Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Arcade less fire

Avis sur WE

Avatar John Peltier
Critique publiée par le

Sans avoir écouté tous les albums d'Arcade Fire, je ne suis pas non plus un néophyte de leur univers. Funeral est pour moi leur sommet, the Suburbs et Reflektor, un cran en-dessous n'étant pas dégueulasses non plus. Bref, Arcade Fire m'accompagne pas mal et ça me convient.

Cependant, il faut un peu de temps avant d'appréhender leur musique. Car la mélodie n'arrive pas de suite, elle n'est pas naturelle, elle n'est pas simple à chanter, à retenir. Et, paradoxalement, ce groupe est à mon avis, un futur groupe de tournées de stade, à la suite des Rolling Stones, Dire Straits, U2, Coldplay, Muse. Une capacité à sortir des hymnes, à reprendre par toute une foule chauffée à bloc.

Mais des hymnes sans paroles. Des hymnes à base Wohoho. Et avec, me semble-t-il, une démonstration musicale technique pas à sauter au plafond, mais une présence scénique puissante (ne serait-ce qu'avec l'effet troupe).

Mais je m'égare. On parle de WE, dernier album des gens, sous le feu des projecteurs #metoo, à l'heure où j'écris cette bafouille.

Et donc, WE, c'est bien, mais c'est pas ouf. Age ox Anxiety, oui. End of the Empire, oui. Mais la transcendance n'est pas là. Et c'est bien dommage. Malgré tout, il faut bien reconnaître que la musique d'Arcade Fire, sans être d'une exigence folle mérite plusieurs écoutes avant de bien l'appréhender. Nul doute que je reviendrai dans leurs parages, afin d'être sûr que je n'ai rien manqué dans leur album.

Dès qu'on aura tiré au clair cette petite affaire de moeurs et surtout de consentement, je reviendrai faire une écoute intégrale de leur oeuvre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 33 fois
1 apprécie

Autres actions de John Peltier WE