Affiche Fucking Åmål

Critiques de Fucking Åmål

Film de (1998)

  • 1
  • 2

Critique de Fucking Åmål par Amal

C'était mignon. Après les aperçus toujours très sombres qu'on a pu avoir de l'adolescence à travers les Larry Clark, Gregg Araki et autres Sofia Coppola (ah ! ces vierges suicidées...), c'est limite rafraichissant de voir, que l'adolescence ce n'est pas que de la violence, de la souffrance et de la destruction. On nous narre ici une histoire d'amour, une découverte mutuelle, hésitante et qui... Lire l'avis à propos de Fucking Åmål

20 6
Avatar Amal
7
Amal ·

Spleen de l'adolescence suédoise

«Fucking Amal» a obtenu un immense succès dans son pays d'origines et chez nos compatriotes d'outre Sarine. Comme Larry Clark et son «Kids», l'optimisme en plus, Lukas Moodysson s'intéresse à l'adolescence. Il place l'action de son film dans un trou nommé Amal, d'où le titre. Dans cet endroit très peu reluisant vit Agnès (Rebecca Liljeberg), une jeune fille qui a du mal à s'intégrer à la... Lire l'avis à propos de Fucking Åmål

6
Avatar RemyD
7
RemyD ·

La découverte d'un autre amour.

Dans une petite ville de Suède, une lycéenne introvertie, Agnès, fait l'objet de railleries à cause sa supposée homosexualité. Par défi, la plus belle fille du bahut, Elin, va se voir obligée de l'embrasser durant une soirée, et ce qui devait être un jeu va faire révéler des sentiments à celle qui se croit hétéro. Sorti en 1998 en Suède, puis deux ans plus tard en France, Fucking Åmål... Lire l'avis à propos de Fucking Åmål

4 3
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

Un petit bijou de justesse !

Un très, très bon film que Fucking Amal ! Tout en finesse, il montre à merveille la fragilité de l'adolescence dans certaines régions où la jeunesse est mal dans sa peau et où l'alcool fait des ravages. Se pose la question de l'éducation, de la culture, de ce que nous offrons ou n'offrons pas aux jeunes pour qu'ils se sentent si mal... Pourquoi ce passage à l'âge adulte se passe si tristement.... Lire l'avis à propos de Fucking Åmål

3
Avatar Kanamaelle
10
Kanamaelle ·

Un fucking bon film

J'ai tellement aimé ce film parce qu'il est juste, certaines scenes sont si bien tournées qu'il ne peut pas etre possible qu'elles n'aient pas été vécues. Un film sombre mais pas tant, un courant de fraicheur l'anime malgrés tout, c'est plus un spleen en fait. Le film souffre de ces productions petits budgets ou l'on trouve ces scènes trop reelles pour etre franches, ces acteurs limites et puis... Lire la critique de Fucking Åmål

3
Avatar Syilune
8
Syilune ·

Assoup(l)issement

Bon, chroniquer le quotidien d'adolescents est très exigeant et la plupart des films traitant du sujet tombent à côté de la plaque. En plus, quand on aborde l'homosexualité, c'est encore plus difficile, puisque peu abordé dans le cinéma contemporain. Fucking Åmål essaye honnêtement de faire les deux. Le résultat est mitigé. La star du lycée, belle, bonne et blonde qui, après bien (trop) de... Lire la critique de Fucking Åmål

1
Avatar filmdeouf
3
filmdeouf ·

Critique de Fucking Åmål par Anerk

Non mais tout ce que j'attendais moi c'était de les voir passer à l'action !!! Trêve de plaisanterie, c'est plat. Agnès est seule, n'a pas de véritable ami au lycée. Elle amoureuse d'Elin, aka La fille la plus populaire du lycée qui passe au début pour une écervelée mais qui ne l'est pas tant que ça parce que quand-même elle évolue au cours du film puisqu'après avoir rêvé d'une carrière de... Lire la critique de Fucking Åmål

4 9
Avatar Anerk
5
Anerk ·

Deux filles amoureuses dans un trou paumé

"Fucking Amal" est un pied de nez parfait à l’homophobie et Lukas Moodysson livre un regard parfois gênant mais plutôt juste sur l’adolescence. Tourné en 1998, le film est dans son temps, il a un peu vieilli mais le film touche à strictement tout ce qui concerne l’adolescence. J’ignore comment Lukas Moodysson (qui à aussi écrit le scenario) à fait pour montrer avec autant de justesse... Lire la critique de Fucking Åmål

Avatar Poirot528
8
Poirot528 ·

Critique de Fucking Åmål par Eowyn Cwper

Après avoir vu Le dernier voyage de Tanya, ce sont décidément des films bien autophobes que je visionne. Le titre original, « Fucking Åmål » (changé en Show me Love pour courir l’Academy Award), laisse bien voir le ressentiment envers le « trou perdu » natal. Tourné à l’amateur, avec un grain sur l’image (je ne dirais pas qu’il est de beauté), de la même manière et sur le même thème... Lire l'avis à propos de Fucking Åmål

Avatar Eowyn Cwper
6
Eowyn Cwper ·

Critique de Fucking Åmål par Octopus

C'est une bonne chronique d'une vie adolescente. Même si on se doute que tout se terminera bien, ou du moins, on l'espère très fort, c'est vraiment appréciable. Le tout sonne franchement juste, et même si je n'ai pas vécu en Suède dans les années 2000, je trouve que l'on retrouve bien le côté "ado qui s'ennuie dans sa petite ville" encore maintenant. J'aime beaucoup le cinéma nordique et je... Lire la critique de Fucking Åmål

Avatar Octopus
7
Octopus ·
  • 1
  • 2