Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

I want a new mistake, lose is more than hesitate.

Avis sur Songs for the Deaf

Avatar Reverend Zero
Critique publiée par le

Imagine.
T'es pas Américain, t'es pas grand et même, aux yeux des autres, t'es même pas cool.
Et pourtant, tu as acheté cet album sur la foi, on ne sait jamais, d'un "No One Knows", et tu te tapes la route improbable, road-trip nocturne, d'un La Rochelle/Auxerres ! (Avec escale à Troyes dans l'Aube inside)
Et aussi je me rappelle que soudain, quand l'album a commencé, plus rien d'autre n'importait.
Je me suis senti Matador, genre "gimme toro" et tout et tout dussé-je même rouler à vélo dans les rues heureusement planes de cette cité près de l'Océan. Des cerfs empaillés peuvent bien prendre vie, j'avais conscience avec cet album que là, sérieusement, quelque chose se passait, l'horizon allait s'étendre, et cette espèce de rouquin là, allait sauver le rock, encore une fois.
Est-ce qu'on a droit au stoner le plus ultime ou est-ce qu'au contraire la pop vient de retrouver, oh juste comme par-hasard, par-terre, ses lettres de noblesse? J'ai ma petite idée.
L' Homme a vu le Désert, et ça change tout. On trépigne d'impatience en attendant le divin "First It Giveth" et encore plus au son négatif de "A Song for the Dead" où se déroule sous nos oreilles le plus ardent des duels batterie/guitare du monde (Dave Grohl, vous voulez quoi ?) on valse au rythme des "Hangin' Trees", le Ciel à beau tomber, il n'en est que plus beau ! On alterne les expériences mystiques au son de cette radio démoniaque dont la fréquence devrait rester secrète pour la santé mentale de tous. Et puis, "Go With the Flow" est-ce qu'Humain pourrait rivaliser ? Pourrait-on imaginer plus accrocheur ? Une vidéo sublime, un Dave Grohl plus motivé que jamais, la perfection. Tout s'enchaîne, et même, tout s'emboîte, c'est crado !
Tout est logique, "I'm Gonna Leave You" on s'en doutait, on est allé trop loin et on est plus amis maintenant, "HEY", ah on en est déjà là, "Do it Again" and again and again ça ne changera rien. Au milieu des champs de maïs, Propitiation, "God is in the Radio", Silent Hill n'est pas si loin, ça serait étrange que tout ça ne vous ait pas convaincu jusque là, oui. Il ne reste plus qu'à enchaîner, "Another Love Song", c'est ce qu'on dit, mais avec les tremolo dans la guitare on se doute bien que c'est un peu plus que ça. Et puis, au coeur du coeur, à l'origine du Monde, THEWOMB radio vous propose une "Song for the Deaf" juste pour nous rappeller que nous sommes peu de chose et tous issus du même point. Est-ce qu'on a un riff ou une interférence radio ? Je ne sais plus, mais je sais que certains jours d'été, cette chanson a pu faire exploser des orages salvateurs.
Et puis, et puis, finalement, nous autres, n'aspirons guère plus qu'à vivre dans un western, comme des moustiques . Ils aspirent, vous comprenez ?" Mosquito Song", C'est lourd, je sais. Mais il y a quand même le titre de l'album à venir dans les paroles.
Et tout finit en éclat de rire ! "Everybody Gonna be Happy". Oui, c'est sûr, on rigole on rigole, mais pendant ce temps là, une légende est née. Entre Los Angeles et le coeur de la Vallée de la Mort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1694 fois
40 apprécient · 1 n'apprécie pas

Reverend Zero a ajouté cet album à 7 listes Songs for the Deaf

Autres actions de Reverend Zero Songs for the Deaf