Affiche Furyo

Critiques de Furyo

Film de (1983)

Hara qui rit

Furyo c’est d’abord un thème musical magnifique qui vous titille les lacrymales pendant tout le long du film. De plus, au-delà d’un film de guerre et d’une histoire de confrontation entre deux hommes, Furyo ce sont avant tout des visages. Celui de Bowie avec son regard indescriptible (Funny face but beautiful eyes) et la blondeur de ses cheveux, celui de Ryuichi Sakamoto dont la géométrie... Lire la critique de Furyo

49 1
Avatar Before-Sunrise
8
Before-Sunrise ·

Choc culturel et bien plus encore...

Splendide film, Furyo relate la vie d'un camp de prisonniers alliés dans un camp japonais. Le commandant est intraitable et maltraite prisonniers comme ses propres soldats de part sa discipline intransigeante, quasi inhumaine. L'arrivée du soldat Jack Celliers (interprété par David Bowie, juste époustouflant dans ce rôle) vient mettre à mal la vie trop bien ordonnancée du camp.... Lire la critique de Furyo

52 19
Avatar Hypérion
9
Hypérion ·

Fatal attraction.

Co-production entre le Japon et la Grande-Bretagne, "Furyo" est adapté de deux ouvrages signés Laurens Van der Post, qui revenaient sur l'expérience de l'auteur pendant la seconde guerre mondiale. Mis en scène avec force par Nagisa Oshima, "Furyo" prend pour cadre un camp de prisonniers japonais à Java en 1942, afin de mieux illustrer la lutte aussi bien physique que psychologique de deux... Lire l'avis à propos de Furyo

35
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Fast and Furyo

Si l'on m'avait dit, avant de connaître SC, qu'un jour j'irais me manger dix heures de train en un week-end, juste pour aller à Strasbourg rencontrer des inconnus et voir avec eux un film Japonais de 82 au cinéma, je ne l'aurais pas cru. Et pourtant. Laurens Van Der Post, dans deux romans autobiographiques, racontait son expérience durant la seconde guerre mondiale. En adaptant son travail... Lire l'avis à propos de Furyo

44 31
Avatar Veather
6
Veather ·

Ziggy Stardust à Java

C'est un film de guerre atypique, sans aucun combat ni exploit héroïque, tout se joue dans un camp japonais de prisonniers britanniques à Java, où le réalisateur de l'Empire des sens s'interroge en profondeur sur l'incommunicabilité entre 2 civilisations que tout oppose. Ce propos rappelle un peu le Pont de la rivière Kwaï dont ce film est l'antithèse, on y... Lire la critique de Furyo

24 21
Avatar Ugly
6
Ugly ·

Choc des cultures

Furyo est le terme attribué aux prisonniers de guerre par les Japonais. Se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale à Java, le film relate la vie d'un camp de prisonniers composé de troupes alliées. Quelques grandes figures vont régir le déroulement, tels que le lieutenant colonel John Lawrence qui parle japonais, et du côté des gardiens le sergent Hara d'allure intimidante et le... Lire la critique de Furyo

13
Avatar SimplySmackkk
8
SimplySmackkk ·

Rebel Rebel

Je voulais voir "Furyo" depuis des lustres. Le pitch me faisait penser au "Pont de la Rivière Kwaï", et en plus le casting me faisait rire (non mais sérieusement : David Bowie et Takeshi Kitano en face à face, ça se voit pas tous les jours). C'est le genre de film dont - malgré des critiques pas non plus faramineuses - je sentais bien que j'allais l'aimer. D'autant plus que le nom de Nagisa... Lire l'avis à propos de Furyo

19
Avatar Vivienn
6
Vivienn ·

Magnétique

D'abord, "Furyo" est la rencontre de deux demi-dieux, Bowie et Sakamoto, tous deux envoûtants, et Oshima a su utiliser à son avantage le magnétisme des stars, et en nourrir son sujet. Car, au-delà de son histoire d'homosexualité et de rituels sociaux et érotiques, "Furyo" se frotte au grand sujet de notre époque, la... Lire l'avis à propos de Furyo

10
Avatar Eric BBYoda
9
Eric BBYoda ·

Life on wars ?

Après Le Juge et l'Assassin en hommage à Michel Galabru, Arte bouleverse encore sa programmation du mercredi soir avec Furyo et David Bowie... Bon, autant le dire tout de suite, je trouve le film de Nagisa Ôshima... Lire l'avis à propos de Furyo

9 3
Avatar RimbaudWarrior
7
RimbaudWarrior ·

Critique de Furyo par batman1985

Nagisa Oshima s'est surtout fait connaître avant Furyo grâce à des films pour le moins osés, à la limite de l'érotisme (dont certains, avouons-le, l'étaient) grâce surtout à L'empire des sens et L'empire de la passion. Celui lui valut le respect de ses pairs et surtout la possibilité de travailler avec une équipe internationale pour ce film. Rares sont les oeuvre à s'être approchées aussi près... Lire la critique de Furyo

9
Avatar batman1985
10
batman1985 ·