Affiche Bones and All

Critiques de Bones and All

Film de (2022)

Nice to meat you

Nouvelle variation dans le mythe des amants maudits, Bones and all balance sur les routes un couple de marginaux fuyant ses pulsions cannibales. L’exposition de leur mal, présenté comme une nécessité, et concernant plusieurs personnes capables de se reconnaître entre elles permet un parallèle assez rapide avec le mythe des vampires : le mangeur (eater, en... Lire la critique de Bones and All

27
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

La difficulté d'exister

Si l'on devait se projeter à une époque où littérature et Septième Art n'avaient pas encore brassé le thème de l'errance et illustré le mouvement gothique, nul doute que l'essai de Luca Guadagnino aurait eu toutes les faveurs des publics. Bones and all, lui-même roman à la base, s'octroie bien des images pensées par d'autres. C'est du moins la sensation ressentie... Lire l'avis à propos de Bones and All

16 21
Avatar Star-Lord alias Peter Quill
5
Star-Lord alias Peter Quill ·

Faux d'artifice

Luca Guadagnino signe un film arty et même artificiel, ni nul ni scandaleux mais assez vide. Formellement accompli et de bonne facture, le film sidère par sa superficialité tant Guadagnino ne tire rien de sa romance cannibale.Maren part à la recherche de sa mère et rencontre Lee, un adolescent à la dérive qui va l’embarquer dans un road trip enflammé sur les routes de l’Amérique... Lire l'avis à propos de Bones and All

10
Avatar Noel_Astoc
4
Noel_Astoc ·

États Uniformes

Une perte de temps de 2h10 (tout de même), film incompréhensible dans ses intentions et dans sa forme. Celui-ci ne fait aucun effort alors tout pareil. Rares sont les roadtrip américains qui puissent me faire rêver, celui-ci à l'avantage d'en être un très mauvais puisqu'à aucun moment on ne sent la route et les paysages défiler sous la caméra. Les États n'ont jamais été aussi... Lire l'avis à propos de Bones and All

8 3
Avatar Tojolle
2
Tojolle ·

Let Me Eat

Par sa façon de capter les désirs dévorants des personnages de la plupart de ses longs-métrages, il était presque logique que Luca Guadagnino les matérialise un jour sous un prisme littéralement cannibale (et l'ombre d'un Armie Hammer aux fantasmes anthropophages révélés entre autres après "Call Me By Your Name" participe accidentellement à cette continuité).C'est... Lire l'avis à propos de Bones and All

8
Avatar RedArrow
6
RedArrow ·

En manque de chair

Indéniablement, Luca Guadagnino a de la suite dans les idées. Après avoir mis en scène la douceur dans Call Me By Your Name, puis l’horreur dans son remake de Suspiria, il nous revient cette fois-ci avec un étonnant mélange des deux. Bones & All, adaptation du roman éponyme de Camille DeAngelis, ambitionne en effet à nous faire hérisser les poils tout en... Lire l'avis à propos de Bones and All

16
Avatar Procol Harum
5
Procol Harum ·

Tue moi (Attention SPOILER ALERT)

Deux heures douloureuses, on pouvait s’y attendre à cause du thème principal du film : le cannibalisme. Très vite, le film bascule lors d’une scène où la jeune Maren, 18 ans, se rend à une soirée pyjama à l’encontre de la volonté de son père. Après avoir tenté un rapprochement avec l’une de ses camarades, elle lui dévore le doigt. Ce n’est du reste pas la première fois que seront associé... Lire l'avis à propos de Bones and All

9 1
Avatar lebenodertheater
4
lebenodertheater ·

Tombée sur un os

On ne va pas se mentir... Il suffit de voir ma note pour comprendre que Lucas Guadagnino et Timothée Chalamet me font battre le coeur comme jamais... mais, ce sera, seulement dans "Call me by your name"... Je partais pleine d'espoir (malgré ma déception pour son "Suspiria"), ce qui n'est jamais bon...Une fois n'est pas coutume, quelle déception !... Lire la critique de Bones and All

4 2
Avatar ameliehyacinthinus
4
ameliehyacinthinus ·

« J’ai mangé mon papy »

C’est la destinée d’une jeune femme mâtinée qui a la dalle mais au lieu de manger un adipeux hamburger, elle veut de la chair humaine. Bones and all est baigné par une atmosphère glauque et inconfortable mais pas sans cesse. En effet, vers la fin, le récit sur le cannibalisme, métaphore de la concrétisation des pulsions d’adolescents pubères, est délicatement occulté par une histoire... Lire l'avis à propos de Bones and All

3
Avatar Trilaw
9
Trilaw ·

Un os à ronger

Qu’en est-il de la passion, naissant dans l’intimité de deux êtres à la dérive, mais qui peuvent toujours contempler ce même soleil sans pour autant rechercher le même horizon ? Le réalisateur de « A Bigger Splash », « Call Me By Your Name » et du pas très bon remake de « Suspiria » est un adepte des relectures, en passant également par l’adaptation littéraire, afin de se forger un univers,... Lire l'avis à propos de Bones and All

2
Avatar cinememories
6
cinememories ·