Affiche Night Call

Critiques de Night Call

Film de (2014)

Network 2.0

Quelle belle surprise. J'attendais pourtant le glauque gratuit à des kilomètres, cet arc récurrent tendu tout entier vers l'effet choc "réaliste", écrasant un récit vidé de sens sous couvert d'un personnage mystérieux qui ne se révèle souvent que simple psychopathe. Tout a pourtant l'air de ça dans "Night Call" et je me bouchais d'abord le nez de peur que la suite n'empeste. Toute... Lire l'avis à propos de Night Call

72 7
Avatar drélium
8
drélium ·

Toute la folie du monde, dans ses yeux

Night Call de Dan Gilroy est une sacrée expérience, une expérience tout à la fois amusante et terrifiante. Jake Gyllenhaal est effrayant dans le rôle de Lou Bloom et sa performance risque de vous marquer pour longtemps. Il a dû perdre, facile dix kilos, pour ce rôle et il exprime tellement bien la folie rien qu'avec ses yeux. Il est bien aidé aussi par l'écriture de son personnages et par de... Lire l'avis à propos de Night Call

24 19
Avatar lessthantod
7
lessthantod ·

"La télé, ça a l’air tellement vrai"

Los Angeles est une ville tentaculaire de seize millions d’habitants avec une superficie plus de dix fois supérieure à celle de Paris. La ville, abritant de nombreuses stars, regorge de paparazzi. Night Call ne s’intéresse pas à ces chasseurs de stars, mais à un autre type de chasseurs d’images, celles des faits divers. Un jeune paumé, Lou Bloom, décide de se lancer dans cette... Lire l'avis à propos de Night Call

50 7
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

La face obscure du journalisme choc !

Ayant participé à la réalisation de quelques productions en tant que scénariste, Dan Gilroy se lance dans la réalisation de son tout premier long-métrage pour la première fois de sa carrière de cinéaste. Je n’ai pas vu beaucoup de films avec un scénario écrit par cet artiste lambda mais s'il y a bien une chose qu'on peut noter chez cet artiste, c’est qu’il a bien choisi son... Lire l'avis à propos de Night Call

42 14
Avatar LeTigre
9
LeTigre ·

Course au spectaculaire

Los Angeles, la nuit : Quasiment désert mais les voitures roulent et dans certaines d'entre elles peuvent se trouver des hommes, souvent solitaires et traquant n'importe quels coups à faire pour vivre et/ou assouvir ses pulsions. L'un d'eux c'est Louis Bloom qui va vite se spécialiser dans la recherche du scoop, principalement violent et touchant les familles blanches et aisées. Pour son... Lire la critique de Night Call

63 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

A cran de surveillance.

Night Call commence par une fausse piste : le diaporama impeccablement photographié d’une urbanité cadrée et aux éclairages artificiels jaunes sur le bleu marine d’une nuit sans encre, invite à une errance presque poétique. Mais on a appris, depuis Taxi Driver, à se méfier des rues qui dorment. Le sujet même du film n’est pas révolutionnaire d’originalité : la course à l’audience génère une... Lire l'avis à propos de Night Call

125 10
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Creepy Bloom

Nightcrawler, ou Night Call en français (oups ce n'est pas du français, mais juste pour les français qui ne pourront pas prononcer "nightcrawler" ;)), est un film dont je n'attendais pas grand chose. Ne subissant pas de matraquage médiatique (non pas que je vive dans une grotte, hein!), je passe parfois à côté de ce qu'on dit sur tel ou tel film (en plus je... Lire la critique de Night Call

45 2
Avatar Lilange
8
Lilange ·

Un thriller haletant et sans compromis ! (Sans spoilers)

Ce film retrace donc le parcours de Lou, un jeune homme qui n’a pas fait d’études et qui se débrouille comme il peut pour survivre. Jusqu’au jour où il décide de se lancer dans une carrière de « journaliste » de faits divers (crime, accidents, cambriolage). Dan Gilroy se lance dans la réalisation à l’âge de 55 ans après avoir travaillé sur les scénarios d’une petite dizaine de films (plus ou... Lire l'avis à propos de Night Call

90 28
Avatar Saymyname-WW
9
Saymyname-WW ·

La course du rat

Paparazzo criminale Même si Louis Bloom / Jake Gyllenhaal n’appartient pas vraiment à la famille des paparazzi – si présente au cinéma, comme repoussoir, comme exutoire à nos tendances les plus glauques, les rats comme ils se surnomment eux-mêmes. Le terme aurait d’ailleurs été crée par Fellini, pour la Dolce Vita (Paparazzo, le compagnon photographe des partouzes molles de Mastroianni),... Lire la critique de Night Call

48 8
Avatar pphf
8
pphf ·

Lou de mer

J'ai pêché. PECCAVI Depuis toujours, je voue une admiration sans faille à Jake Gyllenhaal. «Chouette !», me lancerez-vous. «Ca me fait une belle jambe !», m'assènera quelque vil manant. Sauf que je ne suis pas certain que ce culte ne s'opère pour de bonnes raisons, et pour cause: dans mon classement international des acteurs que je déteste le plus, les... Lire la critique de Night Call

54 7
Avatar Gothic
8
Gothic ·