Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Because the Internet

Avis sur Run the Jewels 2

Avatar Stijl
Critique publiée par le

A l'heure où la musique est décriée, Internet critiqué tel l'unique coupable d'un marché dit en crise, des artistes utilisent ce media à bon escient. El-P et Killer Mike, rassemblés sous le nom de Run the Jewels, continuent d'enflammer la toile avec le sequel Run the Jewels 2 sorti le 24 octobre 2014.

Leur projet éponyme sorti l'an passé est un succès critique et a pour mérite d'être disponible gratuitement sur le net. Avec cette action, les deux artistes se sont assurés la sympathie des internautes et amateurs de musique. Leur bonhomie sur les réseaux sociaux, leurs shows géniaux et un second degré assumé à travers les clips, ont contribué à les rendre hype et à renforcer leur fan base. Une réussite telle Internet en connaît des centaines tous les ans. Mis à part que le groupe était là pour durer. L'annonce d'un sequel à leur premier LP venait confirmer cet enthousiasme.

Le bien nommé Run the Jewels 2 marche sur les traces de son prédécesseur. Plus qu'une simple suite, il devient plus solide, gagne en cohérence et n'est pas prêt à se calmer pour autant. Si les mélodies de 2013 dégageaient une folie sophistiquée, l'ensemble pouvait s'éparpiller tel un tir de chevrotine. Ces nouvelles sonorités, par contre, s'apparentent plus à un tir au fusil de précision. Précis, sans bavures et diablement efficace. L'énergie est utilisée à bon escient et se décharge dans une même direction. Comme si les quatre premiers titres symbolisaient l'impact dans le crâne de tous les auditeurs, et la suite de l'album, leur lente agonie. Avec toujours ces sursauts et poussées d'adrénaline typiques d'El-P.

Blockbuster Night Part 1, avec ses notes grasses et inquiétantes au synthé et son beat imposant est parfait pour une scène d'explosion au ralenti, le dos tourné bien entendu. Oh My Darling Don't Cry, avec son bruit de radar en boucle, repousse les limites du sampling vocal en faisant se répondre des voix pitchées pour créer le refrain. Que dire de Close Your Eyes (And Count to Fuck) qui voit Zach de la Rocha rapper sur sa propre voix répétée sans cesse avec une hargne qui rappelle les meilleurs moment de RATM ? En même temps, un tel cataclysme était prévisible avec ce premier titre qui porte le nom de Jeopardy.

All My Life, avec son tempo lent et ses choeurs permet de souffler après cette avalanche de sons. Tout comme Early avec BOOTS, titre qui fait du pied du côté de l'électro voire de la techno avec son refrain chanté d'une voix cristalline. All Due Respect, avec Travis Barker à la batterie, est une montagne russe sans fin où se mêle flows ultra rapides et cris de guerrila. A peine remis de ses émotions, un son distordu vient instaurer une ambiance moite avec le très cru Love Again. Titre où les deux mâles fanfaronnent sur leurs relations avec les femmes avant que la rappeuse Gangsta Boo viennent remettre les choses au clair avec un couplet d'un féminisme d'un autre genre.

La réussite de Run the Jewels est la preuve qu'Internet permet aux artistes d'être toujours aussi créatifs et même de pouvoir toucher un public plus large. Certes l'expérience des deux hommes à l'aube de la quarantaine pèse dans la balance, mais avant tout, l'amour pour la musique est le critère qui prévaut. Signe ultime de l'amour du public pour le duo, la somme colossale rassemblée pour le projet Meow the Jewels, le remix entièrement constitué de miaulements de RTJ2. A la base une simple blague, le projet est devenu réel et voit des noms prestigieux comme The Alchemist, Just Blaze ou Prince Paul vouloir participer au projet.

Les contreparties du crowdfunding permettaient de voir qu'aucun des deux MC n'avait perdu le sens de l'humour. Pour des sommes extravagantes, les hypothétiques contributeurs pouvaient accueillir les deux rappeurs pour fumer de l'herbe ensemble ou avoir les miaulements de leur propre animal sur le disque. Et ce n'est déjà pas mal. Surtout que l'entièreté de la somme sera reversée à la charité. Bienvenue sur Internet, El-P et Killer Mike seront vos guides.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 994 fois
26 apprécient

Stijl a ajouté cet album à 6 listes Run the Jewels 2

Autres actions de Stijl Run the Jewels 2