Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Où est passée mon épée ???

Avis sur The Varangian Way

Avatar MiniBucheron
Critique publiée par le

J'ai découvert le viking métal avec turisas, et maintenant que je suis plus renseigné sur le sujet , j'écris cette critique.
Mon avis général est simple : putain qu'est ce que c'est bon !!! Le plus point positif de cet album est qu'il raconte une histoire (celle de l'épopée du peuple varègue à travers l'Europe de l'Est), effectivement, les morceaux se suivent, et, là où turisas fait fort est que même si on ne parle pas l'anglais, on comprend ce qui arrive aux personnages à travers la musique.
Bon rentrons dans le vif du sujet : lorsque que j'ai su qu'on faisait du métal avec de l'accordéon et du violon j'ai tout de suite voulu écouter et je n'ai pas été déçu. En effet,ces deux instruments complètent parfaitement la guitare électrique et le tout donne un son puissant et unique joué sur des mélodies épique, bref : le pied.Un des grand atouts de cet album et du groupe est le chanteur : Mathias Nygård. Sa voie est magnifique, puissante, et il alterne parfaitement le chant clair et le growl (ou chant saturé/guttural). La batterie a des rythme puissant et rapides quand il le faut et accompagne de manière plus "orchestrale" le le violon et l'accordéon sur d'autres passages.
Le tout donne une combinaison astucieuse de passage métal pur (première partie de "five hundred and one"), de passages plus doux (couplets de "a portage to the unknown") et de passages purement épiques caractéristiques du viking métal "holmgard and beyond en est un parfait exemple).
De plus, le groupe a un look qui colle parfaitement avec le thème et des prestations scéniques dynamiques. Je vous laisse vérifier ça par vous même.
Mentions spéciales : -"Holmgard and beyond" C'est génial,rien à dire de plus. -"Five hundred and one" parce que le morceau comporte le passage le plus épique sans doute jamais joué par turisas (à la fin) "A portage to the unknown" car le groupe enchaîne parfaitement les parties épiques, calmes et "énervées".
Bref allez écouter si vous ne connaissez pas vous ne le regretterez pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 99 fois
1 apprécie

Autres actions de MiniBucheron The Varangian Way