Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.
Pochette Glow On

Glow On

(2021)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 0
  2. 0
  3. 2
  4. 5
  5. 11
  6. 39
  7. 108
  8. 128
  9. 52
  10. 14
  • 359
  • 77
  • 61
  • 3

Liste de morceauxGlow On

1.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:35)
2.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:53)
3.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:13)
4.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(3:04)
5.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
6.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:09)
7.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(1:58)
8.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:31)
9.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:56) Blood Orange
10.
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4
  5. 5
  6. 6
  7. 7
  8. 8
  9. 9
  10. 10
(2:54)
Critiques : avis d'internautes (5)
Glow On
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Headbanging souriant et rêveur…

Tout le monde, loin de là, n’aime pas le « hardcore » US : au-delà de ceux qui n’apprécient pas le bruit et la violence extrême qui est au centre de cette musique, nombreux sont aussi ceux qui, biberonnés au punk rock anglais – gardant souvent une certaine préoccupation mélodique – redoutent le versant heavy metal, les vocaux en forme de hurlements, et surtout l’aspect peu sophistiqué d’une...

7
Avatar Eric BBYoda
7
·
Critique de Glow On par Magollum

Moins énervé que le précédent « Time and Space », l’album « Glow On » du groupe de punk hardcore de Baltimore innove et explore de nouvelles possibilités. Turnstile n’hésite pas à faire appel à Devonté Hynes, alias Blood Orange, assez éloigné de leur esthétique musicale, sur l’aérien « Alien Love Call » ou sur « Lonely Dezires ». S’ouvrant à une nouvelle génération fan de Tyler the Creator,... Lire l'avis à propos de Glow On

2
Avatar Magollum
8
Magollum ·
A little TLC

À l'heure où les plateformes de streaming, bien qu'elles offrent la possibilité à énormément de gens d'accéder à une infinité de genres musicaux, confortent de plus en plus les gens dans leur bulle musicale, un tel album fait du bien. Alors oui je parle de ça parce que c'est justement parce que j'ai vu cet album mis en avant sur Deezer que j'ai voulu l'écouter. Et on ne va pas se... Lire l'avis à propos de Glow On

Avatar Guillaume L.
8
Guillaume L. ·
J'en saute encore comme un cabri

Ceux-là c'est toujours la même chose quand j'écoute leurs albums. Faut se trouver un petit coin tranquille dans la journée, un moment où t'es seul, pour pouvoir gesticuler comme un dératé. Parce qu'il y a facilement de quoi se croire au beau milieu d'une foule qui poursuit le même dessein. Et là en plus je m'atèle à cette tâche encore plus facilement que sur leurs précédents albums. La... Lire la critique de Glow On

2
Avatar VicoKnopfler
8
VicoKnopfler ·
Découverte
La fusion du riff et du groove

Voilà un album à l’énergie spectaculaire et au pouvoir euphorisant certain. Turnstile joue vite, joue fort, mais garde toujours un rythme, un groove, qui donne le sourire et l'envie de hocher la tête ou tapoter de la main même si on est sagement assis dans le train. Je ne sais pas si ce groupe est censé être hardcore ou punk, je le découvre avec Glow On, mais... Lire la critique de Glow On

1
Avatar Cédric C
9
Cédric C ·
Toutes les critiques de l'album Glow On (5)