Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

L'ours musicien

Avis sur L’Apocalypse des animaux (OST)

Avatar ElliottSyndrome
Critique publiée par le

Première collaboration entre Vangelis et le documentariste Frédéric Rossif (pour qui il composera ensuite Opéra sauvage, La Fête sauvage, Sauvage et beau - oui, ils avaient un truc avec le sauvage - ou "De Nuremberg à Nuremberg" - tiens, en parlant de sauvages...), L'Apocalypse des animaux est un disque très discret, tout en retenue. Loin de la violence suggérée par l'étrange titre de la série documentaire réalisée par Rossif (que je n'ai pas vue).

Le côté électronique ne prédomine pas tant que cela, Vangelis recourant notamment à des pianos électriques au son familier - à l'image du morceau emblématique de l'album, "La Petite fille de la mer" -, mais aussi à une trompette jazz ("Le Singe Bleu"), à des percussions diverses (le titre introductif, étonnamment rythmé et joyeux par rapport à ce qui va suivre)...

Les synthés sont là pourtant, notamment pour déployer de magnifiques nappes planantes, comme dans "Création du monde", lent voyage rêveur long de dix minutes dans lequel on s'abandonne comme on glisse dans le sommeil.

Deux ans avant le déchaînement lyrique de Heaven & Hell, Vangelis délivre un disque d'une grande délicatesse, doux et poétique, invitation contemplative à admirer pacifiquement le spectacle de la nature.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 147 fois
2 apprécient

ElliottSyndrome a ajouté cette bande originale à 1 liste L’Apocalypse des animaux (OST)

  • Albums
    Cover Top, là ! : Vangelis

    Top, là ! : Vangelis

    Certains ont coutume d'appeler Jean-Michel Jarre le "pape" de la musique électronique. Pour moi, le surnom irait mieux à...

Autres actions de ElliottSyndrome L’Apocalypse des animaux (OST)