Je souhaiterais rejoindre l'unviers imaginatif des minimoys, non obstant

Avis sur Arthur, malédiction

Avatar PIATOS2
Critique publiée par le

Cet élément cinématographique est un point tournant dans ma méthodologie d'analyse qualitative des oeuvres du 7 ème art. Lors du visionnage, après moultes peripéties, un des personnages du film déclara distinctement " alors toi aussi tu veux devenir un Minimoys ?". À ce moment, cet instant, cet événement, toutes les individualités qu'un public forme, se sont libérées de leur passivité de spectateurs et ainsi, un âme de joie et d'allégresse d'est empris de nous. Nous nous levâmes et vociférâmes "Il est de mon envie profonde, en effet, de pouvoir accéder à cet état fantasmagorique de Minimoys". Le moment d'après, lorsque tous se dirent compte que nous ne faisions plus qu'un dans cette volupté que nous apporta le film, nous nous entrelaçâmes. Au delà d'être un filme qui est sortis en salle cette année, ARTHUR MALÉDICTION à le potentiel de, par sa puissance évocatrice mais aussi par son message universel, de pouvoir faire oublier au genre humain, ne serait-ce que le temps de cette expérience, la part d'ombre que nous percevons dans les êtres qui ne font pas partis de notre groupe d'appartenance que notre cerveau crée pour simplifier les relations sociales. Pour soutenir cette thèse, il m'est intéressant à partager une "annecdote", comme disent les membres de la jeunesse, qui incombe à ma personne. En effet, c'est lors de ce visionnage que j'ai pu rencontrer la personne qui fera de moi une personne complète, ce que l'on pourrait appeler, en reprenant les idées de Platon, "ma moitié". Depuis lors, nous avons propagé notre arbre généalogique avec 4 nouveaux éléments, ainsi qu'une piscine.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2161 fois
49 apprécient · 6 n'apprécient pas

Autres actions de PIATOS2 Arthur, malédiction