Arthur, bénédiction

Avis sur Arthur, malédiction

Avatar Vegeto-Glo187
Critique publiée par le

Ce film... Je ne sais pas par ou commencer. Je spoil.

Commençons par le commencement :

C'est l'histoire d'une bande de jeune fan d'Arthur et les Minimoys qui décident d'aller dans la maison ou à été tourné la trilogie.

Le personnage principal est profond et extravagant, je le perçois un peu comme un modèle tant il est inspirant tout au long du film.

Pour commencer, il SAIT que sa passion est atypique et que le monde entier se moque de lui et le déteste, mais, pour répondre à ses détracteurs il n'hésitent pas à se cosplayer en Arthur et sortir en ville faire un footing dans cette tenue. En plus d'avoir extrêmement chaud lors de l'effort ce qui accentue sa difficulté et rend le personnage plutôt charismatique, il nous démontre la une vraie leçon de vie. Celle d'accepter ses différences et d'en être fier... et bam...on prend une claque dès les premières minutes.

Les autres personnages embellissent un scénario déjà prometteur.

Nous avons la fille de Luc Besson, c'est elle qui a comme première réplique : "j'ai grossi des seins !"

Dès son introduction, nous voyons la un personnage rempli d'autodérision. Cette fille (oui, j'ai oublié son nom) est amoureuse du personnage principal, le cosplayer. Nous avons donc une sous intrigue avec la romance qui s'installe entre nos jeunes tourtereaux.

Le jeune geek blanc cis privilégié à lunettes est le protecteur du groupe. C'est celui qui pose les limites et qui veillent à ce que le groupe vive bien.

Le couple gay/les frères blonds, je ne suis pas sûr pour être honnête. Ce sont eux qui ont le meilleur jeu d'acteur du film, et j'insiste sur ce fait. Leur différence fait leur force. L'un est musclé et est la personnification de la yes life, l'autre est un bobo parisien qui nous partagera son spleen tout au long du film... Faut dire que la blessure de son frère/mec dans une piège à ours lui a permis de faire une prestation d'anthologie en démontrant les sentiments que l'on peut éprouver lorsque un proche souffre.

Le mec de cité gentil. À l'opposé du cliché "Lacoste TN" cet personnage est sympa. Il est cool quoi.

La fille qui est allergique aux abeilles. Boulot.

Je pense que je n'oublie personne.

Le scénario quant à lui m'a surpris à plusieurs reprises.

Déjà, il y'a des talibans. Et ils ont un camouflage PARFAIT. Je ne savais pas que c'était possible de paraître totalement invisible contre un mur, je veux dire, même les reliefs de son corps ne sont pas là. C'est prodigieux et les maquilleuses méritent des éloges.

Ensuite il y'a des arbres tueurs (?). Oui. Non seulement, l'idée du spin off d'Arthur en mode Slasher est phénoménal mais en plus le scénariste à parsemé le film d'événements surnaturels et c'est très réussi.

L'arbre attire ses victimes et lorsque celles ci lui font un câlin : tout leur corps est absorbé par l'arbre sauf les bras. La scène est morbide, terrifiante et mémorable.

Les talibans sont vachement drôle, j'ai beaucoup ri grâce à l'homme qui tire la langue lorsqu'il menace les jeunes !

Je ne vais pas m'eterniser mais ce film est à voir et à revoir.

J'ai la flemme de continuer cette critique mais je ne peux que vous conseiller d'émettre vos avis ! Ce film le mérite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
2 apprécient

Autres actions de Vegeto-Glo187 Arthur, malédiction