familles non, décidemment le scénario n'a pas cherché à faire d'ans l'originalité... Lire la critique de Stoker

36 5
Avatar Aqualudo
8
Aqualudo ·

Une excellente comédie

Il y avait à peu près tous les éléments pour me rebuter et ne pas me donner envie de voir ce film dans les critiques négatives : - La nouvelle vague coréenne vampirisée par hollywood : des créateurs de génie obligés d'aseptiser leurs talents pour coller aux attentes du spectateur américain moyen, et de bosser sur les résidus de scenars calamiteux dont personne ne veut (Je pense notamment au... Lire la critique de Stoker

46 3
Avatar KingRabbit
8
KingRabbit ·

L'oeuf de l'ange

En d'autres mains, Stoker aurait pu revêtir les oripeaux du thriller psychologique, du film d'horreur, du home invasion ou encore ceux de la romance bizarre. Si Park Chan-Wook sort son shaker et mixe tous ces éléments, il privilégie cependant le récit initiatique, celui où la petite fille casse la coquille de son oeuf en devenant une femme. Le dialogue inaugural ne laisse pas planer le doute,... Lire la critique de Stoker

35 8
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·

Sympathy for Lady vengeance

Pour son premier métrage sur le sol américain, le talentueux cinéaste sud-coréen Park Chan Wook (Old Boy, Lady Vengeance) porte à l’écran un scénario de Wentworth Miller (oui on parle bien de l’acteur de Prison Break) qui attendait dans les cartons depuis 2010. Force est de constater que l’attente a été récompensée et que la collaboration a été un succès lorsque l’on découvre Stoker, projeté... Lire l'avis à propos de Stoker

28
Avatar Ƭhomas Ƥérillon (LBDM)
8
Ƭhomas Ƥérillon (LBDM) ·

Un hommage magistral à Alfred Hitchcock

L'accroche peut paraître banale tant Alfred Hitchcock est cité à tort et à travers depuis ces dernières années. En dehors de tout effet de mode, ce film rend un brillant clin d'oeil au maître du supsense sur de bien nombreux aspects. D'une part, le scénario met en place très vite une tension dramatique appuyée par la mise en scène. Le spectateur est tenu en alerte par des indices parsemés tout... Lire l'avis à propos de Stoker

18
Avatar Flavien  .
8
Flavien . ·

La critique de Stoker (sur screenreview.fr)

Pour son premier film américain, Park Chan-wook (Old Boy, Thirst, ceci est mon sang) adapte le scénario de Wentworth Miller (Michael Scofield dans Prison Break). India qui vient de perdre son père dans un étrange accident de voiture, se découvre un oncle dont elle ignorait l'existence. D'abord sceptique, l'ado se laisse apprivoiser par cet énigmatique tonton lui permet de découvrir sa véritable... Lire la critique de Stoker

18
Avatar ScreenReview
5
ScreenReview ·