Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

La romance n'aura plus jamais le même son.

Avis sur IGOR

Avatar BRKR Sound
Critique publiée par le

17 mai 2019,

Tyler, The Creator un homme d’une grande valeur artistique qui passe la majeure partie de sa carrière à surprendre.
De "Bastard", le premier album de 2009 qui présentait Tyler en tant que bouche sale, bouffon du chaos et de la mutinerie du hip-hop, à "Flower Boy", son magnifique chef-d'œuvre de 2017, Tyler représente la façon dont une certaine immaturité peut contribuer à de superbes inventions.

Après dix ans de carrière en montagnes russes, Tyler publie son sixième album studio, IGOR.
L'album est la prochaine étape de ce voyage qu'est cette carrière mystérieuse et attachante et ce n'est qu'en appuyant sur play que Tyler révélera la prochaine phase de son graphique évolutif, c'est ce qui nous maintient accrochés, incapables de détourner le regard.

IGOR (2019)

01 - IGOR’S THEME (3:20)
Et c'est parti. Oh, je vois que ça va être un voyage. La distorsion m'emballe déjà. La batterie féroce vient de frapper fort. Les synthés sont menaçants, comme le son d'une invasion. Forte influence NERD. La musicalité est tellement pleine de couches.
À qui est cette voix qui s'harmonise? Qui est cette femme? Les voix supplémentaires sont si profondes. Je ne sais pas ce qui va se passer ensuite. Le titre d'ouverture se déroule sans préavis. Je suis habitué aux mondes de construction de Tyler, mais cette intro contient un superbe univers de sons.
Ravissant.

02 - EARFQUAKE (3:10)
Tyler ne sonne pas comme Tyler, le ton de sa voix est si léger. Il n'y a pas encore de rap, c'est du chant. Il a une sensibilité pop si forte. Cet enregistrement est structuré de manière étonnante. J'aime. Je suis presque sûr que Tyler n'a jamais sonné aussi amicalement.
Charlie Wilson est-il à l'arrière-plan? (Laule) Il y a des voix partout. "EARFQUAKE" me rappelle le "Sober" de Childish Gambino du EP Kauai. Je ne pensais pas qu'il pourrait écrire une telle chanson, et c'est ce que je ressens pour Tyler pour le moment. Whoa, Carti! Il a une voix si attrayante. Il est apparu et a disparu comme un produit de mon imagination. C'est la deuxième performance surprise de Carti de l'année.
La voix de Tyler sonne tellement bien même sans la hauteur.
Incroyable.

03 - I THINK (3:32)
Ces drums! J'ai l'impression que nous allons à une soirée dansante. La production est arrivée avec un tel éclat. Oh wow, il utilise le flow "Stronger" de Kanye, non?
Je ne devrais pas être surpris que Tyler ait un tel album en lui. Ceci est une progression naturelle quand on considère ses influences et comment il est capable de les intérioriser. IGOR a juste une couleur plus individuelle.
Qui est cette femme? Sa voix ressemble un peu à Kali Uchis. Ces accords s'enfoncent dans mes oreilles et mon cerveaux brille de mille éclats. Le pont est comme regarder des étoiles filantes sous un érable dans une ville magnifique, tout simplement magnifique. Tant d'instrumentation. Tyler ne perd pas une seule seconde.
Mais comment peut il nous sortir des chansons d'amour comme celle ci?

04 - EXACTLY WHAT YOU RUN FROM YOU END UP CHASING (0:14)
Des conseils à Tyler sur l'amour?

05 - RUNNING OF TIME (2:57)
La voix de Tyler répète le titre de la chanson. "Tu n'as plus le temps de m'aimer." Il laisse sa texture vocale ajouter à l'atmosphère sonore. Pas de réglage automatique, juste un registre vocal parfaitement fin. J'aime ces touches, il y a beaucoup de charisme dans la progression de l'instrumentation. J'entends diverses influences de Kanye dans les sons de la chanson.
C'est fou comme Tyler était le rappeur bruyant et impétueux, et maintenant, sa musique devient de plus en plus apaisante et bienveillante.
Ces accords me soulèvent dans un autre monde.

06 - NEW MAGIC WAND (3:15)
La ligne de basse! Là, je repense aux lignes de basse trouvées sur Cherry Bomb mais beaucoup plus contenues. Mes épaules commencent à rebondir. Le rythme est fulgurant. On dirait que c'est de la poussière d'ange achetée à un démon malin. Il y a tellement de couches. Le flow! Cela ressemble à ScHoolboy Q. Ces synthés sont si lourds que ça aurait pu être facilement lui. Tyler a appris à remplir des chansons avec un million d'idées et à les rendre saines. Que se passe-t-il à la fin de cette chanson!? Mon visage est en train de fondre.
Je suis convaincu que cet album n'a pas été enregistré sur Terre et a été réalisé pendant une période de cœur brisé.
Exceptionnel!

07 - A BOY IS A GUN (3:30)
Ces vocaux! Et la transition dans le beat soul!. Tellement de soul! Comment passe-t-il des armes à feu à quelque chose d'aussi doux et sensuel? “A BOY IS A GUN” n'est pas le titre d'une chanson aussi élégante. Dans quel type de zone Tyler est-il entré pour prendre ces dispositions? Tant de vision dans ces transitions. Tant de choses se déroulent en très peu de temps. Tyler évolue dans des rythmes si inattendus qu'il n'y a pas de structure de chanson traditionnelle.
IGOR est un voyage à travers les couches de l'imagination de Tyler.
Chaque chanson est une étape différente dans une relation en train de s'effondrer.
Une de mes favoris.

08 - PUPPET (2:59)
Tyler me suspend à chaque mot. Le sujet me rappelle Kevin Abstract. Besoin de les entendre ensemble. bientôt?
Le talent de production de Tyler est en plein écran. Il a créé une partition. Il s'est également concentré sur l'écriture de chansons plus simples plutôt que sur le lyrisme.
"Je suis ta marionnette, tu me contrôles." Est-ce que Kanye est en arrière-plan? Whoa. Il y a des anges tout autour de moi. Ces voix venaient d'une puissance supérieure. Le chant de Kanye est légèrement étouffé. J'aime vraiment comment ça sonne. Cet album n'arrête pas de se développer. C'est une progression psychédélique soulful; Quelque chose que les Beatles auraient pu essayer sous les effets du LSD s’ils étaient fortement inspirés par NERD avec la vision de Tame Impala. Et cette outro soulful !!!

09 - WHAT’S GOOD (3:25)
Électrique! C'est un titre dansant et ça fait tellement de bien. La réverbération sur sa voix est lourde. Tyler est en mode "gros caractère". Je suis sûr que la production serait parfaite si l'enfer avait des clubs.
Tellement d'énergie Tellement de vie. " Nez rouge, nez rouge, tous les niggas sont des clowns ." Hahaha! Génial! Je ris fort.
Une telle production agressive. Chaque recoin de cette chanson est recouvert d'un fluide prêt a s'enflammer. Je saute de mon siège. INCROYABLE. Tant de textures!

10 - GONE, GONE / THANK YOU (6:15)
Cela ressemble à un hymne de cour d'école primaire. Ou une musique de conte de fées.
Les accords sont superbes.
Oh! Ces drums! C'est un paradis déchirant.
Chaque voix représente une partie de l'histoire.
Bluffant, complètement.

11 - I DON’T LOVE YOU ANYMORE (2:41)
Un peu de rap pour commencer les choses. C'est un titre de rupture comme je n'ai jamais entendu. La voix semble si sauvage que David Bowie aurait pu tenter de le faire. Différents sons sont gravés dans tous les coins de cette drôle de chanson.
Je suis un peu désarçonné.

12 - ARE WE STILL FRIENDS? (4:25)
Dernière chanson et je suis époustouflé. La Soul vient de frapper mon esprit dans une autre galaxie. Oh, c'est magnifique. Je suis sans voix. Qui savait qu'il pouvait? Qui savait!? J'ai besoin de quelqu'un pour répondre. Tyler! La sincérité dans sa voix. Ces accords sont incroyables. Tant de Soul au plus profond de ses veines. IGOR est une bombe de couleurs inventées pour être majestueuses.
IGOR c'est Le plus sensible et le plus sincère Tyler jamais entendu. Aucun débat.
Pas de gadgets. Juste des émotions honnêtes dites de la manière la plus électrisante possible.

VERDICT

Arriver à la fin d'un album et avoir autant envie de le rejouer est assez rare en fait.

Tyler, The Creator est un jeune homme à qui on a brisé le cœur et qui a choisi de l'adapter dans un album avec une créativité incroyable. Moi, c'est ce que je comprends de la matière.

La composition est simple et concise, ce qui permet à sa production d’être spontanée; chaque note est habillée par un bel arrangement progressif.

L'ancien amour du désordre de Tyler est maintenant remplacé par la précision d'un tireur d'élite. Il n'y a pas une seconde gaspillée.
IGOR crée une atmosphère avec une mine d'or de voix distinctes et d'instruments éblouissants. Comment les (micro)feats sont utilisés est excitant; comment les voix de Kanye West, Charlie Wilson, Playboi Carti et bien d’autres que je n’ai pas comprises sont disséminées dans le projet, cachées dans des recoins de chansons, est surprenant. Les apparences sont calculées, chaque accord a un but, et même la voix de Tyler est transformée sur toutes les pistes pour créer une expérience en constante évolution.

TYLER The creator nous fait vivre une expérience sur l'amour, IGOR est la porte d'entrée de son monde unique et original.

La romance n'aura plus jamais le même son.

8,5/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 394 fois
2 apprécient

BRKR Sound a ajouté cet album à 1 liste IGOR

Autres actions de BRKR Sound IGOR