Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.
Pochette Koi no Yokan

Critiques de Koi no Yokan

Album de (2012)

  • 1
  • 2

"Stay with me as we across the empty skies..."

Koi no yokan est le successeur du très bon Diamond eyes. L'album parfaitement réussi déborde d'énergie d'entrée avec Swerve city et Romantic dreams. Les morceaux qui suivent sont de très bonne composition notamment les "tueries" Leathers, Graphic nature, Poltergeist et... Lire l'avis à propos de Koi no Yokan

7 1
Avatar dagrey
9
dagrey ·

Love at first sight!

Il y a des jours comme ça où, sans rien demander, on se retrouve comblé dés le réveil (oui je sais il est 17h passé). C'est toujours un plaisir de retrouver Deftones, même si la recette ne varie pas trop, le résultat est toujours satisfaisant. Selon Chino Moreno (chant), Koi No Yokan aurait des airs de White Pony, on ne va pas s'en plaindre tant le troisième opus fût un tournant réussi pour le... Lire la critique de Koi no Yokan

7 1
Avatar dexterstrife
8
dexterstrife ·

Critique de Koi no Yokan par Lopocomar

En 2012, les idoles du néo-métal des années 2000 sont rares. Korn n'en finit plus de mourir avec un album dubstep et des membres qui vont et viennent. Fred Durst a maigri, son bouc est gris, sa casquette en berne et après des tentatives de come-back ratés, il tente de faire revivre Limp Bizkit une nouvelle fois avec une soupe qui reste sans réponse. Au milieu de cet océan de misère, les Deftones... Lire la critique de Koi no Yokan

5 1
Avatar Lopocomar
7
Lopocomar ·

Dieu a dit : "Le meilleur album de 2012 sera signé Deftones." Et les Deftones firent Koi No Yokan.

J'ai rarement l'habitude de juger une œuvre musicale à la première écoute, mais là ce fut bel et bien le coup de foudre immédiat. Cet album est pour moi le meilleur de l'année 2012. En fait, c'est peut-être même l'un des meilleurs de la décennie, je le trouve absolument parfait. D'ailleurs, ne lisez pas cette critique (vraiment très courte d'ailleurs), jeune manant, allez plutôt écouter Koi No... Lire la critique de Koi no Yokan

5
Avatar Jojo's Jar
9
Jojo's Jar ·

Critique de Koi no Yokan par Valentin Madafaka

Son lourd, accordage d'outre tombe, voix aériennes, cris qui glacent le sang. Voilà la recette des Deftones. Ca fait plaisir de les revoir sur la scène musicale. La vie du groupe n'est pourtant pas facile et ils auraient pu abandonner le projet en 2008 quand leur bassiste, et ami d'enfance, Chi Cheng était dans le coma suite à un accident de voiture. Depuis mai 2010, il est sorti du coma mais,... Lire la critique de Koi no Yokan

2
Avatar Valentin Madafaka
7
Valentin Madafaka ·

Romantic dreams

Cet album de Deftones est un bon équilibre entre leur facette rageuse et la dimension plus posée à laquelle il nous ont habitué par le passé. D'ailleurs pour ce côté plus sage, c'est moins planant et torturé que dans les albums précédents, ce qui n'est pas désagréable pour moi.Les titres s'enchainent très bien, c'est un peu moins énervé que les premiers opus... Lire l'avis à propos de Koi no Yokan

Avatar Guillaume L.
7
Guillaume L. ·

Relation naissante

Il y a quand même une chose à noter, avant de commencer vraiment, c'est que, pour moi, chaque album des Deftones, malgré l'étiquette de nu-metal qu'on veut lui coller, ne se case pas dans un style particulier. Et pour cause, chaque musicien semble vouloir partir dans une direction particulière, et c'est certainement ce qui donne cette sonorité si particulière au groupe. Chino, sonne plus dans le... Lire la critique de Koi no Yokan

Avatar Lucas Hueber
9
Lucas Hueber ·

Critique de Koi no Yokan par MathieuCan

Alors certes, vous me direz qu'on n'est pas perdu en écoutant cet album, et je vous répondrait certes. Mais que c'est bon ! Dès le premier titre Swerve City, Chino nous prend avec lui et nous collent à son univers mazouteux, l'impression de se balader dans un brouillard de nuit. Dommage que les live ne soient pas au niveau des albums, mais c'est pas grave la musique peut très bien s'écouter au... Lire la critique de Koi no Yokan

1
Avatar MathieuCan
9
MathieuCan ·

Critique de Koi no Yokan par T_wallace

Deux ans et demi après un Diamond eyes décevant, marquant une panne d'inspiration et frappé du retrait de Chi Cheng suite à son accident de voiture, Deftones revient avec un album dans la même veine. Osé, car les influences djent pataudes, les envolées quelque peu sophistiquée de Chino Moreno et l'apparat trop décousu de l'ensemble avaient laissé une impression mitigée aux fans, comme si le... Lire l'avis à propos de Koi no Yokan

Avatar T_wallace
8
T_wallace ·

Back!

On a le meilleur Deftones depuis White Pony. Le groupe détient décidément la palme de la discographie la plus régulière, je n'ai toujours pas trouvé de tâche dans celle-ci. L'album éponyme n'a pas fait l'unanimité, certes, mais c'est un bon album, point. Avec Koi No Yokan, Deftones renoue dans la violence et l'atmosphérique, un mélange des plus purs et pour ça, ils sont doués y'a pas à chier. Lire la critique de Koi no Yokan

Avatar EngineNr9
8
EngineNr9 ·
  • 1
  • 2