Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Charmant, enlevé, et à peu près aussi mémorable et référencé que votre ancien prof de gym.

Avis sur Hypnotic Nights

Avatar SophieMorceau
Critique publiée par le (modifiée le )

Fans de Weezer réjouissez-vous, un vent nouveau est arrivé! Nouveau, en réalité, c’est beaucoup dire, mais les productions des deux frangins Orrall étaient jusqu’ici passées, si pas inaperçues, à peu près ignorées de nos services.

Le projet JEFF, the Brotherhood existe depuis 2001, mais n’a réussi à se faire un nom au-delà des scènes qu’après une série de collaborations improbables avec Best Coast, Insane Clown Posse et Jack White.

Hypnotic Nights est leur premier disque sur une major, produit par Dan Auerbach (Black Keys). À vrai dire, hormis le côté vintage, la véritable implication du monsieur reste encore à prouver. Des côtés agaçants de Weezer, on retiendra les refrains faciles (Country Life), les paroles absurdes et les chansons à deux accords célébrant la bière (Sixpack), le tout avec l’attitude défiante d’un ado mal peigné.

Pour les côtés attachants, c’est l’aspect énergique, insoutenablement joyeux, auquel l’abus de distortion et d’orgue Hammond ne sont sûrement pas étrangers, comme sur Hypnotic Mind et Leave Me Out. Ajoutez à ça une goutte de folk à l’américaine, une touche grunge, des références psychédéliques pas toujours du meilleur goût et vous aurez une idée de ce qu’il y a d’efficace dans ce disque.

Charmant, enlevé, et à peu près aussi mémorable et référencé que le prof de gym que vous matiez discrètement de derrière votre carnet journalier en huitième année.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 76 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de SophieMorceau Hypnotic Nights