Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.
Pochette Young Americans

Critiques de Young Americans

Album de (1975)

  • 1
  • 2

Blue-Eyed Soul

En 1974, David Bowie sort l'apocalyptique Diamond Dogs et enterre le Glam Rock dans la crasse, le sang et la paranoïa. Halloween Jack avatar tordu de Ziggy Stardust jette aux ordures la trousse de maquillages et les paillettes et enferme l'auditeur dans un cauchemar "Orwellien" plein de bruits et de fureur. Bowie tourne définitivement la page "Ziggy",... Lire la critique de Young Americans

51 7
Avatar Ze Big Nowhere
8
Ze Big Nowhere ·

"Somebody lied, I say it's hip to be alive...."

Young Americans est le neuvième album de David Bowie, le premier enregistré aux Etats-Unis. Tournant définitivement le dos au Glam rock, il achève la métamorphose entamée dans Diamond dogs qui contenait déjà des éléments de musique soul. A l'époque, Bowie termine son ambitieuse tournée Diamond dogs au... Lire l'avis à propos de Young Americans

18 4
Avatar dagrey
8
dagrey ·

The Philadelphia story

Si je n'ai jamais été un grand fan de David Bowie, j'ai tout de même de l'estime pour certains albums, notamment Ziggy Stardust, Diamond Dogs, Pin Ups et Young Americans. L'anglais a toujours su se transformer, changeant de styles, et d'identités musicales par la même... Lire l'avis à propos de Young Americans

23 2
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Un objet parfait de sensualité détachée et de cross-over moderniste

Bowie tâtait à la Soul depuis quelque temps, s'efforçant, dérisoire et pénible, de noircir sa blanche électricité. Et puis "Young Americans" arriva, objet parfait de sensualité détachée et de cross-over moderniste : cinq ans avant tout le monde, Bowie posait le premier jalon de ce que les 80's allaient être, pour le meilleur et souvent le pire : une époque chic et choc de... Lire la critique de Young Americans

12
Avatar Eric BBYoda
8
Eric BBYoda ·

Critique de Young Americans par floflo79

"Young Americans" est l'album le plus soul de Bowie. Les meilleurs morceaux sont clairement le morceau-titre, "Win", la reprise d'"Across The Universe" des Beatles et bien sûr le morceau "Fame" co-écrit avec... John Lennon, rien que ça. Ce morceau funk est particulièrement groovy et est clairement le meilleur morceau du lot. Le reste va du très correct ("Right", "Fascination"...) au très... Lire l'avis à propos de Young Americans

Avatar floflo79
6
floflo79 ·

Soul Train

Young Americans est un disque très facilement abordable et accessible. Trop peut-être pour certains et c'est pour cela que beaucoup le considèrent (comme Let's Dance) comme faible. Moi je le trouve bon. Ce n'est évidemment pas de la soul pur sucre. C'est juste de la bonne musique "à la manière de". Quant à "Fame" (le premier n°1 de Bowie aux USA) c'est venu... Lire la critique de Young Americans

Avatar Muffinman
6
Muffinman ·

I read the news today oh boy

J'ai l'impression que David Bowie a voulu copier le son de la Motown en 75... Ça tombe bien, le disque est sorti en 75. Plus sérieusement, j'apprécie le fait que Bowie se soit dirigé vers des arrangements plus soul et groovy pour cet album, mais je ne trouve que ça ne va pas vraiment avec sa voix et que les compositions sont assez faibles. Les clins d'oeil aux Beatles m'ont agacé au... Lire l'avis à propos de Young Americans

Avatar Guillaume L.
5
Guillaume L. ·

Le plus funky

Certainement pas le meilleur album du très génial David Bowie mais sans doute le plus funky (avec même des petits airs de Prince, avant même que celui-ci enregistre son premier album !). Et très agréable à écouter. Ne passez pas à côté, ce serait une erreur. Lire la critique de Young Americans

Avatar ToninoTulli
7
ToninoTulli ·

Critique de Young Americans par Yasujirô Rilke

Le prodige Bowie, une sorte de loi artistique, tient à ce qu'à l'instar de Kubrick qui l'a beaucoup inspiré dans ses personnages (Major Tom, Ziggy Stardust), il excelle dans chaque genre où il s'exerce, en l'occurrence la soul-funk. Lire la critique de Young Americans

Avatar Yasujirô Rilke
7
Yasujirô Rilke ·

Who Can I Be Now ?

C'est à croire que c'était un passage obligatoire ! C'est vrai que vers 1975, beaucoup de nos artistes favoris se sont attaqués à ce genre exigeant qu'est la soul. En effet, on peut compter Elton John (avec l'intéressant Captain Fantastic & The Brown Dirt Cow-Boy, et son single "Philadelphia Freedom"), Marc Bolan de T-Rex au fil de différents 45tours, Rod Stewart... Lire l'avis à propos de Young Americans

1
Avatar lyons_pride_
8
lyons_pride_ ·
  • 1
  • 2