À bout de course

Avis sur Close

Avatar Slapkanovitch
Critique publiée par le

Après la caméra d'or remportée grâce à Girl en 2018, Lukas Dhont réalise son deuxième long-métrage, sur un sujet grave et personnel. L'histoire de Léo et Rémi, 13 ans dont l'amitié va être bouleversée par le regard des autres. Privilégiant les plans serrés au plus près des émotions de ses personnage, Close parle avec sensiblité des affres de l'adolescence, âge pivot qui a tout d'insondable. Dhont filme l'étreinte brisée de deux êtres pris dans le mouvement des corps et des cœurs, dans le chaos des rires et des dires. Un très beau film sur le deuil et l'affirmation de soi. Tracer son chemin, pour enfin quitter la chambre du fils.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1976 fois
7 apprécient

Autres actions de Slapkanovitch Close