Vous ne trouvez pas les toutes dernières sorties ? C'est normal : on rencontre un petit problème avec la base de données Musique. Désolé du désagrément et merci pour votre patience. On revient vers vous dès que la cause du problème est réglée.

Avis sur

An Anthology of Dead Ends (EP) par nico94

Avatar nico94
Critique publiée par le

« An anthology of dead ends » est le dernier enregistrement de Botch, groupe américain formé dans les 90's, avant leur séparation.
Un des pionniers du genre entre mathcore, post hardcore et métal, assez proche de Dillinger Escape Plan.
Ce mini album comprend six titres (cinq plus une courte intro).
Le nom des titres est plus que bizarre (nom de pays avec un m à la place du n !!! si quelqu'un a une explication je suis preneur)
« Japam » et « Framce » sont excellents, les compositions sont puissantes avec un côté expérimentale par moment, où les changements de rythme cotoient les passages aux rythmes plus répétitifs, le son de la guitare est presque noise, les riffs redoutables, le chant est hurlé qui les rapproche plus des groupes de métal/post hardcore; un côté cérébral dans les compos de ce groupe car il y a une trame mélodique qui n'est pas complètement négligée sur le plan musical.
Hardcore/metal oui mais on est ici très loin de Biohazard par exemple.
« Afghamistam » est étonnant avec ses passages planants, cools...au synthe, piano, et même violon complètement à contre-courant du reste mais toujours de qualité, l'art du contrepied. Le calme...après la tempête, un morceau qui ne ferait pas tâche sur un album de Muse, Radiohead ou R.E.M (bon c'est vrai c'est le seul titre de ce calibre).
Quand c'est puissant, surpuissant, violent et rageur (mais jamais bourrin) c'est excellent, quand c'est cool et planant c'est beau !
Botch est un groupe complet sur toute la ligne et d'une redoutable efficacité, avec plus d'une corde à son arc (même si c'est le côté énergique qui prime largement).
Entre Jesus Lizard, Condense d'un côté et Envy, Mastodon, Cult of Luna (du début) de l'autre et saupoudré le tout avec du hardcore à la sauce His Hero Is Gone ou Tragedy et secouez bien fort : mais Botch a su néanmoins créer son propre son, son équilibre, son propre style et univers.
Ici contrairement à Mastodon, Neurosis ou Cult of Luna, pas la moindre trace de progressif, c'est plus frontal, direct.
Les morceaux ne sont pas trop longs, plus courts que Neurosis par exemple, moins lourds et moins pesants mais la voix est assez semblables (voix propre au style hardcore /métal)
Dans le genre c'est définitivement ce qui se fait du mieux (en tout cas dans le top 5).
Leur meilleur enregistrement du groupe reste malgré tout « We are the romans », leur classique sorti en 1999.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 105 fois
Aucun vote pour le moment

nico94 a ajouté cet EP à 3 listes An Anthology of Dead Ends (EP)

  • Albums
    Cover mes chroniques "musique"

    mes chroniques "musique"

    Par souci de clarté, de facilité d'accès et de commodité de consultation, en un mot pour une meilleure lisibilité je fais une...

  • Albums
    Cover Mes disques

    Mes disques

    Tout le monde fait sa liste de collection de disques... Pourquoi pas moi ?^^ Dans les années 80 il n'y avait pas d'internet et...

  • Albums
    Cover le must du post hardcore

    le must du post hardcore

    Pour schématiser disons que le post hardcore apparaît à la fin des années 80 et se développe au début des années 90 ; au...

Autres actions de nico94 An Anthology of Dead Ends (EP)