Uncunt Mais Plein de Trous

Avis sur Friedkin Uncut - William Friedkin, cinéaste sans...

Avatar Freddy K
Critique publiée par le

J'aime beaucoup le cinéma de Wiliam Friedkin et je me faisais un plaisir de revisiter sa filmographie en sa compagnie et celle d'illustres intervenants, surtout avec cette alléchante mention Uncut et Sans filtre laissant entrevoir une approche sans détour ni langue de bois. Sauf qu'au final on se dit que le film aurait du s'appeler Morceaux Soigneusement Choisis plutôt que Uncut tant le documentaire ne s'applique qu'à célébrer le meilleur du réalisateur en passant sous silence plus de la moitié de ses films.

Friedkin Uncut de Francesco Zippel est un documentaire aussi passionnant que un peu malhonnête, qui prend visiblement le parti de dire qu'un réalisateur ne se définit que par le meilleur de son œuvre et la célébration béate et unanime de ses admirateurs. Firedkin Uncut revient donc essentiellement sur une poignée de films comme son premier documentaire The Poeple VS Paul Crump mais aus**si French Connection**, L'exorciste , Police Fédéral Los Angeles, Sorcerer et un peu La Chasse et Killer Joe dans une filmographie des plus sélective et élitiste. Evidement et fort heureusement que tout ses films majeurs sont traités, analysés et évoqués longuement avec moults anecdotes et intervenants mais si ils constituent incontestablement le meilleur de William Friedkin (Et même là il en manque) , ils ne sont en rien Friedkin dans sa globalité. Ce choix donne même une sensation un peu désagréable d'autosatisfaction partisane renforcée par des intervenants prestigieux jetant des fleurs coupées à tour de bras sur le tapis rouge de la renommée d'un réalisateur qui semble lui bien plus modeste. J'attendais justement de ce documentaire donne la parole à Friedkin sur ses films mineurs, sur le système hollywoodien qui va le conduire à réaliser quelques films purement alimentaires, sur ses échecs, ses doutes, sur la mécanique qui justement conduit le réalisateur de L'Exorciste et French Connection a devoir réaliser 20 ans plus tard Blue Chips ou le téléfilm L'œil du Python . Plutôt que de nous redire une énième fois les toutes les difficultés du tournage de Sorcerer pourquoi le documentaire zappe totalement les 4 premiers films de fiction de Friedkin, ceux qui précédent French Connection alors que c'est justement parce qu'ils sont méconnus que j'ai envie d'entendre William Friedkin en parler. Comment peut on dans un entretien prétendument uncut ne pas du tout parler de ce grand film polémique qu'est Le Sang du Chatiment , comment justifier l'oubli de films tels que Bug, Traqué, La Nurse. Bien sûr les films mineurs de William Friedkin ne méritent peut être pas que l'on s'y attarde des plombes mais ils valent mieux qu'un silence complet comme un oubli un peu arrangeant. J'aurai aimé entendre la verve volubile de Tarantino sur le cinéma désincarné de Friedkin dans les années 90, ça m'intéresse beaucoup plus que de l'entendre dire quelques banalités comme le fait que L'Exorciste c'est super génial. J'aurai vraiment voulu entendre quel regard passionnant et passionné Friedkin porte à toute sa filmographie y compris ses pires films pour comprendre pourquoi il a parfois été contraint de les tourner. Il n'est pas du tout question de dévaloriser la carrière de William Friedkin mais de comprendre comment le système l'a fait passer de ses films cultes à des productions bien plus lambda.

Friedkin Uncut est donc une vraie déception tant le documentaire ressemble à une célébration du meilleur du réalisateur sans la moindre aspérité ou contradiction . C'est bien de mettre en lumière ce qui est déjà fortement exposé mais c'est bien plus enrichissant encore de révéler les zones d'ombres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 109 fois
3 apprécient

Freddy K a ajouté ce documentaire à 1 liste Friedkin Uncut - William Friedkin, cinéaste sans filtre

Autres actions de Freddy K Friedkin Uncut - William Friedkin, cinéaste sans filtre