Argent, Voyeurisme et Audimat !

Avis sur Night Call

Avatar Kévin Baudu
Critique publiée par le

En effet, dans ce film qui traite des médias à sensations et faits divers (accident, cambriolage, meurtre...) on à l'occasion de voir évoluer Lou Bloom (interprété par Jake Gyllenhaal), personnage en apparence ordinaire et simple décidant de se lancer dans le journalisme.

Première réalisation de Dan Gilroy, je pense qu'il pourrait s'agir dans les prochaines années à venir d'un réalisateur talentueux que je compte bien suivre.
Puis on a Jake Gyllenhaal, vous l'avez sûrement apprécier dans End Of Watch, trouver époustouflant dans Jarhead: Fin de l’innocence, et adorer dans Enemy. Et bien le revoici, sa prestation dans Nightcrawler m'a juste impressionné. Rien que par l'aspect visuel, le visage émacié et un sourire carnassier, le rendant froid, absent de toute émotion et d'empathie.
On peut imaginé que dans ce film Dan Gilroy veuille nous lancer un message du style "Eh regardez ce que l'argent, la société peut faire à un Homme au point de le transformer en monstre !"
Mais pas du tout, dès le début du film, lorsque Lou Bloom se retrouve face à cet accident, on imagine qu'il a déjà pour idée de devenir journaliste et surtout le meilleur. Ressentant un besoin irrépressible de tout maîtriser afin d'aller d'un point A à un point B, si déterminer qu'il n'hésite pas à éliminter tout ce qui pourrait se trouver sur son chemin.
Certains le considèrent comme un sociopathe de part son émancipation de tout sentiment et émotion. Cependant un sociopathe est un individu indifférent aux normes sociales et codes culturels alors qu'ici, au contraire, Lou est attentif aux détails, à l'environnement qui l'entoure comme un prédateur avançant tapis dans les hautes herbes (crawl: marcher à quatre pattes, ramper).
Mais au final, son comportement bien que perturbant et apathique est d'une implacable logique, le fait qu'il agisse faisant abstraction de toute émotion lui permet d'atteindre son point final quitte à outrepasser les règles, la morale et l'éthique qu'un journaliste pourrait avoir.

Pour conclure, je vous invite à aller voir ce thriller vraiment exaltant, c'est vraiment une très belle surprise, n'attendez plus pour aller le voir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 468 fois
2 apprécient

Autres actions de Kévin Baudu Night Call