Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Grand travail

Avis sur It's Almost Dry

Avatar rapchroniques
Critique publiée par le

Après une longue attente et plusieurs annonces timides, Pusha T est de retour avec It’s Almost Dry. Presque quatre ans après son excellent dernier opus Daytona où on sent un Pusha T qui a soif de conquérir le game, qu’en est-il de ce dernier album?

It’s Almost Dry est la preuve que Pusha T écoute son fidèle public. Il semble totalement conscient de ses forces et faiblesses et joue dessus. Il fait notamment produire son album par les deux beatmakers ayant un grand rôle dans sa carrière: évidemment Pharell et Ye qui font un travail absolument excellent, le tout en conservant leur son et en n’étant malgré tout jamais dos à dos, et en laissant de la place à leur rappeur. Daytona avait pu nous laisser sur notre faim au vu de sa longueur alors Pusha sort un album bien plus long, ce qui ne l’empêche absolument pas d’être très dense et consistant. Côté rap, les placements sont comme d’habitude millimétrés mais cette fois il se permet en plus de varier ses flows et ses voix, ce qui ajoute à l’ambiance malsaine et démoniaque qu’apporte Pusha qui semble pouvoir faire ressortir ce que l’on a de pire en nous. Côtés invités, on a du beau monde mais c’est quand même bien Pusha le personnage principal de son album, sauf peut-être sur le dernier morceau où son frère Malice (et non, pas No Malice cette fois) est de retour pour faire un couplet absolument magique.

Finalement, l’attente en valait la peine et on sent vraiment que Pusha a travaillé pour sortir une superbe pièce.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
3 apprécient

Autres actions de rapchroniques It's Almost Dry