Le wokisme ou la négation de la complexité

Avis sur Antebellum

Avatar estonius
Critique publiée par le

Vendu comme un film d'horreur, ce film n'en est pas un. La première partie est assez prenante malgré son manichéisme (que l'on comprend mieux d'ailleurs en ayant vue l'intégralité du film) La seconde partie n'a aucun intérêt sinon celui de distiller un propagande sans nuances ni subtilité, Les séquences avec la femme en surpoids sont une vraie purge dont on se demande l'utilité (mais si me souffle-t-on, la pauvre elle subit une double discrimination, noire et grosse, vous vous rendez compte !) Comme si le racisme se réglait à coup de formules, comme si le racisme n'avait pas sa propre complexité. Passons sur le troisième volet, on se croirait chez M. Night Shyamalan, en pire… Si les réalisateurs se figurent que les racistes ne le seront plus en ayant vu ce film, c'est qu'ils sont de doux rêveurs, mais je ne crois pas que soient leur intentions, en revanche ce genre de film peut conforter dans leur certitudes tous les adeptes de la woke-culture, en ce sens ce film provoque une terrible gêne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 42 fois
2 apprécient

Autres actions de estonius Antebellum